Tous les articles par L

12 travaux des mandataires immobiliers

Mandataires: les 12 travaux d’Hercule

(Article second degré) Les mandataires immobiliers sont des surhommes et des surfemmes, c’est bien connu. Ils doivent affronter lors de leur carrière un ensemble d’obstacles et d’embûches que la vie professionnelle met sur leur chemin. Petit tour d’horizon des 12 travaux du mandataire…

Trouver le réseau de mandataires immobiliers qu’il vous faut

Le choix de votre univers de travail est primordial. Le réseau ne vendra pas pour vous, il va vous proposer des outils et des convictions pour vous accompagner dans votre exercice quotidien. Il y a aujourd’hui des centaines d’offres et il ne faut pas se tromper. Selon que vous cherchiez un réseau pour débutants, un réseau pour les pro, une rémunération attractive ou plutôt un encadrement exigeant, il y a en France forcément le réseau qu’il vous faut.

Comprendre les rouages internes

Les rouages internes ce sont les petites spécificités de chaque réseau. Savoir qui contacter, pourquoi et quand. Connaître les procédures pour la prise de mandat, pour la formation, pour les annonces… Amadouer le logiciel utilisé et recevoir ses supports de communication. Une intégration rapide est une bonne chose, cependant attention à ne pas griller les étapes!

Rentrer ses premiers mandats

Quand on se lance dans ce métier, le plus important c’est la dynamique; Amorcer la pompe, lancer la machine, débuter du bon pied… Dites le comme vous le voulez, mais dans un métier qui promet les premiers fruits au bout de 3 mois minimum, il est indispensable de se mettre en route vite. Et comme vous le confirmeront tous les mandataires expérimentés, le reste suivra.

Se mettre à jour des nouvelles règlementations

Il faut sans cesse se remettre en question ! Dans la vie privée comme dans la vie professionnelle, il s’agit de ne pas s’enterrer. Parce que le métier bouge et qu’il faut bouger avec lui. Réseaux sociaux et techniques de vente, mais aussi législation. Comme on le vit actuellement avec le plafonnement des loyers, les choses ne sont jamais faites ni défaites, c’est un métier vivant et il faut bien sur composer avec cette donnée.

Faire connaissance avec ses confrères

Pas une semaine ne passe sans que l’on entende parler de panneaux arrachés, de conflits entre mandataires immobiliers, ou de mandats dénoncés et de mots doux échangés. Malgré la charte de déontologie que tout un chacun est amené à découvrir lors de sa formation annuelle, les professionnels de l’immobilier sont souvent opposés à leurs confrères. Il y a toujours et partout la méthode un peu rugueuse de l’un qui fait jaser ou les actions discutables de l’autre qui sont … discutées. Welcome to the jungle !

Ne pas dire du mal de ses confrères… (Corollaire du précédent)

Malgré ce que nous venons d’évoquer, il convient de raison garder. Notre métier est un métier décrié, et nous ne nous grandissons pas en nous critiquant en face de nos clients. Il faut savoir faire preuve de retenue et trouver dans la vente des appartements que l’on partage avec un confrère indélicat une satisfaction à l’esprit de compétition inhérent à ce métier. C’est dur parfois de se retenir, mais c’est la seule façon de procéder. Si besoin, arrachez la page du dictionnaire contenant le mot déontologie et mâchez la longuement.

Estimer un bien immobilier

L’estimation, un grand moment de la vie des mandataires immobiliers… Il faudra un jour renommer une rue du nom de celui qui a inventé « l’estimation gratuite ». Et ensuite en faire une impasse pour bien comprendre la portée de cette action. L’estimation, le seul moyen de travailler gratuitement au service d’un client qui pourra ensuite mettre seul son bien en ligne en additionnant son net vendeur et votre prix relatif aux honoraires. Ensuite à chacun de ramer pour lui faire comprendre 6 mois plus tard, pourquoi son bien n’est toujours pas vendu.

Organiser les visites

Mettre en place les visites ce n’est pas que synchroniser les agendas des uns et des autres; En effet, il faut aussi faire comprendre à chacun les règles de l’exercice. Ne pas interférer avec les actions des mandataires immobiliers pour le vendeur ( non, ce carrelage jaune n’est pas « magnifique »). Ne pas négocier le prix dès le pas de la porte pour l’acquéreur ( non monsieur, vous n’achetez pas des fausses RayBan au marché de Casablanca…). La cour de récréation on vous dit!

Gérer les propriétaires

Un propriétaire est susceptible, et  il faut le ménager. Lui faire comprendre gentiment ce qu’il ne veut pas entendre, sur le prix, les travaux, la déco… Il faut également être en conformité avec le mandat dans une logique de reporting. Faire un retour sur les statistiques des annonces en ligne ou sur les visites réalisées. On est présent, on lui montre que l’on suit son projet. Le plus grand reproche adressé aux pros de l’immo par les propriétaires c’est le manque de transparence!

Gérer les acquéreurs

Attention à ne pas se trimballer des boulets.  La femme enceinte en quête d’un moment de divertissement, les retraités, les amateurs d’appartements qui aiment visiter chez les autres ou bien les cambrioleurs en repérage… En effet, ces profils sont à risque, mais attention également à ne pas les éconduire pour de mauvaises raisons. Certains retraités achètent, les femmes enceintes parfois également. Finalement, il n’y a que les cambrioleurs qui n’achètent pas, bien que cela se soit déjà vu sur un coup de coeur. De l’importance de la découverte acquéreur.

Savoir fixer le juste Prix

Entre le prix de présentation, le prix réel et le prix attendu, le marché est fluctuant. A ce titre, la négociation s’avèrera épique; Si il faut faire le grand écart entre le souhait du vendeur et l’offre de l’acquéreur, alors c’est aux mandataires immobiliers d’être souples. Fermes, mais souples. Alors, chacun repense avec tendresse à cette première fois où il lui a fallu gérer un cas de ce type; La voix hésitante, les mains moites, l’échine humide… Une de ces situations uniques que l’on apprend à appréhender avec l’expérience.

Finaliser en restant zen

Il y a eu le RSI, voir la vidéo. Il y a eu ce moment où il a fallu s’inscrire au RSAC via la CCI. Il y a eu ce moment où on a demandé le carnet d’entretien de la copro, et puis il y eu ce moment où on a du demander un rendez-vous à ce notaire débordé…  A chaque étape le rôle des mandataires en immobilier nécessite un calme olympien et une sérénité à toute épreuve. A vaincre sans péril on triomphe sans gloire non?

Atteindre ses objectifs

Atteindre ses objectifs

Atteindre ses objectifs… On a tous des objectifs. Alors ils sont petits, grands, à court, moyen ou long terme. Car on souhaite tous voir les choses changer et notre situation évoluer. Voici des conseils pour réussir à transformer ses souhaits en réalité et atteindre ses objectifs.

Pour atteindre ses objectifs, choisir son vocabulaire

« C’est pas mal », ou « Ca peut aller », c’est avec ses nuances que la langue française se rend si complexe mais également si romantique et torturée. En effet c’est joli, mais c’est aussi avec ces nuances que vous ne vous vous enthousiasmez plus. Si il ne faut pas aller dans l’excès contraire, il faut choisir l’emphase pour aller vers ses objectifs avec entrain. Et ce n’est pas qu’une question de vocabulaire. C’est également une question d’attitude. Vous verrez qu’en changeant des petits détails, vous ferez évoluer beaucoup de choses. De votre perception des journées qui s’enchainent au regard que les autres posent sur vous. Ce n’est pas uniquement de la positive attitude, c’est aussi une façon de se réenchanter le quotidien. Et c’est valable pour nos produits en portefeuille. Un « F2 » est beaucoup moins appelant qu’un « joli F2 » ou qu’un « charmant deux pièces ».

Connaître ses peurs

Pensez à ce que vous pensez quand il s’agit d’agir. Cette formule mnémotechnique permet de s’auto-diagnostiquer. Quelles sont les peurs qui vous bloquent? Exemple: vous avez peur de décrocher le téléphone pour appeler ce client ou ce prospect en pige? Qu’est ce qui vous bloque? Surement pas les 120 raisons que vous invoquez au moment de prendre le téléphone. Aussi ce ne sont pas les urgences soudaines qui apparaissent qui vous bloquent. C’est plus profond. C’est au fond de vous, une peur de déranger, ou une peur de vous faire envoyer paître? Ces peurs se soignent petit à petit. Et bien la première étape de la thérapie c’est de les admettre, de les nommer et de les isoler. Viendra ensuite le temps de s’y attaquer, mais la chose la plus importante reste de prendre conscience des leviers et mécanismes qui nous barrent le passage.

Cultiver sa curiosité

Quand vous vous retrouvez en train de procrastiner, et de ne rien faire, regardez ce qui se passe à l’intérieur de votre cerveau. Etes vous en train de vous ennuyer, de fuir la réalité? Frustré? Soyez curieux de ces petites choses qui vous embarrasse au quotidien pour mieux les éradiquer. Voici une vidéo qui vous aidera à y voir plus clair sur le sujet : le psychiatre Judson Brewer livre un constat passionnant sur les mécanismes de notre cerveau 

Se réjouir et célébrer ses petits succès

Derrière chaque triomphe se cachent d’innombrables petites victoires. Il ne suffit pas d’avoir le moral et de garder la tête haute, mais plutôt de prendre conscience que les choses ne sont jamais simple et que pour chaque réussite il y a un sacrifice aussi petit soit il. Il convient de s’accorder du crédit pour avoir su réaliser ces sacrifices à bon escient. Car ces obstacles surmontés sont la preuves que vous pouvez vous améliorer, lutter, et évoluer. Alors votre cerveau saura vous remercier de ne pas uniquement le torturer en quête de solutions et d’idées. Mais aussi de lui offrir les récompenses qu’il mérite. Et pour atteindre ses objectifs, il faut prendre soin de votre meilleur outil de travail… Vous.

Intercabinet

Intercabinet : Lici sort sa V2

L’intercabinet est au centre du débat actuel. Nous présentions il y quelques mois LICI, l’application de mise en relation de professionnels de l’immobilier. La Version 2 de cette application est sortie ces jours-ci. Retour sur le sujet avec son créateur, Rudy Cohen.

– Pouvez vous vous présenter?

​Je suis un ancien agent immobilier parisien de 38 ans passionné par les nouvelles technologies.

– Pourquoi Lici et pourquoi l’intercabinet?
Il nous manquait une app. pour communiquer et un outil pour partager nos dossiers d’intercabinet rapidement. Mon cercle de confrères parisiens et du Sud rêvait d’une solution (indépendante des fédérations et des logiciels agence) qui fédère les agents immobiliers, mandataires, chasseurs, notaires etc… sans imposer des règles de fonctionnement trop contraignantes. Donc après 3 ans d’incubation sur Facebook au travers de groupes privés, nous nous sommes lancés dans cette aventure « collaborative » pour faire naître la première application mobile qui permet aux professionnels de l’immobilier d’échanger leurs offres et recherches pour mieux satisfaire leurs clients.
– La V2 de votre application vient de sortir, pouvez vous nous en dire plus sur cette application?
​Lici c’est le moyen le plus rapide pour vendre et vendre au meilleur prix. En s’appuyant sur un fichier client généré par des centaines de pros et de trouver le bien idéal à votre client chez les confrères.
En effet, on s’est rendu compte aussi que Lici apportait à l’agent en phase de prospection les arguments pour décrocher des mandats exclusifs. A ce jour, avec 1700 agents présents sur la plateforme, donner mandat exclu à un utilisateur de Lici c’est comme donner 1700 mandats simples à chacun des « users ». En outre, la diffusion des annonces en réseau fermé (non visible du public) permet de faire des ventes. Trouver des prospects sans passer d’annonce publique ravit certains propriétaires qui souhaitent vendre dans la discrétion.
– Quelles sont les évolutions de cette V2 ?

​Un design radicalement différent inspiré de l’app Facebook avec une fluidité exagérée ! Mais nous avons aussi ajouté de nouvelles fonctionnalités. Comme la signature électronique et l’intégration d’une market place qui donne accès aux services. Photographes pro, diagnostiqueurs agréés, géomètres, ou architectes DPLG, et courtiers… etc… disponible sous 24h pour vous aider à décrocher une exclu et générer un dossier de présentation 100% digital. Nous avons aussi affuté l’outil pour qu’il soit plus rapide et réactif (messagerie, alertes etc…). Enfin, la possibilité d’exporter l’annonce d’un confrère avec une fiche logotypée au nom de l’agence… Et aussi plein d’autres petites choses utiles

– Quels retours vous font les utilisateurs de l’appli, et combien de ventes envisagez vous via LICI en 2018?
​Ils adorent ! Et surtout quand ils vendent grâce à LICI (2,5 ventes par semaine en moyenne). Ce sont des biens qu’ils n’avaient jamais imaginé vendre ou trouver… Les utilisateurs actifs souhaitent que l’ensemble de leurs collègues interagissent avec eux. Ceci afin d’élargir la pratique. Certains sont frustrés par leur dirigeants qui ne comprennent pas l’importance de digitaliser leurs méthodes de travail. Ni l’importance de s’adapter à l’économie du partage. Les geeks qui travaillent dans des régions à faible densité où LICI n’a pas encore été présentée regrettent qu’il y ait peu d’agents à utiliser l’app. Nous sommes bien implantés en IDF, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie et PACA. Mais ce sera résolu dans les mois et semaines à venir. Grâce à nos ambassadeurs qui vont parcourir les villes et villages de France pour présenter LICI.

Nous tablons sur 200 ventes réalisées sur l’année 2018 et ceci uniquement grâce à l’utilisation de l’application. ​

Vacances, j'oublie tout?

Les vacances d’un professionnel de l’immobilier

Traditionnellement les grandes vacances d’été pour un enfant c’est un peu le Paradis.

Mis à part les devoirs de vacances, c’est le moment de se faire des potes, de jouer dans le sable, de se coucher tard… Pour un adulte, c’est les bouchons traditionnels de l’Autoroute du Soleil, les locations hors de prix, les supermarchés de stations balnéaires bondés, les coups de soleil des marmots, et une semaine ou quinze jours qui se réduisent vite à quelques jours de détente. L’été!! Pour les gens en général, c’est une zone de confort certains, mais pour les indépendants, dont l’activité ne s’arrête pas, cela peut être un casse tête. Travailler ou non pendant les vacances? Et vous, vous faites quoi?

 La lecture de cet article de 2013 nous en apprend un peu plus.

Si votre conjoint à compris que vous deviez travailler un peu pendant les vacances, vous avez déjà gagné une belle bataille… Il ne reste plus qu’à vous organiser un peu de temps pendant les congés pour ne pas perdre le fil. En effet, les vacances c’est une chose, mais il ne faut pas oublier le sprint final avant pour boucler un maximum de dossier et la reprise en douceur, au retour, avec ses centaines de mails à traiter.

Pour nous, professionnels de l’immobilier, il y a des règles importantes à connaître:

– Paramétrer une réponse automatique pour vos emails. Cela permettra aux gens qui souhaitent vous contacter de ne pas s’affoler si ils n’ont pas une réponse immédiate à leurs requêtes.

– Emporter de la lecture pour se former ou juste pour se reposer. Avec le dernier roman de Musso, et le bon vieux polar de poche, pensez à apporter de la lecture professionnelle. Un peu d’immo pendant les vacances ne vous tuera pas. Et vous pouvez toujours l’emporter sur tablette, ou compenser avec la lecture d’un blog d’immobilier.

– Regarder les professionnels du coin. C’est utopique de penser que l’on fait de l’immobilier de la même manière en bord de mer et à la montagne. Alors regardez ce qu’ils font, peut-être pouvez vous adapter certaines de leurs techniques?

– Pourquoi ne pas profiter des vacances pour comprendre comment marche Twitter? Ou même un autre outil techno?

– Enregistrer un message vocal qui explique que vous êtes en vacances. Un message clair concis et sérieux, pour que vos clients n’aient pas l’impression que vous les abandonnez.

– Prévoir du temps en famille pour éviter le burn out. En famille ou avec des amis, faites autre chose. C’est important et cela vous permet de rentrer avec des idées fraiches et neuves.

– Penser réseaux sociaux et partager un peu (pas trop) de vos vacances. C’est convivial et cela montre à ceux qui vous connaissent que vous savez couper. Cela montre également que vous êtes capable de mener de front vie professionnelle et vie privée.

Garder un oeil sur l’actualité.

Une fois par jour, pas plus, mais c’est important de se tenir informé, pour ne pas rentrer et devoir tout reconnecter. Globalement, il faut laisser filer un peu, mais pas trop. L’objectif étant de ne pas perdre une énergie précieusement regagnée en reprenant le travail.

– Trier ses emails. C’est valable toute l’année, mais plus encore en vacances. Evacuez les offres promos et les spams, concentrez vous sur l’essentiel et triez ce qui est urgent et ce qui peut attendre encore un peu après votre retour.

– Si vous êtes au soleil, alors profitez de l’heure la plus chaude pour la sieste ET un peu de travail. 20 minutes par jour, mais pas plus.

– Envoyer des cartes postales à vos clients car on n’envoie plus trop de cartes postales, mais vos clients seront touchés par le geste. C’est rapide et ça ne coute pas grand chose.

Voila donc quelques conseils pour vous et pour passer de bonnes vacances. Alors pensez à la crème solaire, amusez vous, profitez, reposez vous et surtout revenez en forme!!

A propos de la pensée positive

Etre positif permet de surmonter bien des situations.
Grace à des techniques simples, ont peut parfois changer le monde qui nous entoure. En se simplifiant la vie et en véhiculant une image plus souriante, plus invitante, on crée du lien avec ceux que l’on rencontre. Ce n’est pas toujours évident, mais cela mérite que l’on en parle.
Prendre des choses en main au lieu de subir les choses.
Vous avez décider de vous lancer dans un domaine, vous avez choisi de travailler dans l’immobilier et d’en faire votre quotidien. Très bien, mais sans volonté réelle, il est utopique de penser positiver. Il s’agit d’un processus à appliquer au quotidien. A vous de décider d’être dans cette dynamique. 
Ca commence dès le réveil. Le sommeil représente une grande partie de notre vie, parce qu’il nous est indispensable. Vous avez remarqué comment le manque de sommeil peut vous rendre irritable? Essayez de mieux dormir, de vous coucher plus tôt et de vous lever reposé. Vous ne tarderez pas à voir un changement.
Listez les avantages du métier que vous avez choisi. Après tout le métier de négociateur en immobilier est plutôt un métier agréable. Vous gérez votre agenda et vous touchez des commissions plutôt importantes. Dr House Immo propose 85% de réversion sur vos commissions sans conditions. Vous rencontrez des gens nouveaux, vous choisissez vos clients, vous entrez dans la vie et dans les projets des gens.
Fréquenter des « personnes positives » est aussi un bon moyen de garder le pessimisme de certains à distance. C’est contagieux les mauvaises ondes. Il n’y a rien de plus facile que de déprimer ou de baisser les bras à chaque obstacle. Entourez vous de gens qui vous poussent et vous encouragent. Expliquez votre démarche et choisissez les personnes avec qui vous voulez construire cet nouvelle attitude, ce nouvel environnement.
Laissez tomber les choses que vous ne pouvez pas maitriser. Ca ne sert à rien de se battre contre des moulins, mieux vaut se concentrer sur ses objectifs. Soyez à la fois indulgents et honnêtes avec vous même. En avez vous fait assez? Avez vous rempli votre contrat? Si la réponse est non, persévérez. Si c’est oui, alors, autorisez vous à lâcher un peu prise. La machine humaine aussi a parfois besoin de souffler!
Attention à l’oisiveté, la procrastination. Il faut garder à l’oeil son activité et s’assurer que les choses sont faites en temps et en heure; Dans ce projet, la pire chose qui puisse arriver est de se sentir débordé de toutes parts par les tâches en attente. N’hésitez pas à rencontrer des personnes qui travaillent dans le même domaine. Sans rentrer pour autant dans la compétition, cela vous permettra de comparer leurs méthodes et la vôtre. On peut apprendre de tout le monde!
Vous pouvez également vous motiver en utilisant ce que l’on appelle le « monologue de la motivation ». Devant un miroir, regardez-vous bien en face, droit dans les yeux pendant environ 10 secondes, parlez-vous, dites vous des choses que vous diriez à un tiers. Restez courtois et positif,  à haute voix. Encouragez vous, n’attendez pas que les autres le fassent. Ce sont des choses qui peuvent bloquer, parce que l’on a peur du ridicule, mais les résultats sont impressionnants, quand il s’agit de prendre du recul et de se motiver, les méthodes utilisées par les sportifs et les comédiens font merveille. Depuis quand n’avez vous pas pris le temps de vous complimenter? Si la réponse est 10 minutes, alors cessez de le faire et sortez travailler!
Comparez vous avec des gens comparables. Napoléon, Mark Zuckerberg, Marie Curie, Victor Hugo, … Inutile de vous mesurer à des géants. Si vous étudiez leur histoire, ils ont tous eu une ambition personnelle, une envie de faire les choses. C’est tout ce que vous avez à leur envier. Vos objectifs, votre époque, vos attentes sont bien différentes, mais la méthode reste celle qui mène à la réussite. Faites vous confiance, parce que vous êtes la seule personne à pouvoir vous améliorer durablement.
Parmi les autres conseils que l’on pourrait lister: Riez, lisez, cultivez votre différence. Pour que les gens s’intéressent à vous, inutile de rentrer dans le rang. Vous avez besoin, sans être totalement loufoque de laisser votre personnalité s’exprimer. C’est elle qui séduira les gens, car oui, il s’agit de séduire vos clients, vos interlocuteurs, vos proches. Pour qu’ils vous encouragent et vous motivent.
Ecoutez vos interlocuteurs, accordez leur toute votre attention et soyez aimables. La courtoisie et la politesse disparaissent si chacun regarde comment les autres se comportent. Il faut savoir intégrer dans votre nouvelle personnalité une bienveillance à l’égard d’autrui, cette bienveillance vous amènera à aborder les gens sous ce qu’ils ont à partager avec vous et non plus comme une menace ou une contrainte à affronter. La différence se fera sentir rapidement dans votre quotidien!
Cet article a été rédigé en collaboration avec un coach de vie. Pour plus d’infos contactez-nous!
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A propos de la première vente

Cet article s’adresse aux mandataires en immobiliers, indépendants ou bien même aux agents commerciaux exerçant en agence.

Il est parfois difficile d’amorcer la pompe, les premiers mois, les semaines s’enchainent rapidement et on peut avoir l’impression de se battre contre des moulins, de perdre son temps. L’immobilier est un métier de long terme. Rien qu’à voir les 3 mois qui séparent la signature d’un compromis et de l’acte authentique, on comprend qu’il ne sera pas possible de faire fortune du jour au lendemain, sans travailler pour déclencher des résultats.

Quand on veut se lancer dans les métiers de l’immobilier, la question que l’on se pose souvent : « Il me faudra combien de temps pour réaliser ma première vente? ».

Il y a des cas exceptionnels, où une vente se signe dans les premières semaines. Mais c’est assez rare admettons le. Souvent c’est parce que le travail avait été commencé en amont ou que le négociateur avait déjà un bien sous la main. Cela peut aussi se produire de façon exceptionnelle grâce au mandat de recherche, plus simple à manier, il permet aussi de travailler de façon ciblée sur un client. Encore faut il que le client sache énoncer clairement sa recherche.

Généralement, le processus complet entre les premiers appels en les premier contacts sérieux prend environ un mois. Il faut, pour quelqu’un qui commence du début à exercer une profession en lien avec l’immobilier, que les premiers jours lui permettent de se faire une vitrine. Via la prospection, quelle que soit sa forme, il va pouvoir entrer en contact avec des vendeurs et mettre en communication, si il a obtenu mandat de vente, les biens immobiliers de ses clients.

Ensuite il faudra que les clients acquéreurs le contactent, puis qu’ils organisent une visite. Parfois cela prend du temps, de caler les agendas, pour peu que ce soit un couple et que les deux personnes aient des plannings différents. En ce cas il y aura peut-être même une contre visite. Le temps de décision d’un client est parfois rapide. Mais il est important de noter qu‘il sera d’autant plus rapide que le prix affiché pour la vente correspond à la tendance du marché. Et ça c’est ce qui peut prendre du temps. Entre le moment où vous prenez le mandat, et le temps qu’une relation de confiance s’instaure entre vous et le ou les vendeurs, il peut vous sembler qu’une éternité se passe. Gardez confiance; Un bon travail et un reporting régulier, vous permettront de voir avec le vendeur pour optimiser les conditions de vente. Aménagement ou baisse de prix, certaines pratiques sont à mettre en oeuvre pour avancer dans un projet. Et même si la baisse de prix peut vous sembler problématique pour un vendeur, il ne s’agit pas de baisser pour baisser, mais bien de baisser pour corriger une surestimation.)

Certains mettront jusqu’à 6 mois pour faire leur première vente. Plusieurs raisons justifient cet état de fait :  Un manque d’organisation, qui génère un éparpillement. En ce cas là, une énergie folle est effectivement dépensée, mais malgré la frustration, il faut accepter de se remettre en question, de prendre un peu de recul et d’analyser ce qui peut être amélioré. Souvent un détail fera la différence! Mieux cadrer son travail, son secteur géographique, le type de biens que l’on commercialise est un changement bénéfique pour une personne qui cherche à avancer.

Soyez conscient de l’importance de la relation de confiance! En tous les cas, prenez le temps pour vos clients, qu’ils vendent ou qu’ils visitent, soyez professionnels. Cela les rassurera et vous permettra de gagner du temps.

Si tout à bien été expliqué lors de la prise de mandat ou lors de la visite, alors il y a des chances pour que cela soit posé dans la relation commerciale une fois pour toute. N’hésitez jamais à rédiger des emails de compte rendu pour que l’écrit vienne soutenir vos informations données à l’oral. Travailler peu de biens, soyez à l’écoute du marché, il se peut aussi qu’il soit en attente d’un évènement, fin des vacances, début d’année, élections…

A ce prix vous pourrez prétendre à une réussite rapide dans les métiers de l’immobilier. C’est un métier humain et social où vous rencontrerez 90% de gens biens et peu de gens qui sont tordus, il ne faut pas voir uniquement les choses sous leur moins bon aspect. Soyez patients et réfléchis, vos victoires n’en seront que meilleures. Une bonne réputation commence par des clients satisfaits et la suite peut s’enchainer très vite.

Si vous avez des questions l’équipe de Dr House Immo reste à votre disposition pour y répondre.

 

A propos de Snapchat

Pour de nombreux observateurs, nous sommes à l’aube d’un grand changement la fois culturel et technologique. Internet n’a que quelques décennies au compteur, et déjà, des entreprises comme Amazon commencent à livrer des paquets avec drones, et d’autres comme Uber, bousculent des codes établis. Il n’y a pas de jugement de valeur, mais juste un constat d’époque. Nous sommes tous équipés de smartphones et la technologie s’impose à nous. Utiliser un iPhone pour ouvrir sa porte d’entrée, allumer les lumières dans le salon, lancer la machine à café, ou réguler la température des pièces… Depuis son lit ou même depuis l’extérieur.

Depuis quelques mois, on ne parle que de Snapchat.

Comme lors de l’avènement d’Internet, il s’agira de prendre un virage avant d’aller dans le mur. C’est un tournant cette fois ci non plus lié aux contenants, mais aux contenus. Avant, il fallait exister sur Internet, avoir un site et des gens qui visitent ce site. Avec Snapchat, on entre dans l’ère du contenu jetable. Une image s’affiche et quelques secondes après, elle n’est plus disponible. Cela peut perturber. Depuis toujours, Internet ce sont des vidéos que l’on se partage, que l’on voit et que l’on revoit, que l’on poste sur ses propres réseaux sociaux. A l’heure actuelle, il y a sur Youtube (voir les statistiques complètes) 600.000 heures de vidéo uploadées chaque jour. Impossible de tout voir dans une vie entière (une vie de 80 ans, c’est 700000 heures environ)

Les professionnels de l’immobilier doivent choisir d’adopter la technologie et les médias sociaux avant les autres. Au risque de se tromper de voie, il reste intéressant de parier sur des supports innovants et ayant fait leurs preuves. Combien on tarder avant de rejoindre Facebook devenu incontournable? Avec Facebook Ads, aujourd’hui, nous pouvons cibler une audience de personnes dans une certaine tranche d’âge, dans une certaine région….

Facebook est un acteur majeur, mais il ne l’a pas toujours été. Les spécialistes voient Snapchat comme le réseau social de l’avenir, et l’avenir se joue dès maintenant. Il s’agit ici d’être ce que les américains appellent un early adopter, un « adopteur-tôt ».

Mais qu’est-ce que c’est Snapchat?

A la base, Snapchat est une simple application de messagerie qui permet de prendre des photos ou des vidéos, d’y ajouter du texte de les partager à vos amis. Les contenus ainsi envoyés sont appelés des « Snaps ». L’utilisateur peut fixer la durée, de 1 à 10 secondes, pendant laquelle les destinataires peuvent visualiser leurs Snaps. Les contenus sont ensuite effacés! Cela permet d’accroitre le taux d’attention de votre auditoire.

Si Netflix a mis à genoux l’industrie cinématographique, si Uber a bousculé les codes établis dans le monde entier chez les taxis et si Airbnb est valorisé à de tels prix c’est à cause de nous, les consommateurs. Nous voulons tout à la demande, nous sommes exigeants sans pour autant nous demander les implications de ces exigences. Snapchat permet à nos clients de voir nos Snaps quand ils veulent et peuvent les voir.

Si vous n’êtes pas convaincu, testez par vous-même! Vous verrez les classiques, la tête de chien qui tire la langue, la couronne de fleurs… Vous rejoindrez ainsi les 150 millions d’utilisateurs actifs chaque jour de ce réseau social.

Ca ne permet pas d’acheter une maison, ça ne permet pas de vendre son bien, mais c’est encore une fenêtre sur laquelle il faut non seulement exister, mais également avoir un oeil attentif. Peut-être que comme d’autres réseaux, on n’en parlera plus dans six mois, c’est l’époque qui impose cela, mais peut-être trouverez vous sous cet usage une forme ludique et commerciale de présence qui vous permettra de vous différencier dans un marché immobilier très concurrentiel.
Bien que Snapchat soit un moyen idéal pour dialoguer avec les plus jeunes de nos clients potentiels, le changement ne se produira pas du jour au lendemain. Il n’est pas question ici de dire que Snapchat va remplacer SeLoger. Il faut du temps pour élaborer son profil, le tester et le développer. Une fois que vous aurez des followers, vous pourrez les orienter vers votre site Web et vos autres réseaux sociaux. Comme toute autre forme de marketing immobilier, il faut du temps et de la cohérence pour obtenir des résultats, c’est un travail à long terme.

Snapchat pour le marketing immobilier
L’immobilier est un métier très visuel. Vidéos et photos sont cruciaux dans l’exercice de la profession. C’est exactement ce que Snapchat est : vidéos et photos, mais on y ajoute du fun! Enregistrez vos vidéos Snap lorsque vous visitez une maison. vous pourrez raconter une histoire et la garder dans votre Story. C’est un angle de présentation différent pour votre portefeuille de biens.
Si vous êtes fans de technologie, les filtres et la géolocalisation de Snapchat devraient vous séduire. Vous pourrez ensuite partager les possibilités visuelles infinies du réseau social avec vos clients et les évangéliser sur ce nouveau support. Ils penseront ainsi à vous à chaque fois qu’ils enverront un message à un de leurs amis.