Archives du mot-clé crise

Immobilier : fin de crise en perspective ?

Les promoteurs préparent l’après-crise en achetant davantage de terrains. Du coup, les offres d’emploi dans l’immobilier et la construction retrouvent des couleurs. A tel point que le cabinet de conseil en relations humaines Hudson entrevoit une reprise du secteur dès 2014.

Et si la crise de l’immobilier vivait ses derniers mois ? C’est ce que laisse entrevoir le cabinet de conseil en relations humaines et en recrutement Hudson. Dans son baromètre du 22 mai 2013, il constate une hausse de ses prises de commandes (offres de postes) dans ce secteur. Au premier trimestre, elles augmentent de 20 % par rapport à la même période de 2012. La progression atteint 47 % pour l’emploi dans l’immobilier de commerce et 30 % dans la promotion immobilière résidentielle en région.

Selon Hudson, de nombreux promoteurs achètent actuellement des terrains. Leur objectif : conquérir des parts de marché dans les trois ans. « Les prises de position sur les charges foncières en vue de développer de nouveaux programmes immobiliers dans les grandes agglomérations du sud de la Loire et de Rhône-Alpes (Nantes, Bordeaux, Toulouse, Montpellier, Marseille, Nice, Lyon, Grenoble, Annecy, Pays-de-Gex) créent des besoins en recrutement », explique le communiqué de ce cabinet de conseil.

La crise actuelle, d’après Hudson, tient à la pénurie de logements dont souffre la France. Elle a entraîné une hausse des prix que les Français n’ont pas pu suivre. Avec une conjoncture économique globale souffreteuse et de nombreuses incertitudes – notamment fiscales – le marché s’est bloqué. « L’immobilier est une succession de « stop and go » avec de fortes amplitudes », analyse Laurent Derote, directeur immobilier et construction chez Hudson.« 2013 pourrait être la dernière année d’un cycle défavorable et 2014 une année de reprise. »

Fin février dernier, le Crédit foncier, dans ses prévisions sur l’immobilier en 2013, annonçait déjà une éclaircie pour l’an prochain. Il tablait notamment sur une hausse des ventes de 5 % dans l’ancien et sur une légère remontée des mises en chantier dans le neuf. Pour cette banque spécialisée dans les prêts à l’habitat, les marchés financiers anticipaient déjà une reprise de l’économie globale en 2014. Un coup de mieux qui pourrait entraîner le retour de tensions inflationnistes. Avec à la clé des taux d’intérêt qui repartiraient à la hausse sans pour autant s’emballer.

(Source : www.pap.fr)

www.drhouse-immo.com

L’immobilier neuf a-t-il touché le fond ?

En cette période de crise, le secteur de la construction immobilière poursuit sur sa lancée en enchainant les mauvais résultats. Si le ministère de l’Ecologie a révélé mardi une énième baisse des mises en chantier pour le 1er trimestre 2013, une lueur d’espoir se dessine toutefois du côté des permis de construire.

Par rapport au premier trimestre 2012, le nombre de mises en chantier de logements neufs recensé sur les trois premiers mois de l’année 2013 s’affiche en repli de -11,2% (soit 83.929 constructions entamées). Sans être véritablement impressionnant, le recul dévoilé ce mardi 30 avril par le ministère de l’Ecologie traduit néanmoins la mauvaise passe que vit actuellement le secteur de la construction. Cette régression vient en effet s’ajouter aux mouvements de baisse successifs enregistrés au cours des mois précédents (-22% sur la période couvrant les mois de décembre à février).

Dans le détail, si la baisse sur douze mois glissants (d’avril 2012 à mars 2013) s’établit à -18% (soit 335.900 mises en chantier), c’est désormais du côté des maisons individuelles que le bât blesse. Alors que la construction de logements collectifs enregistre un repli de 5,6% (par rapport au 1er trimestre 2012), les logements individuels chutent quant à eux de -14,5%. De l’avis de l’économiste Michel Mouillart, la refonte du prêt à taux zéro Plus opérée en début d’année serait l’une des principales responsables du désintérêt des particuliers (et plus précisément des primo-accédants).

Au regard des différents chiffres communiqués au cours des derniers mois, l’économiste table sur un exercice 2013 globalement sombre mais tempère toutefois ce pessimisme en soulignant que « l’on est en train d’atteindre un point bas dans le grand mouvement de dégradation ».

Si espoir il y a, celui-ci est a cherché du côté des permis de construire déposés. Préfigurant des mises en chantier à venir, ces derniers ont en effet progressé de 5,5% en ce 1er trimestre, affichant des résultats contrastés selon la nature des logements. « Les autorisations de construction de logements individuels augmentent (21,2 %), alors qu’elles baissent pour les logements en résidence (- 36,4 %) et pour les logements collectifs (- 5,2 %) », note ainsi le ministère.

(Source : www.diagnostic-expertise.com)

Billet d’Immo : L’immobilier à Barcelone

On est tous sous le charme de Barcelone. Avoir essayé cette ville pleine d’énergie grisante c’est l’adopter. Le dynamisme, la proximité de la mer, le climat… tout en Catalogne semble réuni pour charmer les parisiens.

De passage dans la ville Espagnole, j’ai porté une attention toute particulière à l’immobilier. Dans chaque rue les panneaux à vendre, ou à louer, professionnels ou parfois bricolés sont innombrables. Dans tous les quartiers, que ce soit à proximité des sites touristiques ou dans des environnements résidentiels, le marché regorge de biens inoccupés.

Plus que la réflexion sur le marché, où le prix du m² semble dérisoire pour un parisien (environ 3000€/m²). Plus qu’une opportunité d’investissement, il faut voir là un avertissement. Le modèle économique espagnol subit de plein fouet une situation qui pourrait avoir le mauvais goût de traverser les Pyrénées. Cette situation engage la responsabilité de chacun, acquéreurs, vendeurs, mais également intermédiaires commerciaux et financiers.

La question reste : peut-on encore éviter ça ?

S. Escobossa

stephane@drhouse-immo.com

Dr House Immo

En Espagne, 50% des logements ont un prix actuel inférieur à leur coût de construction !

Les experts immobilier espagnols* estiment que les prix immobilier n’ont pas encore atteint leur plus bas. Ces derniers anticipent une nouvelle baisse de 10% à 12% des prix immobiliers ibériques cette année puis de nouveau jusqu’à 5% de baisse par an d’ici à 2015.

A ce stade, les experts estiment que 50% des logements du pays ont un prix inférieur au montant total de leur construction allant même jusqu’à préciser que certaines maisons sont moins chères aujourd’hui qu’en 2001 .

Les ventes de logements sont au point mort depuis plusieurs mois notamment dans les zones de Toledo, Castellón ou Almeria.

*Expert : Fernando Rodríguez de acuña – ste acuna

Les prix immobiliers en Espagne par zone géographique/ville/province :

http://www.idealista.com/news/archivos/mapa-espana-pujas-viviendas.jpg

(Source : www.immobilier-finance-gestion.com)

Billet d’Immo : L’immobilier à la papa


Photo prise devant une agence dans Paris !

Et si la crise de l’immobilier n’était qu’une évolution que de nombreux agents/agences n’ont pas réussi à appréhender ?

Dans tous les domaines, à la fin des cycles, la différence se fait entre les concurrents quand il s’agit d’anticiper un virage technologique, stratégique ou conjoncturel. Il y a l’exemple d’Internet. Combien de structures sociales n’ont pas cru à Internet aux balbutiements de ce qui est aujourd’hui une incontournable évidence ?  Combien n’ont pas géré l’arrivée massive des réseaux sociaux ?

Le syndrome Kangoo, connu aussi sous le nom de syndrome du « Ca ne marchera jamais » youtu.be/NHk1lTpyxyI concerne tous les secteurs. Savoir s’adapter c’est tout simplement survivre. Certains n’en ont pas conscience, d’autres peut-être un peu trop, parce qu’après tout, ces panneaux dans la vitrine, ces couleurs, c’est du plus bel effet (il paraît qu’on peut même acheter certains  appartements en franc…) !!!

S. Escobossa
stephane@drhouse-immo.com

Dr House Immo