Habitat : des appartements comme des maisons

Un nouveau concept d’habitat voit le jour près de Chambéry. Au programme : un immeuble fait de maisons superposées, du développement durable, mais aussi de la convivialité avec des espaces verts communs et des jardins potagers.

Superposer des maisons pour en faire un immeuble : c’est le nouveau concept imaginé par le Groupe Brémond, la Compagnie d’Architecture Nouvelle et Patey Architecte à Jacob-Bellecombette, près de Chambéry (73). Une idée née de la configuration du terrain. Il fallait en effet permettre aux habitants de bénéficier de la vue panoramique exceptionnelle côté nord tout en profitant du soleil côté sud. Et l’habitat individuel pouvait apporter une bonne réponse à cette problématique puisqu’il offre par définition des volumes traversants et des doubles orientations. Autre contrainte : satisfaire aux souhaits d’une commune soucieuse d’économiser l’espace.

Jardins potagers et convivialité. Pour le promoteur, ce nouveau concept affiche d’autres points forts. Il cite notamment une architecture qui impacte faiblement la nature environnante en en reprenant les couleurs, la réalisation de terrasses et de loggias pour tous les logements, la part belle faite aux espaces verts, la réalisation d’un grand nombre de parkings couverts pour réduire la présence des voitures… Intelligent : chaque maison est accompagnée de jardins potagers de 30 m² alimentés par un réseau de récupération des eaux de pluie. Et l’opération s’accompagne d’un verger conservatoire de 1.500 m², d’un terrain de pétanque et d’une prairie avec des tables et des barbecues. L’objectif : créer un lieu de rencontre et de convivialité pour les futurs habitants.

Logements adaptables et écologiques. Ce programme neuf se distingue aussi par ses innovations techniques et ses vertus vertes. Les 67 logements répartis sur un terrain de près de 4.500 m² se veulent modulaires. En clair : les surfaces peuvent s’agrandir ou se réduire au fil de la commercialisation. Entre autres exemples, un T3 pourra aisément devenir un T4 et l’appartement mitoyen se transformera en T2. Le développement durable ? L’isolation est renforcée pour économiser l’énergie, une chaudière collective bois assure le chauffage et la production d’eau chaude. Enfin, la construction fait appel à des matériaux d’origine minérale ou végétale ne nécessitant pas d’entretien. La livraison est prévue pour 2016.

(Source : www.pap.fr)