Tous les articles par L

CCI - Attestations collaborateurs

CCI – Attestations collaborateurs et droit d’exercer

CCI – Attestations collaborateurs : Il ne faut pas confondre carte T et attestation collaborateur. Explications.

Il ne faut pas confondre carte T et attestation collaborateur.

L’agent immobilier est titulaire d’une carte T. Il peut s’entourer de collaborateurs pour travailler. Aussi, ils n’ont pas besoin d’être tous « agent immobilier ». L’agent immobilier en effet, possède une formation ou une expérience démontrée qui lui permettent d’engager certaines actions importantes. Cette limitation de l’activité à des encartés, justifiant de certaines compétences, a pour but de protéger le particulier. A ce titre, il peut espérer un service de qualité et un accompagnement lié au devoir de conseil du professionnel. Le mandataire en immobilier sera celui qui aura « mandat de travailler » dans l’immobilier, mais qui le fera sous l’autorité d’un porteur de carte. Il n’a pas les mêmes compétences, même si il peut les acquérir.

La formation obligatoire

Afin d’éviter de dégrader la profession et son rapport aux clients, on a mis en place récemment une formation obligatoire. Cette formation de 14H va permettre de s’assurer que le professionnel est compétent dans l’accompagnement de ses clients. Elle va écarter de fait un ensemble d’embûches qui sont susceptibles de se présenter sur la route des projets immobiliers. La CCI est chargée à ce titre de valider les candidatures des uns et des autres en vérifiant notamment les casiers judiciaires. En effet, une personne ayant été condamnée par le passé ne pourra pas exercer dans ce domaine. Il faut présenter un casier judiciaire vierge.

CCI – Attestations collaborateurs

Pour retrouver son sésame en ligne sur le site de la CCI, il faudra donc monter un dossier, somme toute assez simple, mais néanmoins complet. Le dossier se compose d’une pièce d’identité en cours de validité et d’une attestation d’assurance. En effet, un professionnel de l’immobilier doit absolument être assuré. L’absence d’assurance RCP sera condamnée tout comme la conduite d’une voiture sans assurance. Enfin le coût du traitement du dossier a été fixé à 50€ par la CCI.

Le dossier de l’Agent Immobilier sera lui plus complexe. Il demande de réunir des justificatifs précis d’expérience ou de diplômes. Le dossier sera bien évidemment plus cher et plus long, mais il ouvre la porte à bien plus de possibilité, dont celle de monter une agence au sein de laquelle recevoir du public.

Pascal Margerit

Interview de Pascal Margerit

Négociateur et Coach au sein du réseau Dr House Immo depuis quelques mois, Pascal Margerit nous parle de son métier et de sa vision de l’immobilier.

Pascal Margerit, peux tu te présenter?

Pascal Margerit : Natif d’Yssingeaux en Haute-Loire , j’ai passé mon enfance au pied des sucs entouré de Champ , de forêt ou le mot RESPECT y trouve tout son SENS. Installé depuis à AUREC SUR LOIRE. Je suis professionnel de l’immobilier depuis de nombreuses années et j’accompagne aussi bien mes clients vendeurs et acquéreurs que des confrères en immobilier.

Qu’est ce que tu aimes le plus dans ton métier?

J’exerce le métier de Conseiller en Immobilier depuis déjà 20 ans. Toutes ces années m’ont permises d’avoir une bonne connaissance du marché local et du tissu économique et culturel. Cela me permet de répondre au mieux aux attentes de mes clients Vendeurs ou Acquéreurs. En effet, ce métier est PASSIONNANT …… j’ai toujours autant de plaisir aujourd’hui que j’en avais à mes débuts. Il est  riche en rencontres, en échanges… D’ailleurs je ne l’exerce pas , je le vis.

Quelles sont les qualités d’un bon pro de immobilier?

Un bon pro doit être ACTIF et REACTIF. Mais il doit également faire preuve d’un grand sens de l’ECOUTE et avoir de vraies  VALEURS HUMAINES. Le professionnel de l’immobilier est l’allié de ses clients. En effet, qu’ils souhaitent vendre ou acheter une maison ou un bien immobilier en général il est à leurs côtés.

Pourquoi avoir choisi Dr House Immo?

J’ai choisi le Réseau Dr House Immo justement  pour ses VALEURS HUMAINES car nous partageons des valeurs  qui me sont chères. Mais aussi parce que le réseau est toujours à l’écoute de ses collaborateurs. Les hommes et les femmes qui composent le réseau partagent souvent mes convictions. Tout est fait pour nous apporter du soutien par le biais des différentes formations proposées. Et le réseau recherche à apporter une innovation constante au niveau de nos outils et supports.

formation en immobilier

La formation en immobilier, avec Nathalie d’Immo Academy

La formation obligatoire pour les professionnels de l’immobilier passe par une session annuelle de 14H minimum. Cette formation validée, le professionnel de l’immobilier pourra continuer à exercer son activité. Nathalie travaille au sein d’Immo-Academy, elle nous en dit un peu plus sur les sessions de formation pour les professionnels de l’immobilier.

La formation en immobilier est obligatoire

En effet, la formation est obligatoire depuis la loi ALUR. « C’est une très bonne chose nous explique Nathalie. Cela permet de modifier la perception que les clients ont des professionnels de l’immobilier. Car quand on explique que des formations annuelles sont dispensées pour chacun, cela les rassure. Ils savent qu’ils vont confier leur projet d’achat ou de vente à un vrai professionnel, formé et à jour. » C’est vrai que cette contrainte avait été accueillie avec scepticisme de la part d’une profession souvent mal considérée. « Aujourd’hui, la plupart des pros qui viennent se former sont ravis de cette piqure de rappel dans l’année. C’est aussi une occasion de se réunir et d’échanger avec des confrères. »

Une prise en charge possible

La prise en charge intégrale de cette formation est totalement possible. Nathalie nous explique qu’elle s’occupe de tout. En fin presque tout. « Je ne peux pas aller chez les uns et les autres pour récolter les papiers, mais une fois qu’ils nous ont fourni leur dossier complet, je prends le relais. » Les dossiers sont montés et suivi pour assurer un remboursement qui permet de ne pas payer une formation qui sera ensuite un simple investissement de temps. Dans la plupart des cas, le remboursement prend juste du temps. Nathalie ajoute, « mais avec un peu de patience, on arrive à tout avec nos interlocuteurs. »

N’attendez pas pour faire vos 14H

Nathalie a donc beaucoup de travail. Elle constitue les dossiers pour plusieurs dizaines de mandataires par mois, mais elle trouve le challenge motivant. « Généralement les gens que j’ai au téléphone sont très sympas. Ils savent que l’on travaille ensemble pour obtenir le meilleur résultat. Il y a une notion de travail en équipe que je trouve très stimulante. » Et si elle devait donner un conseil aux mandataires qui souhaitent faire leur formation? « N’attendez pas, les formations de Dominique Piredda sont vraiment biens ce serait dommage de louper le créneau et de faire une formation par défaut. Il y a de nombreuses dates partout en France.

« On essaye de structurer notre approche pour être toujours plus en phase avec le métier, avec la formation, et avec les attentes des uns et des autres. A ce titre,  Immo Academy propose une diversité de formations « loi ALUR ». Les mandataires ont le choix. Ils peuvent actualiser leurs connaissances en suivant par exemple une formation sur la prise de mandat ou sur la négociation immobilière. Mais, ils peuvent également choisir d’élargir leurs compétences en optant pour des formations loi ALUR plus spécialisées comme par exemple celle sur la VEFA ou celle sur le viager.

Il ne faut pas voir la formation comme une obligation à proprement parler, mais plutôt comme une action pertinente. Indispensable pour être un « bon » professionnel. Dominique et Serge, nos formateurs,  sont avant tout des hommes de terrain. Des mandataires aguerris pleinement conscients des réalités du métier et donc soucieux d’apporter aux stagiaires des formations adaptées à leurs besoins. D’ailleurs chaque année, Immo Academy forme des professionnels qui reviennent s’inscrire l’année suivante. C’est un bon indicateur de qualité et de satisfaction client!

Pour contacter Nathalie: nathalie@immo-academy.net ou par téléphone : 0669595801

Communication non-verbale

Communication non verbale et Immobilier

La Communication non-verbale vous connaissez? Mandataire en immobilier, nous faisons un métier où il est important de parler. Il est important d’écouter, mais également de parler pour rassurer, pour argumenter et présenter. Imaginez un négociateur immobilier qui ne parle pas… Compliqué pour lui de faire une vente. Mais parler ne fait pas tout. Il existe une forme de communication qui se passe du langage. Décryptage.

Qu’est ce que la communication non-verbale

La communication non verbale regroupe tous les échanges n’ayant pas recours à la grammaire. Elle se base sur des gestes ou des expressions faciales par exemple. On sait depuis longtemps déjà que les signaux qu’envoient un individu sont captés par ses interlocuteurs. On parle ici de signaux conscients ou inconscients, mais également de postures soigneusement étudiées pour amener un résultat. La communication non-verbale relève du domaine de l’étude des émotions. Les études réalisées grâce à l’imagerie médicale le confirment. Le corps fait passer son message au moyen de signaux remplaçant les mots. De plus, les interlocuteurs réagissent inconsciemment aux messages non verbaux mutuels.

Comment la mettre en pratique

Que ce soit avec l’intonation de la voix, le positionnement du corps, le regard, le look… Il y a des dizaines de signaux qui sont envoyés à nos clients lors d’un échange. Vous n’avez pas deux fois l’occasion de faire une bonne première impression. Posez vous les bonnes questions quand vous préparez vos rendez-vous. Est ce que finalement cette tenue est adéquate? Est ce que ce tic de langage ne vous dessert pas lors de vos argumentations? Les mises en situation que proposent certains organismes de formation sont de bons exercices, ils vous permettent de vous voir un peu de l’extérieur. Sous la forme de jeux de rôles, ils vous font voir les autres en exercice et vous autorisent une remise en question de vos méthodes.

L’attitude, finalement

A travers cette remise à plat de votre approche client, il y a une notion d’attitude générale. Vous faites ce métier depuis un certain temps, vous avez appris à le faire d’une certaine manière. Et si vous vous renouveliez? Il n’est pas question de tout changer, juste d’améliorer. On le sait, nos clients évoluent, les époques et les moeurs avec. Il y a quelques années travailler sans cravate n’était pas envisageable. Mais le regard que portent les gens désormais sur les cravates est très différent… Demandez vous ce que l’on attend de vous; Soyez naturels et décontracté. Les enjeux sont importants, mais quand on fait appel à un spécialiste, on s’attend à de la maitrise. Vous devez rassurer et faire avancer les choses. C’est à cette fin que la communication non-verbale peut devenir un atout maître dans votre jeu !

Sophie Laporte et Romuald Lamanthe

Interview de Sophie Laporte et Romuald Lamanthe, spécialistes immo à Brive-la-Gaillarde

Sophie Laporte et Romuald Lamanthe pouvez-vousvous présenter en quelques mots ? 

Sophie Laporte et Romuald Lamanthe : Nous faisons parti du groupe Dr House Immo depuis bientôt un an, le temps passe ! Nous avons rejoint le réseau de mandataires en immobilier parce que les informations que nous avons trouvé sur Internet nous semblaient convenir à ce que nous cherchions.

  • Qu’est ce qui vous a poussé à venir chez Dr House Immo ?

Sophie Laporte et Romuald Lamanthe : Mon conjoint était déjà dans l’immobilier, et sa tante faisait partie de la FNAIM, et c’est elle qui nous a conseillé ce réseau. Et après vérification nous avons pris contact avec eux. A ce jour nous sommes ravis de notre choix. Le réseau est réactif et les outils sont efficaces. Le travail sur le terrain est de toutes les façons un travail de longue haleine. Le réseau est là pour nous accompagner. Il ne va pas signer des mandats pour nous ou vendre… Alors on peut dire que l’on travaille dans un partenariat gagnant-gagnant.

  • Comment vous qualifiez le marché immobilier actuel ? 

Sophie Laporte et Romuald Lamanthe : Il y a beaucoup de demandes, après les gens deviennent un peu plus compliqués, quand ils vendent ils veulent vendre trop cher, et les acheteurs souhaitent acheter moins cher… Mais il y a du travail, en étant sérieux on y arrive ! C’est une implication quotidienne, se faire connaître, se faire apprécier et bénéficier des recommandations de client satisfaits. C’est toujours une bonne surprise quand on est recommandé ou qu’un client vous fait un cadeau de remerciements.

  • Quels sont vos prochains objectifs professionnels ? 

Sophie Laporte et Romuald Lamanthe : Notre prochain objectif serait de monter une agence sur notre région ! Nous avons pris le parti de commencer notre activité tranquillement, sans ouvrir de local. Mais à terme s’implanter de façon concrète va nous permettre de gagner des parts de marché et de travailler de façon plus confortable.

Catherine Nys

Interview de Catherine Nys, spécialiste immo à Sceaux du Gatinais

Catherine Nys pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Catherine Nys : Je m’appelle Catherine Nys, je fais partie du groupe depuis un peu plus de deux ans et demi maintenant. C’est une reconversion de ma part mais je me suis bien formée avant de me lancer dans cette nouvelle aventure ! L’immobilier est un domaine qui m’a toujours plu. Et quand j’ai acheté ma maison à Sceaux du Gatinais, j’ai rencontré des agents immobiliers, ça a été le déclic.

Qu’est ce qui vous a poussé à venir chez Dr House Immo ?

Catherine Nys : J’ai demandé à adhérer à Dr House Immo, car c’est une entreprise qui ne recrute pas à tour de bras, qui ne recrute pas tout et n’importe quoi. Ils essaient de sélectionner un maximum de professionnels. Je trouve que c’est une image de marque sérieuse pour des clients et une bonne approche en général.

Comment vous qualifiez le marché immobilier actuel ? 

Catherine Nys : Dans ma région je trouve que les prix sont tirés vers le bas mais les ventes se font malgré tout. C’est le moment d’acheter, pas trop le moment de vendre mais je trouve que cela se porte bien. Ce sont des cycles, comme dans tous les secteurs d’économie finalement. Simplement les cycles semblent moins réguliers qu’avant.

Quels sont vos prochains objectifs professionnels ? 

Catherine Nys : Et bien, au sein de Dr House Immo ! Et j’aimerais me concentrer sur la vente en viager. Je vais faire la formation qui va arriver et je vais rajouter ça à mes compétences. Il y a beaucoup de personnes retraitées qui souhaitent vendre car elles ont des problèmes financiers. Vu que les banques sont frileuses, les accords de crédits ne sont pas si simples, c’est une façon plus confortable de devenir propriétaire. Je pourrais contenter les deux parties et du coup inévitablement, mon parti à moi !

Jacques Robine

Interview de Jacques Robine, spécialiste immo à Saint Pierre de Bat

Jacques Robine, pouvez-vous vous présenter ?

Jacques Robine : Jacques Robine, conseiller immobilier au service des propriétaires et des acquéreurs ! Je suis dans le réseau depuis 2 ans maintenant. Je travaille en Gironde, du côté de Saint Pierre de Bat.

Pourquoi avez vous choisi le réseau Dr House Immo ? 

Jacques Robine : J’étais dans un autre réseau et j’ai choisi surtout pour l’aspect financier au départ. Les honoraires sont plus importants chez eux. Le réseau reverse aux mandataires 85% sur toutes les commissions donc c’est intéressant. Puis, deux ans après finalement je suis encore dans le réseau c’est donc que j’y suis bien.

Comment qualifieriez vous le marché immobilier actuel ?

Jacques Robine : Je connais bien mon secteur. Cela fait un moment que je le pratique. C’est toujours pareil, il n’y a pas de baisse… Je suis en zone rurale donc c’est un secteur plutôt moyen. Mais ça fonctionne toujours bien, j’ai pas vu de différence par rapport à l’an dernier. Les vendeurs vendent, les acquéreurs achètent, et moi je fais mon travail. C’est à dire que je mets en relation des gens en essayant de répondre à leurs attentes.

Quelle est la partie la plus complexe de votre métier ? 

Jacques Robine : Je n’en vois pas ! Je me débrouille très bien. Non non, tout va bien ! C’est un métier profondément humain, avec des moments très satisfaisants et la possibilité de gérer son agenda comme on l’entend. C’est très appréciable.

Quels sont vos prochains objectifs professionnels ? 

Jacques Robine : Si je vous donne mon âge vous allez me dire… Alors, je ne vais pas vous dire que mon objectif c’est la retraite, mais bon j’ai 70 ans ! Non, ce serait de tenir jusqu’à 80 ans ! En fait, mon objectif, c’est de faire tous les ans un peu mieux que l’année précédente ! Pour l’instant j’y arrive, mais c’est déjà un beau challenge !