Vendeurs immobilier

Vendeurs immobilier, n’ayez pas peur du mandat

Dans les années 70, un homme s’est levé pour défendre les intérêts des Vendeurs immobilier. Cet homme c’est M’sieur Hoguet, un personnage très sympathique que tous les professionnels de l’immobilier remercient. En effet, c’est grâce à lui, entre autres, que la profession a pu se structurer.

Naissance de la loi Hoguet

La Loi Hoguet est appelée ainsi parce qu’elle a été portée par le député Michel Hoguet. C’est bien sur un raccourci, cela reste la Loi n° 70-9 du 2 janvier 1970 réglementant les conditions d’exercice des activités relatives à certaines opérations portant sur les immeubles et les fonds de commerce. Beaucoup moins accrocheur… Cette Loi avait été à l’époque mise en place pour éviter les dérives alors courantes lors des transactions et locations immobilières. Elle a définit un statut cadré pour les intermédiaires et surtout mis en place une législation cohérente en lien avec le transfert de propriété et l’intermédiation. En clair, elle mettait un terme à des années de flou artistique relatif à la profession d’agent immobilier.

Vendeurs immobilier, n’ayez plus peur du mandat

Mais là où le bât blesse, c’est que la Loi Hoguet détermine également un contrat de vente type, le mandat. Pour les professionnels expérimentés, ce n’est même plus un contrat, c’est juste un mandat. En pourtant, le mandat est un contrat en bonne et due forme, qui permet de définir les engagements de chaque partie. Qui n’a pas entendu dire : « vous faites visiter, mais je ne vous signe pas de mandat ». Cette phrase est une double aberration. D’abord parce que le professionnel de l’immobilier ne peut pas légalement communiquer sur un bien sans mandat. Cela le mettrait en situation délicate et il risquerait une lourde amende. Mais également parce que les Vendeurs immobilier ne prennent pas en compte le fait qu’un mandat les protège eux avant tout.

La Loi ALUR enfonce le clou

Car la Loi Hoguet a tenu depuis les années 70 et bien évidemment elle a eu besoin de quelques lifting. En 2014, la ministre du gouvernement Cécile DUFLOT, du gouvernement de Jean-Marc Ayrault apporte des évolutions majeures aux textes en place. Elle dépoussière un peu le tout, malgré la grogne des professionnels de l’immobilier. Avec comme objectif une meilleure transparence et une protection accrue des individus, elle renforce plus encore la sécurité des Vendeurs immobilier et acquéreurs.

Elle oeuvre également de façon significative pour protéger les locataires. Forcément au détriment des propriétaires, mais c’est un parti pris assumé. Quelques années plus tard, le bilan est contrasté, mais plutôt positif. Positif, car beaucoup de professionnels qui pensaient devoir mettre la clef sous la porte ont persévéré. Finalement la Loi ALUR n’a pas eu raison de la profession. Elle a peut-être ouvert la porte par contre, à une relation améliorée entre les professionnels de l’immobilier et leurs clients, mieux protégés et de fait, plus sereins.

Pierre André Misère

Interview de Pierre-André Misère, spécialiste immo à Villepinte

Bonjour Pierre André Misère, pouvez-vous vous présenter ?

Pierre-André Misère: Je m’appelle Pierre-André Misère, je suis mandataire immobilier Dr House Immo, je dispose d’un niveau Bac +4 en droit des affaires, entre autres à Paris 1, Panthéon Sorbonne.
Je suis dans l’immobilier depuis 7ans, j’ai commencé avec Optimhome et après j’ai continué avec Dr House Immo, c’est une structure à taille humaine, et nous sommes bien !

Qu’est ce qui vous a séduit chez Dr House Immo ?

Pierre-André Misère: Ah bah il y a toute une différence, il y a une bonne relation, les relations humaines sont très sociales pour moi également.

Qu’est ce qui vous paraît le plus difficile dans votre métier ?

Pierre-André Misère: Le plus difficile pour moi, mes contraintes, je suis sur un marché où il y a beaucoup de concurrence, entre autre des gens qui ont des clients qui sont plus fortunés, et qui vont vendre plus facilement. Moi je suis dans un secteur où les gens n’ont pas assez de revenus. C’est un marché dynamique mais je constate qu’il y a une demande qui est supérieure aux possibilités qu’offrent les biens à la vente maintenant. Mais cela peut changer rapidement.

Vous travaillez sur quelle région ?

Pierre-André Misère: Je suis à Villepinte en Île-de-France. En l’état actuel il y a beaucoup de demandes et je ne trouve pas de biens pour pouvoir toutes les satisfaire. En effet, ce sont des demandes spécifiques… Pas en adéquation avec ce que l’on peut trouver sur le marché.

Quels sont vos prochains objectifs professionnels ?

Pierre-André Misère: J’ai 7 ans d’expérience, je ne peux pas stagner, je voudrais vraiment essayer de monter en grade et de faire partager mon expérience. En arrivant à 10 ans, j’ai d’autres perspectives, je ne veux pas arriver à 10 ans de métier et faire toujours la même chose ! Je veux évoluer, mais pas changer, j’aime mon métier !

Facebook pour l'immobilier

Facebook pour l’immobilier

Facebook pour l’immobilier : Il est souvent question de savoir si il est possible de faire du business pour un professionnel de l’immobilier en utilisant facebook. La réponse est oui, mais attention toutefois à bien respecter certaines règles.

Facebook pour l’immobilier : ne parlez pas que de vous

La première erreur que l’on fait en utilisant Facebook pour l’immobilier est de penser que l’on doit parler de soi. C’est faux ! Les visiteurs de votre page veulent certes avoir des infos sur vous et votre activité. Mais ils veulent aussi et surtout de l’info fraîche sur un mur d’actualités souvent bien chargé. Votre audience a besoin de voir sur vos publications que vous êtes un professionnel, un référent. Aussi, aligner des annonces immobilières n’aura pas le même effet que si vous prenez le temps de partager des informations VERIFIEES en lien avec votre domaine d’activité. Parlez avec des mots qui se comprennent, avec la volonté de partager votre vision et ne soyez pas auto-centrés.

Soyez concis

Une autre erreur de débutant consiste à écrire des pavés bien trop longs. Personne aujourd’hui ne va vous lire pendant plus d’une minute. Votre audience est précieuse, soignez là en utilisant des visuels clairs et esthétiques. En effet, le visuel attirera le lecteur et la qualité de votre rédaction, courte et claire fera ensuite la différence. Ne dit-on pas que ce qui se conçoit bien s’énonce clairement? Pensez à vous relire et à corriger le cas échéant. Une publication se supprime et se modifie en deux clics. Aussi, il est important de ne pas mixer vos idées. Une publication = une idée. Ne prenez pas de raccourcis : ce qui vous semble clair au moment où vous écrivez ne le sera pas forcément pour votre lecteur.

Inutile de préciser qu’il faut bannir de vos réseaux sociaux vos problèmes personnels, vos opinions politiques ou religieuses… Même si elles sont légitimes, elles n’ont rien à faire sur un espace où vous désirez traiter de façon professionnelles de votre activité.

Compte Perso ou Page Pro?

La question est très souvent posée. Quelle est la différence entre le compte perso et une page pro? Le compte perso c’est le compte que vous créez en vous inscrivant sur Facebook. C’est votre page à votre nom, avec vos données. La page pro va permettre à vos clients de vous retrouver sans avoir à partager leur « amitié ». Ils verront votre actualité sans avoir à vous partager la leur. C’est un argument majeur. Tous vos clients ne veulent pas être amis avec vous sur les réseaux sociaux. Autre point, si le compte perso vous permet de toucher vos amis en leur présentant votre activité, la page pro élargit votre audience. Confrères, clients, prescripteurs, partenaires…

Votre page pro sera un excellent vecteur de notoriété. Un outil qui comme tous les outils doit s’apprivoiser. Apprenez à gérer vos publications dans le temps et à les analyser ! Relayez les auprès de vos amis et des amis de vos amis sur votre compte perso… Expérimentez! Si Facebook est devenu incontournable aujourd’hui, c’est en partie parce que c’est un réseau qui évolue sans cesse. Il propose de nouvelles fonctionnalités, de nouveaux usages. Et le vrai client de Facebook c’est le pro qui annonce. C’est à lui que Facebook va tenter de vendre des solutions, et c’est lui qu’elle a besoin de séduire. Pensez à bien cadrer votre stratégie réseaux sociaux pour compléter votre pige et votre prospection. Cela ne pourra vous apporter que de bonnes surprises !

Pige Immobilière

Pige Immobilière : 3 astuces qui peuvent aider

La pige immobilière désigne le phoning, l’action d’appeler des vendeurs qui mettent en avant leur bien sur un site de vente entre particuliers. C’est souvent un cauchemar pour les plus timides, mais qu’on le veuille ou non, c’est un passage obligé de la profession. Voici 3 conseils de pro pour avoir un autre regard sur la Pige.

La pige immobilière consiste à proposer un service

En appelant les gens, certes vous allez potentiellement les déranger, quand ils passent à table ou quand ils sont occupés à faire leur tâches quotidienne. Mais au final vous allez leur proposer de gagner temps et argent grâce à vous. Et cela gratuitement. Alors oui, lors de la Pige Immobilière l’accueil est parfois un peu désagréable et on se fait raccrocher au nez, mais des moyens existent pour passer outre ces situations. La plupart du temps un peu de patience et de politesse viendront à bout des plus récalcitrants. Mettez vous à leur place et imaginez que vous receviez 30 appels de professionnels. Lequel choisiriez vous et pourquoi? C’est en appelant machinalement qu’on oublie de penser à l’objet ultime de l’appel. Se démarquer dans notre offre de service dès la Pige Immobilière.

Ne passez pas par un prestataire

C’est une relation de confiance qui se joue lors de la Pige Immobilière. En effet, faire appeler par un autre est tentant, c’est lui qui prend les portes et vous qui récoltez… Mais il ne faut pas voir les choses ainsi. Nombre de professionnels de l’immobilier ont payé une prestation qui n’a pas abouti. Et le prestataire a disparu dans la Nature. En plus de cela, c’est s’écarter dangereusement de son sujet que de laisser l’approche à un sous-traitant. Vous devez représenter fièrement votre potentiel de travail. Peu importe les jours sans ou les personnes exaspérées. La pige doit s’installer comme une routine. Comme un exercice qui va vous renforcer. Dans votre capacité à argumenter et dans votre confiance en vous.

Le réseau Dr House Immo propose dans le cadre du démarrage d’activité 10 rendez-vous mandats pour amorcer la pompe et garnir votre portefeuille. Ensuite, il faudra mettre les mains dans le cambouis. Certains jours vous n’aurez que peu de retours sur vos appels et d’autres ce sera plus productifs. Il ne faut jamais lâcher un client potentiel. Le suivre, le rappeler à date fixe et lui montrer que vous êtes tenace et professionnel. Que vous mettrez ces qualités à son service gratuitement jusqu’à la vente. Il appréciera.

Soyez inventifs !

Comme expliqué, un client vendeur va recevoir dès la mise en ligne de son annonce un paquet d’appels indésirables. Il les considère, certains à juste titre, comme non souhaités et sans intérêt. A vous de sortir du lot, soit par votre timing, soit par votre discours. Vous devez lui montrer que vous êtes plus futés que la meute des confrères qui appelle sans réfléchir. Quelle est votre valeur ajoutée? Votre force qui fera que ce que vous lui proposez est plus intéressant que les autres? Dans le fond ou dans la forme, il doit se souvenir de vous. N’oubliez pas que la plupart des ventes entre particuliers se solde par une vente via un professionnel… Il a donc besoin qu’on l’accompagne. Mais il est confronté à l’embarras du choix, comme la plus belle fille du collège ! A vous de le séduire, par un biais ou un autre.

Allez une petite astuce, cette vidéo vous permet de le toucher différemment avec un contenu rapide et clair qui va à l’essentiel. Vous pouvez lui envoyer par SMS sur son smartphone ou par email. Il la regardera au calme et prendra peut-être mieux le temps pour peser les arguments que vous lui exposez indirectement ! Faite le test:

Anne Charnay

Interview d’Anne Charnay, spécialiste immo à Nantes

Anne Charnay, est ce que vous pouvez vous présenter ?

Anne Charnay :On va essayer ! Je suis agent mandataire chez Dr House Immo depuis un peu moins d’un an, et dans l’immobilier depuis très peu de temps puisque j’ai démarré en Espagne il y a deux ans. A l’heure actuelle, je suis basée sur Nantes et j’essaie de développer un petit portefeuille avec les difficultés du marché tendu mais bon, ça commence à démarrer.

Ca fait donc un peu moins d’un an ? 

Anne Charnay : Oui, j’étais sur Aix-en-Provence au début, et je suis maintenant sur Nantes depuis septembre. Je viens de faire ma première vente, et j’aimerais bien en faire d’autres.

Qu’est ce qui vous a poussé à choisir Dr House Immo ?

Anne Charnay : J’ai connu Dr House Immo en Espagne, parce que je travaillais dans un réseau avec des français qui développent Dr House Immo là-bas. Et donc, quand ils en ont parlé ils m’ont sollicitée. J’ai dit, ben non désolée, je rentre en France, et ils m’ont dit, et bien va chez Dr House Immo en France ! Donc j’ai rencontré les associés à la tête du réseau et le contact a été tout de suite très bon.

Comment vous qualifiez le marché immobilier actuel ? 

Anne Charnay : Je suis un petit peu jeune dans le métier donc c’est vrai que ce n’est pas une question facile pour moi. Je trouve que là où je suis le marché est assez tendu, c’est difficile de se faire connaître et le marché n’est pas facile ! Je sais qu’ici, quand un bien est au prix les particuliers essaient tous de le vendre , et quand il est au prix il part en une semaine.

Quels sont vos prochains objectifs professionnels ?

Anne Charnay : Oh moi je suis très bien chez Dr House Immo ! J’aime bien la convivialité de ce réseau et puis j’y ai fait entrer mon fils et mon frère ! Non, je suis bien parce que chacun va à son rythme, le mien est un peu lent mais je trouve ça plutôt pas mal, il y a une forme de partage et de liberté que j’aime bien. Aucune envie d’aller ailleurs ! Si je devais changer ce serait changer de métier parce que je n’y arrive pas en gros, ça serait plutôt ça, mais sinon je n’ai aucune raison de quitter Dr House Immo, ça me va très très bien, j’aime bien les matinales, j’aime bien l’esprit, ça me correspond.