Tous les articles par L

Achat Immobilier

Achat Immobilier, mode d’emploi

Un Achat Immobilier c’est comme la vente d’un bien immobilier, ça se prépare. En effet, on ne peut pas se lancer comme ça et espérer que l’on puisse trouver du premier coup la perle rare. Pour un achat il faut clarifier dans un premier temps ces trois points qui vous aideront à y voir plus clair sur ce que vous pouvez faire. En effet, comme tout le monde, vous aimeriez une maison en centre ville avec piscine et sans voisins bruyants. Vous aimeriez des écoles de qualité à proximité et que cela reste dans votre budget. On est tous passé par là. Ca va bien se passer…

Achat Immobilier et capacité d’emprunt

Tout projet sérieux commence par la case banque. Vous devez prendre contact avec votre conseiller bancaire pour évaluer avec lui votre capacité d’emprunt. En effet, ce premier rendez-vous va vous aider à cerner le budget de votre recherche. De cette information découlent de nombreuses conséquences sur votre projet. On est souvent surpris par les informations que délivrent ces rendez-vous.

L’emprunt bancaire permet aujourd’hui avec des taux intéressants de se payer sur 25 ans un bien immobilier à crédit. Mais ne vous limitez pas à votre banque, souvent des banques qui ne vous ont pas comme client peuvent vous proposer mieux. C’est la conquête client. Pour eux, l’important est que vous domiciliez vos comptes dans leur établissement. Au besoin vous pouvez également passer par un courtier, il vous aidera à négocier les meilleures conditions.

Hiérarchisez vos attentes

Vous pouvez lister ce que vous voulez et ce que vous ne voulez pas. Si vous voulez un appartement avec une terrasse ou un petit jardin. Ou si vous ne voulez pas un vis à vis trop important. Vous voulez un quartier calme ou bien vous ne voulez pas une cuisine ouverte. Chacun ses raisons et ses envies. Cela ne se commande pas. Certes il y a souvent une logique, liée à qui vous êtes, à votre métier, à votre famille, mais pas uniquement. Le bien immobilier est tel qu’il a été construit. Avec ses qualités et ses défauts. Les attentes des habitants de l’époque de construction peuvent être très éloignées des vôtres.

Car il faut savoir hiérarchiser, c’est à dire définir ce qui est bloquant et ce qui est juste gênant voire correctible. Vous ne pouvez pas, sauf cas très rare trouver le bien idéal qui rentre pile dans toutes les attentes les plus folles que vous puissiez formuler. Le rendez-vous avec la banque vous aura cadré déjà sur le budget définissant une taille et un quartier à minima. Pour le reste sachez définir ET formuler ce que vous placez en priorité.

Confiez votre projet à un professionnel

Enfin, et on ne le dira jamais assez, faites confiance à un professionnel de l’immobilier. Il travaille dans l’immobilier toute la journée depuis des années. Il connaît le marché, il connait le secteur et avec un peu de chance si vous avez un bon rapport, il vous aidera à définir vos attentes. Un professionnel de l’immobilier c’est un conseiller. Un allié précieux dans vos recherches.

En effet, si vous valorisez comme il se doit votre projet, offrez lui cette compétence en plus ! Car en faisant cela vous allez pouvoir échanger et apprendre à formuler ce que vous attendez et ce que vous ne voulez pas. Stéphane Plaza le fait très bien dans ses émissions. Et cela même si pour lui il y a des caméras et un montage et que dans votre réalité d’achat immobilier ce sera sans doute moins théâtral. Votre projet mérite un dialogue qui va permettre de clarifier et d’avancer efficacement dans votre recherche. Et pour mener ce dialogue, le professionnel est formé et aguerri. Alors à vous de le choisir et d’en profiter.

Professionnel

Professionnel immobilier et fiction

Le professionnel et les métiers de l’immobilier suscitent bien des fantasmes. Sur le vrai travail en général pas un mot, mais sur les compétences et le honoraires la libre interprétation est de mise. Voyons un peu comment est perçu le métier à travers les films et plus généralement l’image véhiculée. 

Professionnel et si inspirant !

En France, le professionnel quel que soit son domaine est souvent un peu incompétent. Il y a le film avec les charlots mettant en scène Coluche. C’est bon enfant. L’agent immobilier est un gentil incompétent. La visite est une catastrophe. Les clichés et le cinéma une véritable histoire d’Amour! Même si le conseiller immobilier est la pour aider et accompagner ses clients, le personnage de fiction est souvent un clown. Il fait des gaffes et provoque le rire ou la moquerie. Une notion récurrente qui fait que le personnage du professionnel de l’immobilier ne fait pas recette. Il fait bien son boulot, il ne sauve pas des vies, ne fait pas exploser de voitures…

Le cliché est tenace

Aux États Unis on a le choix. Le Realtor est un commercial ambitieux et bien habillé. Cliché toujours mais Netflix semble se régaler des personnages faciles de vendeurs de maison. « Santa Clarita Diet », « Modern Family », ou même des séries sur les plus belles maisons du monde. Preuve que le sujet passionne. Il apparaît souvent sans relief, mais le professionnel de l’immobilier a une vraie visibilité dans la paysage audiovisuel

Le comique de stand-up

Gad Elmaleh était très drôle avec son personnage de conseiller immobilier faisant une visite à Paris. Patrick Timsit dévoilant les secrets des petites annonces était bien aussi

Le personnage de l’agent immobilier est finalement assez peu représenté dans l’univers du comique de scène. Sans doute parce qu’une part de notre métier se rapproche du théâtre. En effet, faire une visite en prenant en compte tous les aspects du métier c’est un peu comme monter sur les planches avec un texte puis improviser. 

Souhaitons qu’un jour nous ayons nous aussi une cérémonie pour recevoir et décerner nos propres Césars!

Le Coup de Coeur

Le Coup de Coeur en immobilier

Le Coup de Coeur en immobilier c’est souvent comme les extra-terrestres, tout le monde en parle, mais jamais personne ne les a rencontré. Invention de la télévision ou bien astuce marketing? Excuse pour se dépêtrer d’un professionnel de l’immobilier à moindre frais? A quoi correspond Le Coup de Coeur? Nous avons cherché à en savoir un peu plus.

Le Coup de Coeur n’existe pas?

Il y a les partisans de cette théorie. Le coup de coeur serait une invention des russes… Non, pas de complot là dessous, souvent quand un client vous dit qu’il n’a pas le coup de coeur c’est qu’il ne sait pas vous dire que le bien en question ne lui plaît pas. Il n’a pas envie de vous en dire plus. Est ce lino sale ou les carreaux cassé? Ou bien cette odeur persistante d’urine et de congélateur débranché? Il y a un truc qui le dérange et il ne sait pas quoi. Alors il dit tout bonnement, « Je n’ai pas Le Coup de Coeur », comme il dirait « Joker ! ».

Quand un client vous donne cet argument qui n’en est pas un, vous n’avez pas grand chose à reporter à votre vendeur. C’est un peu frustrant. Pensez à creuser avec votre acquéreur. Qu’est ce qui ne lui a pas plu, qu’est ce qui le bloque et l’empêche de faire une offre. (Si ce sont les raisons mentionnées plus haut, pensez à en parler avec le vendeur pour éviter de perdre votre temps)

Le Coup de Coeur existe ?

Pour certains c’est le contraire, Le Coup de Coeur est un vrai argument. On entend souvent dans les émissions télé qui revisitent l’immobilier en donnant l’impression que tout le monde est copain. Jamais un client ne trouvera à la fois son bonheur et celui des personnes avec qui il habite. Il lui faudra faire un compromis. Cependant, il est toujours possible de trouver un bien qui coche le maximum de cases.

En effet, pour ceux qui ne sont pas trop exigeant, le premier et souvent unique paramètre au départ de la recherche, c’est le budget. Puis au fur et à mesure des premières visites, l’attente s’affine. Pas de rez de chaussée, pas plus de 4 étage sans ascenseur, pas de maison de plain pied… A chacun selon son projet. Et c’est aussi là que l’aide du professionnel de l’immobilier est d’importance. Aider son client à formaliser est souvent une bonne façon de l’amener petit à petit à clarifier sa recherche.

Toute rose à ses épines

En effet, voila qui tranche le débat et ressemble bien plus à une réalité. Car l’appartement ou la maison idéale n’existe pas. En tous les cas elle n’est pas à la portée de toutes les bourses. Pour le commun des mortels, ceux qui doivent passer par un crédit à la banque, il faudra composer. Composer avec le terrain et avec le bâti. A ce titre, il y a une orientation qui entre en jeu, un voisinage, une proximité des commerces…

Il faut avoir Le Coup de Coeur pour le bien dans son ensemble, en acceptant, comme pour une personne, ses qualités et ses défauts. Fenêtres trop petites, ou bien pièces trop grandes, il y a toujours une amélioration possible. A voir avec d’éventuels travaux ce que l’on peut modifier, améliorer et rendre plus conforme aux attentes de chacun. Car qu’on se le dise, la maison idéale n’existe que dans les films !

Travail de cochon

Un Travail de cochon ?

Un Travail de cochon, c’est quand on travaille salement. Notion assez étrange et titre un peu détourné pour cet article. Comme l’explique Bruno Bettelheim dans son ouvrage « La Psychanalyse des contes de fées », les contes de notre enfance sont parfois plus réalistes qu’on ne le croit. Pour vous aider à y voir plus clair dans la pratique de votre métier nous vous proposons un test de personnalité basé sur le conte original. Ce n’est pas la lecture exacte de Bettelheim, mais une adaptation au métier de mandataire en immobilier.

Le premier cochon fait une cabane en paille

En effet, c’est simple et rapide. Cela permet de dormir à l’abri du vent et ne l’empêche pas d’aller prendre du bon temps. Chacun fait ce qu’il veut de son bon temps. Trainer sur Facebook, déjeuner avec des amis, aller se balader. C’est une question de balance. Il faut être capable de se responsabiliser. On ne peut pas débuter une activité sans un peu d’huile de coude. Qui a peur du grand méchant Loup? Pas vous? Si vous voulez gagner en sérénité, vous devez construire votre maison de sorte à ce qu’elle résiste au souffle de ces obstacles que la Vie professionnelle vous impose. Soyez exigeant au démarrage, poussez vos limites et bousculez votre confort. Il ne suffit pas de travailler bien, il faut se demander comment se mettre à l’abri. C’est une exigence, mais au final quelle satisfaction!

Le second construit sa cabane en bois

Car il se dit que c’est largement suffisant. Le bois c’est solide, mais est ce que cela résistera aux coups de pieds du Loup? Vous devez vous en assurer. Soyez moins sur de vous et plus engagé, surtout au démarrage de votre activité. Prenez conseil auprès de confrères, ou d’un coach en immobilier qui vous aiguillera avec bienveillance. Regardez les vidéos de Dominique Piredda par exemple. Demandez des choses à Google, il a des milliards de réponses ( pas toutes vraies ni à jour).

Formez vous, et pas uniquement pour faire vos 14H. Donnez pour recevoir. Organisez un déjeuner avec des confrères, des collègues. Même si vous ne faites que participer à un évènement qui existe déjà c’est bien! Interrogez vos partenaires et écoutez leurs avis. Enfin, soyez sur que si le bois peut vous suffire, il ne vous met pas à l’abri d’une grosse bourrasque ou d’un dégât des eaux. Vous dormirez mieux dans une maison mieux construite et si vous dormez mieux, votre travail sera meilleur. C’est vertueux.

Le plus grand utilise du béton et prend le temps qu’il faut

Il ne peut certes pas jouer avec ses frères dans un premier temps. En effet, ce petit cochon doit prendre le temps de couler le béton et de poser les briques, de réaliser des plans etc… Il consacre une vraie énergie à la création de son domicile. Au final, même si il a cravaché au début, ses fondations sont solides. Il peut compter sur ses briques pour résister au assauts du grand méchant Loup. Il peut abriter les siens et se reposer tranquillement, en appréciant le travail réalisé et l’effort consenti. Pour le conseiller en immobilier, c’est souvent une prospection moins exigeante, une notoriété plus importante. Et avec des clients qui le recommandent, une rentrée de mandats qui s’automatise.

Vous voyez où on veut en venir?

« Le travail est un trésor » disait une fable de Lafontaine. Alors Travaillez, donnez vous de la peine. Car au final on est toujours récompensé si l’on a bien travaillé. Même si parfois ça loupe, à la longue on est toujours gagnant. Pensez-y la prochaine fois que vous faites un bilan de votre activité. En effet , vous êtes indépendant, personne ne vous dira quoi faire, ni quand. C’est le prix de la Liberté. Pour le reste il n’y a pas de limite !

Dr House Immo

Dr House Immo compte plus de 400 négociateurs

Dr House Immo compte à ce jour plus de 400 négociateurs sur toute la France. C’est officiel, puisque c’est le site www.meilleursreseaux.com qui l’annonce. Le réseau de mandataires spécialistes en immobilier est désormais parmi les plus gros réseaux français. Nous avons rencontré Stéphane Escobossa (DG) et Nicolas Blanchin (PDG), deux des fondateurs du réseau. Nous en avons profité pour leur poser quelques questions

Dr House Immo se porte bien?

Nicolas Blanchin : Oui, le réseau se porte mieux que jamais, et nous sommes ravis de voir que le bon travail paye. Mais c’est toujours comme ça en immobilier, pour la vente d’un studio ou d’un château, le travail fini par payer. Si nous sommes 400 aujourd’hui, c’est aussi parce que nous axons notre recrutement sur un profil particulier. Nous recrutons essentiellement des conseillers avec de l’expérience. Et l’ensemble de ces expériences mises en commun donne une force globale au réseau

Stéphane Escobossa : Oui, après être 400 ce n’est pas une fin en soi. Nous n’avons jamais eu une politique quantitative. Nous recrutons principalement des personnes pour leurs valeurs humaines et leurs qualités professionnelles. Nous avons mis en place des entretiens individuels, et pas des réunions d’information avec 15 personnes en même temps. On part du principe que le projet professionnel est personnel. Chacun vient avec son expérience, son savoir-faire, et on ne peut pas, on ne doit pas tout mélanger. En tous les cas nous sommes ravis de voir les conseillers s’épanouir au sein de notre enseigne.

Dr House Immo est un réseau indépendant ? Va t il le rester ?

Nicolas Blanchin : On ne va pas le nier, on a été approchés. Mais penser confier les clés de notre réseau à des gens qui n’ont pas une expérience de l’immobilier, à des financiers, ne fait pas partie de nos objectifs. En effet, en cumulé, le staff a presque 1 siècle d’expérience dans l’immobilier !! Nous avons toujours fait ce métier, et nous savons combien il peut être dur et exigeant parfois. D’ailleurs, nous le rappelons régulièrement. Nous ne recrutons pas en vendant du rêve. Vous n’allez pas faire fortune, assis dans votre salon. Pas chez nous. Par contre nous savons accompagner nos conseillers et les amener à progresser, à évoluer.

Stéphane Escobossa :Nous cultivons une certaine différence, que ce soit à travers notre marque, décalée ou nos offres. Nous essayons d’éviter d’aller avec les autres dans les mêmes brèches. A tort ou à raison, mais nous aimons faire nos choix et nous les assumons complètement. Cette indépendance c’est aussi la garantie de pouvoir faire les choses dont nous avons envie. Et au quotidien, cela ses traduit par des relations beaucoup moins administratives avec nos conseillers et nos clients. Nous sommes pour la proximité et le partage d’expérience. Seule l’indépendance nous permet ce luxe. Et pour dire le fond de ma pensée, je souhaite vraiment conserver le côté familial que ce réseau peut parfois avoir.

Et vos conseillers en pensent quoi ?

Nicolas Blanchin : Il faudrait leur demander ! Non, je pense que cela ne peut qu’être une bonne chose pour eux, une notoriété grandissante. En effet, si les clients ont déjà été en contact avec la marque, le dialogue sera plus facile, la confiance plus évidente. Nous essayons de ne pas surcharger des régions, des communes, ou des villes. C’est important que les conseillers puissent travailler en bonne intelligence. En fait, nous grandissons en grande partie grace aux recommandations. Untel était dans tel réseau avant, et quand il parle avec ses anciens collègues, il leur explique les avantages de Dr House Immo. C’est ainsi que de nombreux conseillers ont pris contact avec nous.

Votre image à l’extérieur de votre réseau est elle aussi bonne ?

Stéphane Escobossa : Oui, on a une très bonne réputation. Nous ne sommes pas une grosse machine, vous ne parlez pas au téléphone avec une voix sur un disque. Les coachs du réseau sont de bonnes personnes, avant d’être de bons pros et vous savez que vous serez payé… A partir de là, aucun conseiller n’a intérêt à refuser une rémunération plus attractive. En proposant 85% sur toutes les affaires du conseiller, sans palier et sans astérisque, on propose une évolution. Evolution de la rémunération et de la condition du conseiller. En effet, il peut plus investir dans son business local et vivre plus largement; Sur une commission de 10000€ cela représente déjà une belle somme ! Et puis les services que nous proposons sont innovants, il n’y a pas de perte au niveau des possibilité de communication, alors que notre pack de départ est seulement à 85€ HT.

Vente d’un bien immobilier

Vente d’un bien immobilier, votre conseiller immobilier et vous

Vente d’un bien immobilier : Vous avez un projet et vous souhaitez vendre ou acheter un bien immobilier? Bien. Vous avez entendu parler de votre oncle qui a vendu seul. Il a réussi après deux années de galère à faire acheter son bien, non sans avoir consenti un assez large rabais à son acquéreur. Vous souhaitez éviter cela. C’est une sage décision. Voici comment vous allez gagner de l’argent en passant par un professionnel de l’immobilier.

Vente d’un bien immobilier, vous allez être accompagné :

En faisant le choix de travailler avec un professionnel, vous allez mettre le pied dans un domaine nouveau et technique qui est son domaine. Il a une expérience, une expertise qui lui permet de vous guider. Vous serez le seul maître à bord, mais il saura vous aiguiller pour prendre les bonnes décisions. Tous les grands de ce monde ont des conseillers. Pourquoi vous en priver? D’autant plus que vous serez libre de choisir en fonctions de vos affinités avec qui vous allez mener votre projet. La commission n’est due qu’en cas de vente. Qui peut se passer de conseils professionnels gratuits?

Vous bénéficiez d’un regard extérieur :

Vente d’un bien immobilier : en plus de connaître l’environnement immobilier et les chiffres du secteur, le professionnel de l’immobilier va vous proposer un regard extérieur. Difficile de juger cette maison ou cet appartement, et pour cause c’est le ou la vôtre. Alors il vous plaît au moins un peu et il ne vous est pas facile de mettre l’affectif de côté. En faisant entrer un professionnel, et en lui présentant le bien en question, vous allez pouvoir à travers son regard comprendre comment un potentiel acquéreur va se positionner; En toute franchise, et puisque son but sera le même que le votre, le professionnel va vous donner un peu de recul. Ce recul sera indispensable pour séduire les visiteurs par la suite.

Vous bénéficiez d’une protection :

Le professionnel de l’immobilier suit une formation. En effet, il doit justifier d’une formation minimum annuelle qui va lui permettre d’être un bon interlocuteur. LaVente d’un bien immobilier ce n’est pas simple ! Cette formation, validée par un questionnaire, et surveillée de près par les CCI est indispensable; Cela signifie qu’il ne peut pas s’y soustraire ou ne pas y prêter attention. Il est important pour lui d’être en phase avec son secteur et avec son marché. C’est un premier gage de sécurité pour vous. Par ailleurs, le professionnel compte ensuite sur vous pour faire sa publicité. Vous êtes satisfaits, et il est doublement gagnant. Enfin, chaque professionnel de l’immobilier doit souscrire une RCP, c’est à dire une assurance qui va couvrir les risques liés à son activité. Alors, quoi qu’il arrive votre bien immobilier bénéficie d’une protection et vous avec.

métiers de l immobilier

métiers de l immobilier, l’évolution

Comme tous les secteurs les métiers de l immobilier évoluent. C’est un des secteurs d’activité qui rapporte le plus à l’Etat. C’est aussi un laboratoire pour tous ceux qui s’intéressent aux évolutions des populations. L’Habitat est au coeur des préoccupations des français. Et c’est bien normal.

Les métiers de l immobilier connaissent une évolution des outils

Il y a bien sur en premier lieu une évolution des outils. Depuis l’avènement d’internet, de nombreux techniciens se sont penché sur les solutions qu’offre le fait de pouvoir communiquer aussi vite. Avec les e-mails, avec les sites de communication, avec Youtube même, ont peut bien plus facilement travailler et vendre ou acheter des biens immobiliers. Cela ne concerne pas que les métiers de la transaction et bien sur pas uniquement les professionnels. Il est plus facile de s’informer, et de connaître les textes de loi. Il est également plus rapide de se renseigner sur le marché. Depuis un smartphone ou un ordinateur, on possède un ensemble d’outils à portée de main qui fluidifient considérablement les process.

Les modes de vie

Mais les technologies ne sont pas les seules à évoluer. Les grands chantiers des années précédentes ont amené des changements de façon de vivre; Ainsi la famille est elle moins resserrée. Elle s’éclate à tous les sens du terme. Les enfants ne vivent plus forcément sous le même toit que leurs parents. La durée moyenne des études s’allonge et pour un enfant né en région, il n’est pas rare que l’expérience de l’habitat commence par la location d’un studio ou d’une chambre voire d’une colocation.

Et tout cela amène de nouveau métiers, de nouvelle façon d’habiter et un autre rapport à son domicile. Pratique, familial, d’appoint, toutes les formes de logements sont envisagées. Et pour chacun il va falloir trouver un interlocuteur compétent, ce qui démultiplie les métiers de l immobilier.

La modification de la démographie

La démographie a également évolué. Les transports aidant, il y a de plus en plus de mobilité géographique. Il n’est plus nécessaire d’habiter en coeur de bassin d’activité ou dans une grande ville. Certains citadins franchissent le pas, et découvrent une nouvelle façon de vivre. Les enfants font des études à l’étranger, quand les parents y prévoient leur retraites… On bouge plus facilement et plus loin. Pour les métiers de l immobilier cela permet une nouvelle approche du client et de la commercialisation. Il est en effet possible d’imaginer des acquéreurs étrangers, des nouveaux motifs d’achat. Ou de vente. La Ville s’agrandit, le réseau également puisqu’il est, par définition avec Internet, Mondial. Pour le conseiller en immobilier c’est le terrain de jeu qui s’agrandit !