Archives mensuelles : septembre 2017

I Loge You

A propos d’ I Loge You

I LOGE YOU depuis 2013

Créée en 2013 et sous l’impulsion d’Isabelle Larochette, la Fondation I LOGE YOU est soutenue par Ariane Massenet, Jean-Luc Brulard et Emmanuel Narcy en qualité de co-fondateurs. Cette fondation a pour objectif de récolter des dons et de financer des associations solides qui oeuvrent tous les jours sur le terrain pour le mieux-logement.

A ce jour, l’ensemble de la profession immobilière ainsi que des acteurs du secteur est sensibilisée. Les promoteurs, ainsi que des enseignes de distribution sont représentés au sein des pools de partenaires.

I LOGE YOU est une association reconnue et qui oeuvre sous égide de la Fondation de France.

Chaque année, une journée Solidarité Logement a lieu dans un endroit différent. Effectivement, la première a eu lieu à Paris, Place de la République. Mais la journée se déplace aussi en Province parce que la cause y est tout autant d’actualité.
A cette occasion, l’équipe d’I Loge You se rassemble pour une opération de sensibilisation et d’appel aux dons. Cette année, I LOGE YOU mènera son action le 23 Septembre 2017 simultanément à Paris et dans toute la France.

Nous souhaitons inviter nos partenaires de toujours à faire partie de cette aventure et proposer à de nouveaux partenaires à nous rejoindre.

En terme de résultats les dons et les bénévoles ont permis de mener les actions suivantes:

I Loge You

Bilan

L’année dernière, en 2016 les dons ont permis le financement et la construction d’une maison POP’UP de 80m2. Ainsi, les clés ont été remises à l’association ALYNEA qui aide à l’hébergement des femmes en situation d’urgence.

Pour participer à la journée de septembre qui promet d’être riche en innovations mais aussi en émotions, renseignez vous donc sur le site de I LOGE YOU.

Cette année

A propos d’immo, blog de la rédaction du réseau de mandataires spécialistes en Immobilier Dr House Immo y sera. Depuis la création d’I Loge You, nous sommes partenaires de la lutte pour le mieux logement. Nous incitons nos confrères, professionnels de l’immobilier à apporter chacun une brique à l’édifice. La route est encore longue et qui mieux que nous, qui oeuvrons tous les jours dans l’Immobilier, peut faire bouger les choses.

Ce n’est pas l’importance du don qui compte, mais bien le fait de faire ensemble le chemin vers le mieux logement. Si vous ne pouvez pas donner, parlez en autour de vous, sur votre Facebook ou par exemple à vos collègues. Toutes les bonnes initiatives et volontés sont bonnes à prendre.

On compte sur vous.

Flyers: conception et erreurs à éviter

Le flyer permet d’engager une action de communication sur un secteur en particulier. C’est une bonne façon de faire valoir ses compétences, son engagement ou bien tout simplement son portefeuille et ses services. Mais les flyers sont régulièrement un casse-tête pour les professionnels de l’immobilier qui cherchent à se différencier de la concurrence. Que dire? comment le dire? Trop d’infos? Pas assez de texte? Comment être sur de ne pas aller à la poubelle à tous les coups?

Deux choses primordiales à savoir sur les flyers

1/ Un taux de retour de 5% sera excellent. Il serait utopique de viser plus.

2/ Ne pas imaginer pouvoir tout dire en un flyer. Il faut choisir son message et le mettre en avant. C’est pourquoi il faut prévoir plusieurs campagnes dans l’année.

Nos conseils pour bien réaliser son visuel :

Attention à l’orthographe. lisez, relisez, faites relire… Il y a toujours une petite faute qui se terre dans votre flyer. Si c’est un subjonctif passé, on vous pardonnera, même si on est en droit de se demander ce qu’il fait là. Mais si vous avez fourché sur votre téléphone ou votre adresse email, c’est plus embêtant. Suscitez l’intérêt, avec un visuel accrocheur, ou une question, comme dans l’exemple ci-dessus. « Le but d’un flyer », nous dit Stéphane Escobossa, directeur général du réseau Dr House Immo, « c’est de rapidement ne plus parler de vous… mais de parler des attentes de votre client ». Sa société s’est distinguée par des exemples de flyers qui ont tous permis de tirer des enseignements. « On travaille de façon empirique, chaque expérience, nous permet de tirer des enseignements et de nous améliorer. »

Panda

Loin du concept de l’estimation gratuite qui a durablement plombé la profession, la conception du flyer doit répondre à un impératif, émerger des autres publicités. L’exemple ci-dessous (document de travail que le réseau Dr House Immo nous partage avec courtoisie) offre un recto qui parle de tout sauf d’immobilier. C’est mignon un panda, qui va le jeter à la poubelle? (en vrai les pandas ne sont pas mignons). Si il ne vend pas son appartement, votre client aura au moins vu un visuel qui le marque, qui l’interpelle. Suffisamment pour se souvenir de vous en cas de besoin? C’est le nerf de la guerre.

Rédiger l’accroche d’un flyer

Nous ne sommes pas des vendeurs de tapis. Le « gratuit » est à proscrire. Il a fonctionné un temps, mais à l’heure actuelle, on sait que tout ce qui a un prix se paye. (Eh ouais!) En effet, qui peut passer son temps à estimer gratuitement des appartements qui iront ensuite sur LeBonCoin? (En intégrant les honoraires bien sur) Personne. Insistez sur vos atouts, sur vos forces. La puissance de communication, les service de photographe, de validation des financements précédant la visite… Vous avez un ensemble de savoir-faire à mettre en avant. Le texte bien rédigé vous aidera à convaincre.

Plus gros le logo

Si vous faites partie d’un groupe, en vrai votre client s’en moque. Il travaillera avec vous d’abord et ensuite, éventuellement avec votre marque. Mais il est important de rassurer. Au même titre que vous ne remettriez pas des informations sans un papier à entête, contenant toutes les mentions légales requises, portez fièrement sur votre flyer un logo ainsi que les informations essentielles qui indiquent que vous êtes un vrai professionnel, habilité à vendre. Le logo viendra souligner votre appartenance à un groupe auquel le professionnel pourra se référer en cas de souci ou de question. Bien sur qu’il n’y aura pas de souci, vous êtes un pro! Mais pour le client c’est rassurant.

Un format et un grammage ainsi qu’une police et des couleurs adaptés

Pour finir, attention au format! A4, A5 ou timbre poste? Selon ce que vous souhaitez diffuser, selon votre budget, il faudra faire le choix critique d’un format. Ayez toujours en tête qu’il vous faudra émerger dans le lot de publicités engorgeant les boîtes aux lettres. Le format carte postale est en ce sens adapté. Avec un papier plus épais, il interpelle et amène une autre curiosité que le prospectus classique de vos concurrents. Certes il coute un peu plus cher, mais il reste à tester.

Enfin, on ne saurait trop vous recommander la sobriété. Pas plus de 3 couleurs maximum, pas de capitales, pas de feux d’artifice de polices. (un document, une police). Ca peut paraitre séduisant à la conception, mais c’est un calvaire à lire. Hiérarchisez vos contenus, élaguez le superflu. De toutes les façons vous aurez l’occasion d’en refaire, (on conseille un minimum de 3 campagnes par an) alors notez vos bonnes idées et investissez dans une bonne paire de baskets. Le secteur devient votre nouveau terrain de jeu!

 

A propos de votre photo de profil

 Pas évident de se décider quand à la photo de profil que l’on utilise pour Facebook. Facebook et les personnes compétentes pour nous apprendre comment utiliser le réseau social sont formelles: il faut changer de photo régulièrement pour générer de nouveaux contacts. Il convient quand même de conserver une cohérence dans le choix de ses photos de profil. C’est bien évidemment un conseil pour les personnes qui utilisent Facebook dans un cadre pro et les conseils sont adaptés uniquement pour ceux qui cherchent une identité numérique viable. Sachant que vos clients qui vous googeulisent vont tomber forcément à un moment ou à un autre sur votre Facebook…

Photo de profil

photo de profil Fail

(Par exemple non)

photo de profil Fail

(Et, là encore, non)

1/ Le portrait posé réalisé par un pro

Si vous avez la chance de compter parmi vos amis un photographe de talent, n’hésitez pas à lui demander un portrait, en échange d’un verre, d’un repas ou même d’un talent que vous possédez. Pourquoi ne pas lui faire une poterie en céramique ou un collier de perles c’est selon votre arrangement. Cette photo, si elle est prise dans le cadre d’une séance pro, pourra vous permettre de montrer un aspect professionnel et sérieux valorisé pour le charme certain que votre ami aura su faire ressortir de son travail. Si la séance est productive, vous pouvez en sélectionner plusieurs et les alterner. Un conseil : le noir et blanc fonctionne pas mal sur les photos posées.

2/ La photo de profil « fun »

En distribution de tract, devant un panneau posé. Evitez le « V » et autres signes avec les doigts svp, vous faites partie d’un réseau pas d’un gang. Entouré par votre équipe ou bien des clefs à la main. Il est possible de faire vivre une photo de profil de professionnel de l’immobilier. On n’est pas obligé de faire une photo de profil trop stricte. Si facebook possède un avantage sur un réseau plus orienté pro comme LinkedIn, c’est celui là. On peut y passer du fun au sérieux sans pour autant que cela passe pour une faute professionnelle. Certains sites proposent des photos décalées. c’est le cas par exemple de Photofunia. C’est kitsch à souhait, mais cela peut vous permettre de sortir un peu du lot, de temps à autres… A chacun de voir ce qu’il souhaite véhiculer comme message.

3/ L’avatar

Créer un avater est une bonne alternative pour ceux qui ne sont pas à l’aise avec leur image. Pourtant un profil facebook a besoin de concret de IRL (In Real Life) pour que les gens que l’on ne connaît pas puissent vous identifier. Les timides ou les paranos ( à tort ou à raison) ne veulent pas que leur visage apparaisse sur Google. C’est bien dommage quand on fait des recherches sur Google pour trouver son interlocuteur. Cela peut défavoriser dans une activité commerciale. Attention, Internet n’est pas l’ennemi, il faut réussir à comprendre ses mécanismes pour mieux les apprivoiser et les mettre à profit. Les sites pour créer un avatar ne manquent pas, il y a de tout pour le pire et… pour le pas trop mal

4-1/ Le sportif…

Etre sportif c’est bien cela permet de s’entretenir, de dépasser des limites, de forger un mental parfois, ça permet également à travers une association sportive, une équipe ou un club de se créer un réseau. Pourquoi ne pas mettre à profit cette photo de profil pour véhiculer un message fort auprès de la communauté? C’est sur que vous ne pouvez pas faire que ça. Mais ce sont de belles valeurs que vous transmettez. Si votre sport est un sport populaire, il y a de fortes chances pour que vous créiez des connexions avec des internautes adeptes des mêmes pratiques sportive. A utiliser sans hésiter

4-2/ …L’amoureux… 

Moins catégorique que le sport, vous êtes heureux, et ça vous va bien. Vous avez une photo de mariage, une photo de week-end en amoureux ou de fiançailles… Félicitations, cependant cette image, même si elle indique à tout le monde que vous êtes quelqu’un de stable et d’épanoui. Cette photo de profil qui ravira votre tante et votre belle-famille n’est pas forcément à sa place si vous avez opté pour un Facebook accessible à vos clients. Plus encore, les évidences amoureuses et les phrases toutes faites sont à proscrire. Elles reflètent un état d’esprit et une situation qui ne regarde pas vraiment vos clients.

4-3/ …le parent

On est sur le même type de  problématique avec les parents qui inondent leur Facebook de photo de petits bébés de tous âges, blonds, bruns, noirs, bleus, verts. Il y en a pour tous les goûts et ils sont tous très mignons, pas de souci. Mais ce n’est encore une fois pas le propos d’un profil en premier lieu sensé mettre en avant vos compétences. Même si vous avez une page pro, il y a de fortes chances pour que votre page perso soit elle aussi consultées. Ah oui, parce que bien sur vous pouvez la paramétrer dans votre espace de confidentialité, mais la photo de profil elle, reste visible dans la plupart des cas.

5/ Les photos de vacances

Erreur numéro un sur les réseaux sociaux, la photo en espadrilles et maillot de bain. Non pas que ces poignées d’amour ne vous vont pas à ravir. Mais elles n’ont pas leur place à nouveau sur votre empreinte numérique, et elle ternissent un peu votre e-réputation. Mais qu’est ce que l’identité numérique me direz vous? La réponse en cliquant sur le lien. Avant tout, vous devez vous demander si cette photo de profil sert votre image. Pensez comme un publiciste, ou bien comme un responsable marketing de vous même. Soyez toujours en réflexion sur le sujet et jamais trop prompt à publier un contenu.

 

Facebook est VOTRE outil

Comme les jeunes filles plus haut dans cet article, il se peut que cela vous embarrasse bien plus que vous ne le pensez.

En cliquant ici, vous trouverez un article intéressant et une vidéo sur le sujet.