Archives mensuelles : septembre 2018

erreurs

Les erreurs que commettent les mandataires en immobilier

Des erreurs on en fait tous, et on en refera. Mais l’erreur est une école, elle doit être une école en tous les cas. Ne pas prendre des enseignements de son expérience est en soi une faute professionnelle. En tant que seul maître à bord, le mandataire indépendant en immobilier doit éviter au maximum les écueils. Ils sont nombreux. En voici quelques uns.

La pire des erreurs, ne pas prospecter

La prospection est une des clefs de ce métier. Ne pas prospecter ce serait comme un restaurateur qui ne va pas acheter de matières premières pour cuisiner. Impensable. La prospection a bien entendu de multiples formes. La pige, mais aussi la prospection terrain sont des méthodes qui ont fait leurs preuves depuis longtemps. Les erreurs que commettent certains en ce domaine sont simples. Dénigrer les fondamentaux au profit des nouvelles technologies, réseaux sociaux et autres. Mais également ignorer les nouvelles technologies en ne se reposant que sur les fondamentaux. En effet, la réussite de votre entreprise se base sur une bonne balance. Nous sommes dans un métier où les clients ne savent pas tous ce que vous allez pouvoir leur apporter. A vous de les convaincre de votre valeur ajoutée!

Voir la vidéo « Agence s’abstenir? »

Ne pas partager

Beaucoup de négociateurs immobiliers s’enterrent. Seuls, coupés du monde et des confrères, ils craignent pour leur portefeuille. C’est là aussi une erreur critique. Le partage d’informations, de mandats, de clients est à la base de nombreuses réussites. C’est ce que vous diront tous les mandataires qui échangent régulièrement entre eux sur les groupes dédiés sur Facebook par exemple. Le partage c’est une façon d’avancer ensemble avec des professionnels qui ont les mêmes convictions et qui permettent une action démultipliée. Bien sur, on ne peut pas s’entendre avec tout le monde, mais il faut savoir ouvrir sa porte pour le bien de son entreprise.

Ainsi, certaines affaires peuvent se réaliser avec un confrère sans pour autant que cela soit récurrent. Il ne s’agit pas d’avoir un associé. Il ne s’agit pas non plus de relations à sens unique. Ce sont des rapports professionnels gagnant-gagnant, où le troisième gagnant sera votre client et il le fera savoir. Votre publicité est assurée

Remettre la faute sur les autres

Corollaire du précédent paragraphe, il faut savoir se remettre en question. En effet, ce ne peut pas toujours être la faute du client, du notaire, du réseau ou de la météo. Si les situations se compliquent et si les compromis cassent, le chef d’entreprise doit se questionner. Car même si c’est une petit entreprise, elle a besoin d’un chef. Celui qui oriente la stratégie et prend les décisions opérationnelles. La plus grande qualité d’un leader c’est de ne pas se figer dans ses convictions et de ne pas répéter ses erreurs. Il faut accepter d’avoir suivi un mauvais chemin et ne pas s’entêter. Attention, cela ne veut pas dire baisser les bras. Il convient juste de faire preuve de recul et d’analyser avec objectivité ses actions et leurs résultats.

En tant qu’entrepreneur, vous êtes responsable de vos résultats. Alors, vous savez que c’est faisable, vous avez les outils à disposition, il ne reste plus qu’à tracer votre route.

Et n’oubliez pas :

erreurs

Dr House Immo Albi

Interview de Caroline Barthe, mandataire en immobilier

Peux tu te présenter?

Après avoir élevé mes enfants, passionnée par les maisons, j’ai décidé de me mettre au service de leur propriétaires pour les aider à aboutir dans leur projet : la vente de leur bien. Je peux justifier d’une longue expérience dans les agences phares d’ALBI que j’ai quittées pour plus d’autonomie et de liberté.

Peux tu nous parler de ton secteur?

Mon secteur comprend toute l’agglomération albigeoise et les communes alentours. Native du Tarn, je connais bien mon département et j’aime aussi travailler les biens ruraux : les propriété rurales et leurs nombreuses dépendances m’intéressent tout particulièrement.

Quelles sont les qualités d’un bon agent immobilier?

A mon humble avis, un bon agent immobilier doit être humain, délicat. Il est à l’écoute de ses clients et rigoureux pour apporter le meilleur conseil. L’aboutissement d’un projet de vendre découle essentiellement de la qualité de la relation établie entre le client et son agent immobilier, la confiance étant la clé de la réussite.

Pourquoi avoir choisi le réseau Dr House Immo?

Parce que j’y ai retrouvé les valeurs qui me sont chères : humanité, professionnalisme, confiance.

Applications d'immobilier

Les applications d’immobilier à ne pas louper

Nous sommes en 2018, et les applications d’immobilier sont dans le quotidien des français. Pas seulement celles d’immobilier bien sur, mais comme le blog s’appelle à propos d’immo, je ne vois pas pourquoi on parlerait de Candy Crush. Encore que entre deux visites…

Les applications d’immobilier sur quels outils?

La première question à se poser est : quel device utilisez-vous? Le device c’est le portable ou la tablette et selon le modèle, l’OS qui tourne dessus. Vous êtes perdu? Petit cours rapide sur le sujet. Les tablettes et les téléphones dits « smartphones » sont des outils précieux, mais des petits cousins des ordinateurs au final. Si vous optez pour Apple et ces I-trucs, vous aurez un OS ( Opérating system) Apple bien sur. Cela veut dire que le programme qui fait fonctionner votre outil est conçu et mis à jour régulièrement par Apple. Vous achèterez dans l’AppStore des applications adaptées.

Si vous avez un autre téléphone, d’une marque type Samsung, HTC, Huawei, vous aurez alors Android, un système développé et maintenu à jour par Google. Le fonctionnement est le même, vous pourrez télécharger des applications sensiblement différentes, mais l’offre reste la même. Alors, ce n’est pas la FNAC ici, on ne va pas vous dire quel système choisir, mais en fonction, vous utiliserez sans doute différemment le potentiel de votre smartphone ou de votre tablette. Un professionnel de l’immobilier doit investir dans un matériel à la hauteur du service qu’il offre. Ordinateur, appareil photo, ET téléphone pour répondre aux appels et plus donc.

Les applications pratiques pour l’immobilier

Nous avons demandé à Serge Dmitrievsky, négociateur immobilier depuis de nombreuses années, et coach au sein du réseau Dr House Immo, de nous donner ses astuces. En technophile averti, Serge nous a donné une liste d’applications qu’il utilise qui ne sont pas forcément en lien direct avec l’immobilier. Mais dont l’utilisation est totalement adaptée au métier. Il utilise donc « L’agenda pour les rendez-vous et  Waze pour éviter de me faire flasher et trouver les adresses des clients ». Pour les anciens, ce sont les agendas papiers en bordel et le plan de la ville qui disparaissent de la sacoche. Soit 5kg en moins à transporter dans la sacoche !

« Il y a aussi camscanner qui évite de devoir tout mettre dans le scanner, la qualité est très bonne et c’est tellement pratique ». Quand on pense aux progrès réalisés par la technique en 10 ans, c’est bluffant. « On prend ses mandats électronique via Protexa, on accède à SeLogerPlus pour gérer son portefeuille. Et on gère également ses réseaux sociaux, Facebook, Instagram… » Enfin, parmi les coups de coeurs de Serge notons, Homepad pour les états des lieux, ou Izika pour les frais kilométriques. Il y a aussi simulateurlocatif pour les biens vendus loués. Magicplan pour réaliser facilement des plans des biens en vente. Et géoportail pour vérifier un plan de cadastre.

Toujours rester à l’écoute

La liste des courses de Serge reste sans doute à compléter. En effet, chaque jour des nouvelles applications sont conceptualisées. Le RENT qui se tient ces jours ci est un rendez-vous annuel des Géo Trouvetout de l’immobilier. Un salon à visiter au moins une fois dans sa vie de professionnel de l’immobilier pour capter les tendances.

Parmi les applications d’immobilier, notons également LICI, dont le réseau Dr House Immo est partenaire et qui permet de travailler en inter-cabinets. On peut conseiller également Immonot qui s’avère bien pratique quand il faut trouver l’information. Ces applications nécessitent un temps de prise en main. Mais ce temps investi sur les applications d’immobilier sera largement rentabilisé par la suite. Pour s’en convaincre, il suffit de les tester. Un peu de persévérance et de patience devraient vous permettre de maîtriser ces outils. Et ainsi devenir rapidement un professionnel de l’immobilier 2.0.

Agents immobiliers

Agents immobiliers : à propos de l’état d’esprit

On parle de « mindset » de nos jours, pour les agents immobiliers. C’est la façon dont on aborde son quotidien qui peut faire une grande différence. L’état d’esprit c’est la manière d’appréhender son travail, son entourage, mais aussi ses partenaires et ses clients. Faites vous le cadeau d’analyser votre état d’esprit pour, si besoin, le faire évoluer.

Agents Immobiliers

L’état d’esprit, tout est dit

L’ état d’esprit pour faire simple c’est la façon dont on oriente sa pensée pour s’ouvrir (ou non) aux autres. Dans quelles dispositions aborde-t-on une problématique, une personne, une problématique ou encore un conflit. En fonction de la façon dont on va recevoir cette donnée extérieure, la réponse que l’on apportera sera naturellement différente. L’état d’esprit, c’est une photo de vous à un instant T. Une personne très négative peut momentanément réagir de façon positive et avoir « le bon état d’esprit ». Quand bien même cela ne correspondrait pas à sa personnalité, ce serait une réponse adaptée à la situation. Il y a une différence fondamentale entre la personnalité et l’état d’esprit. La première est ancrée en nous et définitoire, le second peut évoluer selon nos convictions, nos besoins ou nos envies. Un bon commercial n’est pas forcément une bonne personne, mais il peut réussir si il a le bon état d’esprit.

Agents Immobiliers, un état d’esprit

Pour les agents immobiliers, l’état d’esprit est important. En fait il se pourrait que l’état d’esprit soit même primordial. En effet, nous rencontrons dans notre métier tant de gens et tant de situations complexes et variées, que l’état d’esprit, soit votre faculté à vos rendre disponible à l’instant T va vous définir. Aux yeux de vos partenaires, de vos clients, de vos prospects… Votre capacité à endosser un rôle en quelque sorte, dont vous ne sortirez qu’une fois le travail accompli, sera un atout maître.

L’adaptabilité est aujourd’hui une qualité unanimement reconnue. Et pas uniquement pour les agents immobiliers, dans tous les domaines, dans toutes les professions; Savoir s’adapter, c’est ce que n’ont pas réussi les dinosaures par exemple et on sait qu’aujourd’hui ils ont disparu. Votre état d’esprit, en tant qu’agents immobiliers doit être celui d’un professionnel qui parle de solutions et non pas de problèmes; Les dossiers sont pleins de problèmes, la banque, le diagnostiqueur, les travaux… Vous n’êtes pas là pour alourdir encore la donne. Votre rôle sera d’endosser le costume du berger menant son troupeau. Et cela demande de la force. Amener tout ce beau monde à s’entendre sur la chose et le prix, puis faire valider juridiquement et administrativement le projet.

Une vertu communicative

Quand on est agents immobiliers, on ne se rend pas compte de la force que l’on a. Selon notre posture, notre état d’esprit, nous allons pouvoir faire avancer les choses. Tout dépend de la façon dont on aborde le sujet. Que ce soit en prospection, en visite ou lors des différents rendez-vous qui jalonnent le parcours d’une vente, la façon de se percevoir influe énormément. Est ce que l’on se lève en spécialiste de l’immobilier le matin, ou bien en travailleur rebuté? Faites donc l’essai. Répétez-vous le matin, et tous les matins, que vous aimez votre job, que travailler dans l’immobilier est un accomplissement. Si vous ne le pensez pas déjà, cela vous aidera à comprendre les multiples chances que vous offre ce merveilleux métier.

Cette façon de voir les choses à un peu de magie en elle. En effet, vous constaterez que dans votre approche, les gens vous accepteront d’autant mieux que vous vous percevez comme un élément indispensable à leur projet. Se percevoir et se placer aussi. Faites en sorte que les interlocuteurs qui vous ont croisé se souviennent de vous pour toutes les questions techniques qu’ils pourraient avoir. Un client vous appelle pour une question? Renseignez-le. Acceptez de jouer ce rôle tous les jours, celui du référent. Vous verrez que le regard des autres sur vous et votre travail changera. Pas à 100% mais suffisamment pour que vous puissiez gagner en sérénité.