La propriété la plus « green » du monde est à vendre

(Source)

Un célèbre courtier immobilier canadien, William Teron, vend sa résidence pour près de 2 millions d’euros. Il y a testé les technologies d’éco-construction et d’éco-consommation les plus pointues qui existent.

La propriété la plus écologique qui soit vient d’être mise en vente par Christie’s International Real Estate, pour 2,75 millions de dollars, soit 1,9 million d’euros. Située à Kanata, près d’Ottawa, à l’Est du Canada, elle a été construite par et pour le célèbre courtier immobilier William Teron.

UN JARDIN EN GUISE DE TOIT COMME SYSTÈME DE REFROIDISSEMENT

Il y a testé de nombreuses technologies de pointe en matière de construction et d’énergie, avant de les commercialiser dans ses développements résidentiels. C’est le cas, par exemple, de la construction par blocs, qui donne à la résidence cette allure en série de silos de miroirs. Le chauffage est entièrement naturel, grâce à une exposition orientée vers le sud, un semi-enfouissement souterrain et un refroidissement naturel assuré par un jardin sur le toit. Un système de collecte d’eau de pluie alimente plus de 5 hectares de terrain et les 520 mètres carrés de la maison à la décoration japonisante, avec son hall d’accueil, ses deux chambres, son salon, ses salles de bain et son dressing.

UN PROTOTYPE DE CONSTRUCTION DU FUTUR

En tout, le travail sur cette maison a conduit à la déposition de brevets technologiques au Canada et dans 35 autres pays. C’est pour s’y consacrer entièrement qu’à 81 ans, son propriétaire, William Teron, et sa femme, décident de se séparer de la propriété (à contrecœur, d’après l’Ottawa Citizen). Cette demeure représentait «  la maison de rêve idéale », du couple. Après avoir acheté le terrain en 1970, lors du développement du quartier de Beaverbrook, le courtier avait attendu 2004 pour la faire construire.