Archives mensuelles : août 2016

Est il difficile de parler d’immobilier pour un pubard?

Quand on voit la nullité de la majorité des publicités pour les agences, réseaux de mandataires en immobilier et acteurs du monde l’immobilier on est en droit de se poser la question… La publicité pour le site Bien Ici m’a donné envie d’en parler. Je la trouve affligeante à plus d’un titre.

La dernière livraison est donc celle du site bien’ici qui cible donc les clients internautes potentiellement intéressés par un achat ou une location. Mise en scène d’un acteur pour interpréter un conseiller immobilier… Malaise. Le comédien en question est un cliché, il y a un truc improbable dans ce mec qui tout d’un coup se met dans la peau du vendeur immobilier que les gens aiment bien (et qui, indice officie sur M6).

Pourquoi pas à vrai dire, même si Bien’ici est un site qui est porté en ligne par la FNAIM, le SNPI et les agents immobiliers associés. Alors comment se satisfaire du fait que les agents immobiliers s’auto-caricaturent? L’idée même du spot est faisandée. On met en scène l’immobilier. Plutôt que de faire de ce spot un sketch, il eut mieux valu penser à valoriser une profession qui tente d’offrir avec ce site une alternative à SeLoger.com.

Rappelons tout de même que SeLoger communique avec Bruno Solo de « Caméra Café », et pour les plus anciens du Top50 🙂 :

Capture d’écran 2016-08-23 à 13.39.37

Et que le site Le Bon Coin, se paye Iggy Pop ou encore Lily Allen :

Capture d’écran 2016-08-23 à 13.42.38:

A part ça?

Il y a les réseaux de mandataires en immobilier qui préfèrent investir dans des publicités de recrutement plutôt que sur des messages de réassurance qui valorisent le travail terrain – je parle ici de la publicité Optimhome (je ne l’ai pas trouvée en ligne) qui montrait un homme passant par un parc, travaillant avec un doigt, sur sa tablette – et il y a les réseaux d’agences qui véhiculent des messages dénués d’imagination, voire même débiles comme cette campagne de Guy Hoquet:

Capture d’écran 2016-08-08 à 18.04.39

 

Quelle agence de communication a proposé ça??

Le créatif rentre dans la pièce et il dit fièrement:

– « Alors les gens feraient des toits de maisons avec leurs bras… »

Silence puis applaudissements.

Le patron du réseau :

– « GENIAL!! J’achète! »

Alors que le message pourrait être simple.

Capture d’écran 2016-08-23 à 13.31.54

Cette publicité Era donne envie de revoir la scène du film 99 francs avec la famille Kinder.

Et la Pub Safti montre des conseillers difformes avec une grande bouche: (non mais regardez la tête du client! Que celui dont le client à fait un « pouce en l’air » un jour me laisse un commentaire!!)

Capture d’écran 2016-08-23 à 13.45.46

Sinon?

On a vu récemment une publicité un peu sexiste il est vrai, mais au traitement original:

Capture d’écran 2016-08-23 à 13.27.03

C’est quand même autre chose que opopopopoptimome ou « vous avez un ami dans l’immobilier ».

Alors oui, il y a des efforts louables:

A voir ici  ou  par exemple. (ORPI et Square Habitat)

Mais il y aurait tant à faire et à dire. La publicité est un exercice tellement créatif! C’est quand même dommage d’investir de telles sommes pour un rendu aussi terne!!

Et vous, quelles sont les publicités ayant pour sujet l’immobilier qui vous ont marqué?

 

Débutant sur Twitter? Voici quelque comptes à suivre absolument :

Bien sur Twitter n’est pas indispensable. On sait que l’on peut vendre sans Twitter, mais néanmoins votre présence sur Twitter augmentera votre lectorat et vous permettra de toucher une nouvelle cible de clients potentiels via notamment les hashtags, en français les « mot-dièses ».

Si vous commencez tout juste sur Twitter, vous allez peut-être avoir du mal à comprendre au début, c’est normal. C’est un microcosme avec les gens connus et les habitués qui se font une belle place. Normal si personne ne retweete vos écrits, alors que le moindre « MDR » d’un habitué des lieux génère une cohue digne d’un jour de soldes. Alors pour commencer, nous vous recommandons de suivre ces comptes et de vous en inspirer pour choisir quel Tweetos vous allez être:

Bien sur, le compte Twitter du réseau national de mandataires en immobilier Dr House Immo  qui retweete tous nos articles est un incontournable 🙂 Il reposte des annonces, des articles et des actus. Un compte purement immobilier.

Vous pouvez également suivre dans ce registre le compte de @SeLoger qui va vous permettre de trouver des liens vers un ensemble d’actualités immobilières intéressantes.

Le président de Century 21, @LaurentVimont est très actif sur le réseau social. Il a un regard pertinent sur un milieu qu’il connaît bien et « partage des tendances …en immobilier »

@Adaptimmo est un compte à suivre également avec des informations plus orientées sur les outils de l’immobilier.

Pour les informations juridiques @CyrilSabatie, ancien directeur juridique de la FNAIM est un compte à suivre

Enfin @Alice_Bogart égrène des informations pertinentes régulièrement, de quoi faire sa veille sur le secteur.

Plus localement des comptes comme ceux des négociateurs ou celui de @immobilier75018 vous offriront des tweets utiles. En cherchant avec #immobilier, vous allez trouver des agents du monde entier (#realestate pour les pays anglophones) et des informations utiles, des échanges enrichissants, des topics spécialisés…

Les comptes des médias sont à suivre également, @Lefigaro@LeMondefr ou @Liberation selon vos affinités ou même les comptes de journalistes comme @W_Chloe ou @MarieCoeurderoy.

Enfin parce que Twitter c’est aussi du fun, nous vous proposons de suivre les comptes de:

@flogazan, @gorafisports, @kyank, @LaMortLaVraie, ou @baborlelefan

Il y a des perles sur Twitter, comme le retrace cet article épique:

Top des meilleurs Tweet par Topito

Il faut comme pour beaucoup de choses passer un peu de temps pour comprendre le fonctionnement de ce réseau social. Et nous, dans notre profession, ne sommes pas forcément les premiers concernés par ce média. Cependant, que ce soit pour un usage régulier ou juste pour pouvoir en parler avec vos enfants au prochain diner, l’investissement en temps sera rentabilisé. Et si depuis quelque temps la société Twitter perd du terrain et semble moins résistante que l’autre réseau social bleu, il ne faut pas oublier qu’elle reste un acteur majeur du domaine qui a chamboulé la communication dans ces dix dernières années.

Suivez sans filtre les livetweet ou les comptes de vos célébrités favorites et revenez dans les commentaires pour nous dire ce que vous en pensez!

 

 

Vous faites des réunions? Comment les réussir?

Cet article ne concerne pas l’Ile de la Réunion

Souvent considérées comme maladives, inutiles, contre-productives, les réunions sont pourtant incontournables quand on travaille en équipe. Comment faire en sorte de rendre ces moments moins ennuyeux, inutiles, contraignants… ?

Les réunions sont elles indispensables?
Tout d’abord optez pour le bon rythme. Une fois pas semaine ou par mois, selon le besoin et fixez une durée maximale, pour obliger les participants à ne pas se disperser. Fixer un jour repère, tous les lundis, tous les premiers samedi du mois à minuit, permet de créer un rendez-vous. L’excuse de « j’avais dentiste » ou « je savais pas qu’on avait réunion deviendra complètement caduque ».

Ensuite, pensez à préparer une réunion. Un ordre du jour, partagé par mail avec les participants, ou même imprimé et posé devant chacun, permet de structurer le déroulement de la réunion. Encore une fois, le but est de rassembler les énergies sur les sujets et de ne pas revenir sur un sujet important juste après avoir parlé de la météo. On sait maintenant que l’attention est une denrée difficile à se procurer. Si vous arrivez à obtenir plus de 20 minutes consécutives, c’est que vous avez en face de vous des champions de la catégorie.

Une réunion est un échange. A terme, chacun doit venir avec ses sujets préparés. Celui qui débarque et qui déballe en vrac ses états d’âme n’est pas dans le tempo, il nuit au projet du Groupe. Expliquez calmement à chacun que cette réunion est comme un véhicule vers un objectif commun. Chacun doit prendre 10 ou 15 minutes la veille de la réunion pour noter les idées et points à aborder. L’idéal étant un document partagé sur une feuille type Google Tool pour que chacun puisse nourrir l’ordre du jour.

La réunion a deux objectifs, débriefer et préparer. Le document de base étant un ordre du jour, il faudra en fin de réunion produire un compte rendu, affectant à chacun ses tâches, ses engagements, ses idées. ce document permettra d’assurer un suivi entre les réunions. Ce qui est fait n’est plus à faire. Une réunion doit permettre de se projeter sur l’action. Les points réalisés seront donc effacés du prochain ordre du jour, pour faire place aux nouveaux objectifs et aux nouvelles problématiques à solutionner.

Il est important de mettre tout le monde à contribution et de ne pas forcément toujours faire la réunion au même endroit. Un café, un bureau, le domicile d’un collaborateur, pourquoi pas autour d’un barbecue! Il faut que la réunion perdre l’image d’une salle sans fenêtre, avec la lumière blafarde d’un rétroprojecteur et un power-point assomant. Une réunion doit vivre et chacun en prend une part de responsabilité. Demandez à des intervenants de préparer chacun son tour un topo sur son expérience! Rendez l’exercice participatif.

 

Mon fils, tu seras agent immobilier parce que…

Agent immobilier n’est pas le métier qui vient en premier à l’esprit quand on envisage l’avenir de ses progénitures. En agence ou en tant que mandataire en immobilier, c’est un job merveilleux avec des opportunités incroyables pour ceux qui sauront les saisir. Alors oui, votre fils ou votre fille peut être astronaute, pharmacien, dentiste, énarque, mais il pourra être un formidable agent commercial en lien avec des personnes dont la Vie et les projets seront ses objectifs. Car l’agent immobilier en plus d’être beau/belle (parfois), est bosseur/bosseuse (souvent) et tenace (sinon il arrête ce métier).
Il devra travailler peut-être un peu plus que les autres, OUI MAIS:

– Il aidera les gens à réaliser un rêve:
Les études indiquent que c’est Le rêve numéro un des français (avec le départ de François Hollande). Un couple s’installe, fonde une famille, trouve un toit…. La suite logique d’une vie heureuse, c’est de voir les enfants grandir, puis voler de leurs propres ailes. Le foyer est au centre de tout ça. Ok, ce n’est pas l’infirmière qui annonce à un malade qu’il vient de guérir d’une maladie rare, mais c’est quand même toujours jouissif de voir un jeune couple s’installer dans son premier achat ou des retraités qui peuvent partir au soleil pour profiter…

– Il ne vivra jamais deux fois la même journée
Ah ça non! Toutes les maisons ont une histoire, si seulement les pierres parlaient! L’agent immobilier conseille, oriente, sonde, aiguille… Il est celui avec qui on partage les anecdotes d’une maison dans laquelle on a vécu, celui a qui on confie ses attentes. Si vous avez déjà attendu un acte notarié avec un primo-accédant vous savez de quoi il est question ici! Et je vous épargne les gens étranges, un peu ou beaucoup fous, les gens attachants, les aventures pour finaliser un dossier. Non, un agent immobilier actif ne s’ennuie jamais au travail.

– Il pourra se former et évoluer, gérer pourquoi pas une équipe
Dans les métiers de l’Immobilier, beaucoup rentrent par défaut, pour essayer ou par relation. Et puis on se frotte à la réalité. Un métier qui est exigeant avec un démarrage qui vaut tous les bizutages. Pas de mandat, pas de chocolat! Alors il faut arpenter, boiter, convaincre, séduire et convaincre encore et toujours! C’est une remise en question permanente, qui nous oblige à avancer et à rester connectés. Et puis au bout du compte, on partage l’expérience avec d’autres et on les guide pour qu’ils puissent tirer des enseignements de notre parcours. Au fond, il y a énormément d’échanges en immobilier, et le partage de connaissances nécessaires permet à ceux qui ont un esprit de leader de s’affirmer.

– Il devra composer avec le facteur humain, un excellent révélateur de sa propre personnalité
Qu’on le veuille ou non, quel que soit le poste que l’on occupe, on est toujours dépendant de quelqu’un. D’un patron, de clients, de collègues, d’un manager… En immobilier, on dépend des ses acquéreurs et de ses vendeurs. Il faut composer avec eux. Si on a le pire c*nn*rd de la Terre en face de soi, on peut tourner les talons certes, mais la vente se fera quand même. Mieux vaut apprendre à ruser et à se débrouiller pour faire abstraction des défauts de certaines personnes, c’est un bon moyen de soi-même devenir meilleur. La paille et la poutre disait un homme qui a su revenir d’entre les Morts.

– Il saura jongler avec les situations pour parvenir à ses fins.
L’immobilier est un métier en mouvement permanent. Il convient de se former, d’être curieux et de chercher à connaître la réponse à la question qui vous donnera une valeur ajoutée. Travaux, logistique, finance, vous êtes au carrefour des métiers (c’est un peu comme le Carrefour Market mais en moins convivial). Il y a une notion de compétition qui ne déplait pas aux sportifs. Ils retrouvent les valeurs de la Course à Pieds, de la natation, des sports d’équipe… Être le meilleur, amener les gens à se rallier à vos convictions, rester à jour. La seule finalité étant de vendre des maisons! Accompagner un projet immobilier c’est bien, mais personne ne travaille pour la Gloire, alors au milieu de cette foule de vendeurs et d’acquéreurs, l’agent immobilier sera un médiateur. Et croyez moi, la mission est aussi subtile que passionnante.

Je vous laisse à vos réflexions avec le texte de Rudyard Kipling, « If », traduit par André Maurois 

Et vous, conseilleriez vous à un minot de tester notre métier? Si vous aimez cet article, dites-le dans les commentaires et partagez sur Facebook!

Article sponsorisé:

logo dr house 003

www.recrutement.drhouse-immo.com

 

 

5 fotes courantes de les annonces immobilières

(Oui, le titre est volontairement mal écrit, oui)

Je souhaite avant toutes choses saluer le remarquable travail du site bescherelletamere.fr dont les auteurs se démènent pour essayer de sauver la langue française et oeuvrent tous les jours dans l’ombre comme Batman (ou Sisyphe c’est selon)  pour léguer à nos enfants une grammaire convenable.

B9kaKkbIMAI5SHU

Dans notre domaine, il n’est pas rare de voir des annonces rédigées au hachoir. Héritage d’une époque où les caractères étaient comptés (dans la presse dite « papier ») les abréviations ne sont pas considérées comme des fautes, même si une annonce du type: « Beau 3P, lum en ét.él. av asc., sdb, gar. ds imm. av gd » reste peu lisible et ne déclenchera sans doute pas les visites attendues.

Les fautes listées ci-après ont réellement été lues dans de vraies annonces en ligne.

1/ Scellier à la place de Cellier: Le Scellier est un dispositif fiscal et le Cellier une pièce. Wikipédia nous renseigne : Le dispositif Scellier est une mesure législative mise en place par l’article 31 de la loi de finances rectificative pour 2008 dans l’objectif de soutenir l’investissement locatif privé. Il a pris fin et a été remplacé par le dispositif de la loi Duflot1 qui a lui-même pris fin en 2014, remplacé par la loi Pinel. Scellier donc, du nom de Mr François Scellier. Le Cellier est une pièce de la maison, où sont entreposées les provisions. On retrouve une définition plus précise ici.

2/ La loi Hoquet, au lieu de la loi Hoguet, si… Guy Hoquet c’est ça:

Capture d’écran 2016-08-08 à 18.04.39

Une campagne de pub moderne et bien pensée. Alors que La loi Hoguet est une loi qui régit – si vous ne le savez pas, merci de quitter cet article et de fermer la porte derrière vous – les activités des professionnels de l’immobilier. Les mandats, les cartes de transaction, les honoraires, c’est lui : Monsieur Michel Hoguet.

981

Je suis sur que vous dites son nom régulièrement, et que vous ne saviez même pas qu’il portait à merveille la moustache. Je ne vous fais donc pas l’affront de vous expliquer ce qu’est la loi Hoguet, dont le vrai nom est « La loi n° 70-9 du 2 janvier 1970 réglementant les conditions d’exercice des activités relatives à certaines opérations portant sur les immeubles et les fonds de commerce » encore une fois, Google ou Wikipédia sont là pour vous aider à trouver des réponses à vos questions.

3/ Plein pied au lieu de plain pied. Napoléon disait qu’un croquis vaut mieux qu’un long discours. Je dessine mal, mais j’ai des images pour me faire comprendre… Plein de pieds, c’est ça:

plein-de-pieds

Ca a tendance à sentir mauvais et ça se vend mal. Un plain pied est un bien immobilier sur un seul étage, idéal pour les parents avec des enfants en bas-âge ou des personnes âgées et/ou handicapées. Ca fait une sacrée différence.

4/ Pointes de Hongrie au lieu de Point de Hongrie. Le parquet point de Hongrie donc est en forme de pointe et c’est là qu’est l’os hélas. On a tendance à penser que parce que le parquet fait des pointes, on dit « Pointes de Hongrie » mais pas du tout.

Comme on trouve de tout sur Internet, si, si vraiment tout (cet article le prouve et en plus il est très drôle), quelqu’un a un jour pensé à concevoir un site sur l’origine et l’histoire des parquets. Si cela vous intéresse, je vous donne l’adresse: http://www.oliwood.it/histoire-parquet.html mais sachez juste au final que c’est Point de Hongrie, voilà c’est tout.

5/ Enfin, à tout seigneur tout honneur, on finit avec un nouveau lien vers ce site assez drôle à parcourir et plein de bonnes astuces pour ne plus reproduire des fautes courantes. Voici ce que l’ami Freud appellerait sans doute un acte manqué: http://bescherelletamere.fr/comment-insulter-discretement-ses-clients-potentiels/

tarrasse

 

Pensez à vous relire!!

Pour finir un petit clin d’oeil qui vous rappelle l’importance de bien écrire vos annonces:

tout-tousEt oui, c’est pas pareil…