Achat immobilier : les frais représentent en moyenne 14% du prix d’achat

(Source)

Selon les calculs des Notaires, les frais liés représentent environ 24.000 euros pour un achat de 176.000 euros.

Un achat immobilier entraîne des frais, dont le montant est souvent mal estimé par les futurs propriétaires. Lors de l’acquisition, les acquéreurs doivent en effet s’acquitter de frais multiples, qui viennent sérieusement peser sur leur budget. Ces frais ne sont généralement pas financés par les banques dans le cadre d’un prêt immobilier : il faut donc que les acquéreurs disposent d’un apport personnel suffisant pour pouvoir y faire face. Les fameux 10 % souvent cités, sont en réalité plus élevés.

Selon les calculs du Conseil supérieur du Notariat, pour l’achat d’un bien dont le prix est de 176.000 euros, la somme totale des frais s’élève à 24.160 euros, soit 13,73 % de la valeur du bien. Tout d’abord, les acheteurs doivent payer les honoraires de l’agence immobilière, environ 8.8000 euros, soit 5 % du prix du bien. Ensuite, s’ils ont recours, comme dans la grande majorité des cas, à un crédit immobilier, les frais bancaires s’élèvent à 1 % du prix du bien, soit 1.760 euros.

Enfin, il faut s’acquitter des droits de mutation et taxes dus pour chaque transaction et de la rémunération du notaire. La fiscalité, collectée par le notaire, est la charge la plus lourde, à 11.000 euros, soit 6,25 % du prix de vente. Le montant perçu par le notaire au titre de sa rémunération est de 2.600 euros, soit 1,48 %. A noter que la hausse des droits de mutation pour 2014 et 2015 de 0,7 point, décidée par al dernière loi de Finances, n’est pas faite pour aider les ménages à devenir propriétaires.