Archives mensuelles : juin 2018

Devenir mandataire immobilier

Devenir mandataire immobilier : quels sont les pièges à éviter ?

Devenir mandataire immobilier est un sujet tendance du moment, une porte qui s’ouvre à chacun. Avant de se lancer à l’aventure, il convient de se poser les bonnes questions. Trop de réseaux véhiculent l’image d’un métier facile avec du temps libre et peu de contraintes. Mais il faut se méfier des apparences.

Devenir mandataire immobilier, mais pas n’importe comment

En effet, devenir mandataire en immobilier n’est pas un choix anodin. Pour soi d’abord parce que l’on va s’impliquer dans une aventure qui coûte du temps et de l’argent.Il faut le noter, un pack de communication à l’année c’est une charge qu’il faut prévoir d’amortir. En comparant les coûts des packs et les réversions, on arrive à se faire une idée. Il y a les réseaux chers et qui reversent peu, il y a ceux qui promettent 100% et la gratuité, mais chez qui chaque appel pour une information est facturée au prix fort…

Il faut prendre en compte qu’un réseau est une entité qui va servir de boite à outils. Une boîte à outil qui offre des solutions, un soutien, un support technique et légal. Votre réseau ne va pas vendre pour vous. Aussi le réseau qui vous reverse 100% ne se soucie pas de votre réussite, c’est un vendeur de pack. Celui qui vous promet 70% en 2018 est au contraire un réseau qui va profiter de votre crédulité de néophyte…

Il faut analyser le marché avec du recul.

Certains réseaux sont associés à des actionnaires. Ces financiers n’ont pas pour objectif le confort des mandataires qui composent le réseau, mais bien le CA annuel qu’il faut faire progresser. Par le biais de packs vendus, donc le recrutement. Et par le biais de meilleures ventes ensuite, si possible. Un réseau à taille humaine ne devrait pas dépasser un certain nombre de mandataires.

Au-dessus de la taille critique, quelle est la raison d’être indépendant pour travailler dans une entité qui a tout d’une machine? Que vous apporte le fait d’être dans un réseau qui se targue de compter plus de x milles négociateurs? Dont combien ont abandonné? Il faut se poser les bonnes questions et rejoindre un réseau qui valorise le travail de qualité.

Ensuite il faut également faire un choix intelligent et respectueux de nos clients et de nos confrères. Prendre un mandat et abandonner une semaine après l’immobilier c’est décevoir ses clients, ceux qui nous ont accordé leur confiance. C’est également porter préjudice au métier. Les clients seront prompts à juger que « dans l’immobilier » les gens ne sont pas professionnels.

Prendre le temps de bien cadrer son projet

Depuis la Loi Alur, la formation des agents immobiliers est obligatoire. 14H par an sont demandées pour pouvoir renouveler son attestation collaborateur. Cette formation est d’abord apparue comme une contrainte forte. Avec le temps, elle est bénéfique à la profession. Même si le cadre de la formation est encore à clarifier, elle met en place un cercle vertueux de formation qui élimine petit à petit les imposteurs. Ceux qui ne veulent pas se former, ceux qui travaillent de façon erratique, en ne respectant ni la Loi ni le code de déontologie.  Devenir mandataire immobilier se mérite.

Cadrer son projet c’est prendre contact avec un organisme de formation et bien comprendre les tenants et les aboutissants de ce métier. Il ne s’agit pas de vendre une maison comme on vend un lave-vaisselle ou une voiture mais de valoriser la notion de projet et de cadre de vie. Respecter ses interlocuteurs en les sécurisant et en tenant un discours cohérent est crucial; Bien que ce soit une évidence sur le papier, il peut s’avérer difficile de le mettre en pratique au quotidien.

Développer ses qualités d’écoute et d’empathie, donner de la valeur au terme « conseiller Immobilier » en étant au plus près des besoins de ses clients; Voila qui donne du sens à un projet, encore faut il que l’on soit préparé à ça. On ne devient pas docteur ou comptable du jour au lendemain, il serait préjudiciable de s’imaginer que l’on peut devenir en un claquement de doigt agent immobilier ou mandataire. Devenir mandataire immobilier demande de la formation.

Se former une étape indispensable

A l’opposé des images véhiculées par les réseaux et leur managers qui recrutent à tout vent, l’immobilier est un métier rigoureux. Dominique Piredda, sur son blog, www.mandataire-immo.fr et sur sa chaine Youtube donne une vision assez transparente de ce qu’est le métier de négociateur en immobilier. Sa vision humaine et honnête de la profession qu’il exerce depuis de nombreuses années en fait un interlocuteur fiable. Devenir mandataire immobilier comporte des risques et bien évidemment, vaincre ces risques est une satisfaction qui se mérite.

Poser des questions à des interlocuteurs désintéressés qui ne vont pas chercher à vous « recruter » pour vous « manager » est une bonne solution. Se former est aujourd’hui possible en ligne avec Internet et ses ressources inépuisables en terme de législation et de contenus. Il y a des vidéos, des articles sur des blogs, des contacts. Méfiez vous de ceux qui vendent du rêve. Un bon conseil est un conseil gratuit. Ce ne sera pas le cas d’une formation, mais pour commencer, pour bien s’orienter, il suffit de demander quelques minutes seulement et de bien écouter. Devenir mandataire immobilier nécessite de savoir écouter.

Dans cette époque où l’indépendance est une façon de créer son propre emploi, ou chacun se rêve en Entrepeneur, il faut être réaliste. Les conseilleurs ne sont pas les payeurs. Si vous échouez vous ne devrez vous en prendre qu’à vous-même; C’est le revers de la médaille que ne présentent pas les recruteurs. Raison de plus pour mûrir votre réflexion, ne pas écouter les on-dit et avancer selon vos choix. Il faudra les assumer et c’est à ce prix que vous pourrez Devenir mandataire immobilier et que vous rencontrerez le succès !

Immobilier International

Immobilier International : mode d’emploi

L’Immobilier International est un fantasme pour beaucoup. Le professionnel de l’immobilier qui exerce en France a la chance de vivre et de travailler dans un pays qui attire les étrangers. Pays décrié en interne, la France est sans doute l’un des pays les plus recherchés par les nomades, expatriés et voyageurs de tous horizons. Voici quelques axes de réflexion pour travailler la clientèle internationale.

Le piège des sites web internationaux

Pour vendre un bien français à une clientèle d’étrangers, communiquer sur les sites internationaux peut sembler être une bonne idée. Attention à ne pas tomber dans le piège néanmoins. D’abord parce que les sites à destination des étrangers sont nombreux et constituent un simple potentiel de client. Ensuite, parce qu’il ne faut pas se tromper de projet. En effet, le riche saoudien, le texan avec son chapeau de cowboy ou l’oligarque russe ne viennent pas tous les jours acheter des pieds à terre. Et si ils le font, ils le font de manière très spécifiques, sans passer forcément par les sites traditionnels.

Il faudra également prendre en compte le fait que traduire un texte n’est pas anodin. Quand vous rédigez un texte, vous prenez en compte un certain nombre de règles. Est ce que le traducteur prendra le temps de les retranscrire? Rien n’est vraiment maitrisé en général et la traduction se fait par Google Translate de façon un peu aride. Pensez qu’un étranger qui veut investir en France sera intéressé par le fait de découvrir un marché. Il ira donc logiquement sur les sites français. Le débat reste ouvert, mais la présence de vos annonces sur les sites dits internationaux, à l’heure d’Internet et des réseaux sociaux, n’a plus vraiment de légitimité.

Immobilier International : Connaître sa région

Un étranger arrivant en France va bien évidemment avoir besoin d’être deux fois plus rassuré. Il va investir son argent pour une raison spécifique. Alors on les connaît les pays qui investissent en France, les voisins qui aiment profiter de nos plages et de nos montagnes… Les anglais en côte normande, les hollandais dans nos régions ensoleillées, les américains en Provence… Il ne s’agit pas de faire des clichés, mais bien de comprendre ce que vos interlocuteurs recherchent en France. Douce France.

Il faut savoir rassurer et informer et offrir un travail de qualité. Travailler à distance, avec des vidéos 360° ou des photos de qualité, prendre le temps de visites multiples sur plusieurs biens… En effet, un client qui vient en avion pour découvrir un cadre de vie qui sera peut-être bientôt son cadre de vie mérite qu’on lui accorde du temps. Qu’il créé commercialement avec vous et avec les lieux un rapport de confiance.

Apprendre les rudiments d’une langue et rester vigilant

Alors sans retourner au collège pour autant, apprendre quelques mots de la langue de vos interlocuteurs peut être une stratégie gagnante. Vous montrerez que vous êtes impliqué, que vous faites des efforts et qu’ils peuvent communiquer avec vous? Je vous donne lave-vaisselle en hollandais (« vaatwasser »), mais il faudra cherche le reste seul. C’est aussi une façon de progresser dans son domaine que de connaître les langues de nos clients potentiels. Dans une région à forte densité touristique, certains agents étrangers installés en France font un malheur. Parce qu’il savent rassurer. Ce n’est plus au client de venir vers eux, mais c’est bien eux qui vont vers leurs clients.

Enfin, on ne saurait trop vous conseiller de vous renseigner sur Tracfin. Les capitaux en provenance de certains pays sont scrutés quand les flux monétaires passent les frontières. En l’état actuel des choses les conseillers immobiliers ont obligation de remonter toute suspicion de fraude. Et pourtant très peu le savent…

Qualité

La Qualité de votre travail, facteur clé de succès

Peu de gens le savent, mais Qualité est l’anagramme de Téquila. Pas besoin d’en tirer des conclusions hâtives, néanmoins, en immobilier il est primordial de porter une attention toute particulière à son travail. Parce que nous partons avec un à priori négatif, et parce que les sommes en jeu sont importantes. L’idée communément admise selon laquelle tous les conseillers en immobilier font le même travail est en soi une aberration;

Connaître son secteur

La Qualité passe souvent par une parfaite connaissance de son secteur. On pourra vous pardonner de ne pas connaître en détail un article de Loi. On acceptera que vous ayez à  faire une recherche pour apporter une réponse technique. Par contre si vous ne connaissez pas l’environnement dans lequel se trouve le bien que vous présentez… Cela prend peu de temps, aujourd’hui avec Google tout est indiqué. Partir du principe que le client peut le faire serait une erreur stratégique. Souvent, les conseillers plébiscités sont ceux qui habitent la région depuis de nombreuses années. En effet c’est un argument fort pour séduire et conforter vos interlocuteurs.

Alors bien sur vous pouvez travailler partout, mais prenez bien le temps d’étudier la démographie, de vous mettre à jour. L’histoire d’une ville, d’un monument, d’une rue peut vous permettre d’apporter ce petit plus à vos visites. Jouez le jeu et vous verrez que c’est à la fois enrichissant pour vous et pour vos clients. Pourquoi la rue s’appelle ainsi, y a t il eu des anecdotes de Vie dans cet immeuble ou pas loin… C’est une façon de commencer à faire du storytelling, un argument de vente vraiment puissant.

Faire la différence grâce à la Qualité

En misant sur la Qualité, vous optez pour des valeurs d’Excellence et d’Exigence envers vous même. Qui n’apprécie pas qu’un interlocuteur, fournisseur d’un Service intègre dans sa démarche de telles notions. En effet, comme au restaurant ou comme chez votre boulanger, votre prestation est à la fois jugée sur son efficacité et sur son déroulement.

Vous interagissez en permanence avec des gens qui souhaitent acheter ou vendre. Vous ne vendez pas pourtant tous les jours. La vente c’est l’aboutissement d’un long travail. C’est dans ce processus long, parfois douloureux, qu’il faut savoir mettre de la Qualité. Quand un client perd patience ou sa confiance en vous il pourra alors se rattraper à la Qualité de votre prestation. Votre ponctualité, vos explications claires, vos comptes-rendus de visites… Cela peut être votre disponibilité, votre réactivité, votre façon de présenter le bien. A vous de trouver où vous pouvez améliorer votre prestation. Elle est toujours améliorable. Avec vos textes ou vos photos, pourquoi pas une visite virtuelle en 360°… Votre travail sera récompensé au long terme si vous misez sur une Qualité unique de Service.

Faire attester de vos états de service

Dans l’époque à laquelle nous vivons, Internet est devenu un outil puissant de communication au service de chacun. Les réseaux sociaux transforment l’individu en marque. Photos minutieusement choisies, textes bien pensés, à défaut d’être toujours intelligents, activité monitorée avec diligence… Le réseau social est le lieu de présence incontournable pour un professionnel de l’immobilier. Les responsables de ces plate-formes n’ont pas tardé à ajouter des rubriques avis sur leurs pages. Ainsi chacun devient prescripteur ou non d’un service en particulier. Etoiles, ratings, notes et commentaires font sur Trip Advisor la pluie et le beau temps des professionnels du tourisme. Et c’est la même chose pour nous.

Quand un professionnel de l’immobilier est bien noté, c’est avec confiance que des acquéreurs ou des vendeurs se tournent vers lui. Le site Dr House Immo, récemment refondu par la société Be Yat,  inclut un modèle de formulaire d’avis. A terme, tous les professionnels de l’immobilier devraient bénéficier d’une telle fonctionnalité. Un moyen pour les pro de se faire reconnaître. Alors certes, ce sont souvent les gens mécontents qui s’expriment. Les autres ont juste l’impression d’avoir bénéficié d’un service satisfaisant. Et Internet n’est pas un lieu réputé pour sa bienveillance. Cela ne tient qu’à nous pourtant. C’est au pro de l’immo dont la travail a été de Qualité de demander sans hésiter, à ses clients contents, de jouer le jeu.

Site web immobilier

Site web immobilier : Interview d’Anthony Taieb, fondateur de BeYat

Un Site web immobilier est primordial, ce n’est plus à démontrer. Avoir un bon site web est une façon d’exposer au monde entier une vitrine qui séduira vos prospects. A l’occasion de la sortie du nouveau Site web immobilier de Dr House Immo, réalisé par ses équipes, nous avons demandé à Anthony Taieb de se prêter au jeu de l’interview.

Pouvez vous vous présenter ? 
Je m’appelle Anthony Taieb. Je suis le fondateur de la société BeYat, éditeur de solutions dédiées à la transformation digitale des agences immobilières. Cette transformation se fait à travers des outils simples et efficaces : logiciel de transactions, chatbots immobiliers, web agency, cloud consulting…
Quelles sont les qualités d’un bon Site web immobilier ? 
Un Site web immobilier doit pouvoir être facile à utiliser pour tout internaute et avoir un design le plus agréable possible. C’est pour cela qu’il y a de plus en plus de sites immobilier avec des pages d’accueil très épurées et minimalistes. Le site doit également être mobile et social. C’est à dire qu’il doit avoir une ergonomie adaptée à tous types de terminaux (smartphones, tablettes, laptop, ordinateur de bureau…etc). Il doit incorporer sur quasiment toutes ses pages les réseaux sociaux à suivre ou des liens de partage de contenus.
Quelle est votre vision de l’évolution du web en général et immobilier en particulier ?
La 4e révolution industrielle que nous traversons va fortement impacter le marché immobilier grâce à l’IA (Intelligence artificielle), au Big Data et à l’IoT (Internet of Things). Ces technologies vont bouleverser le secteur.
C’est dans ce contexte que l’agent immobilier doit tirer son épingle du jeu s’il veut continuer à générer du chiffre d’affaires face à une concurrence multi-secteurs : particuliers, avocats, notaires, réseaux de franchisés, groupements d’agences, etc.).
Quel serait votre conseil pour un agent immobilier qui veut gagner en visibilité ? 
Conforter sa présence sur les réseaux sociaux et investir dans des opérations d’inbound marketing ! C’est à dire communiquer autrement pour attirer naturellement les prospects via des support innovants. (Vidéo, 3D, street marketing, livre blancs…etc). L’agent immobilier peut également miser sur l’installation d’un chatbot sur sa page Facebook afin de se démarquer et de véhiculer une image avant-gardiste de sa marque ! Cette intelligence artificielle pourra proposer 24h/24 et 7j/7 les annonces de l’agence. Mais aussi prendre contact, remonter une estimation ou fixer un rdv de visite.
Que pensez vous des regroupements qui s’opèrent actuellement entre grands acteurs historiques ?
C’est une bonne chose pour les professionnels qui pourront focaliser leurs communications sur les sites qui recensent le plus d’audience. Ce regroupement était nécessaire pour faire face à la montée des GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple). Petit à petit, ces mastodontes essayent de s’introduire sur le marché de la petite annonce immobilière. Une action en ce sens était donc prévisible et en un sens inévitable.