Tous les articles par L

Vacances, j'oublie tout?

Les vacances d’un professionnel de l’immobilier

Traditionnellement les grandes vacances d’été pour un enfant c’est un peu le Paradis.

Mis à part les devoirs de vacances, c’est le moment de se faire des potes, de jouer dans le sable, de se coucher tard… Pour un adulte, c’est les bouchons traditionnels de l’Autoroute du Soleil, les locations hors de prix, les supermarchés de stations balnéaires bondés, les coups de soleil des marmots, et une semaine ou quinze jours qui se réduisent vite à quelques jours de détente. L’été!! Pour les gens en général, c’est une zone de confort certains, mais pour les indépendants, dont l’activité ne s’arrête pas, cela peut être un casse tête. Travailler ou non pendant les vacances? Et vous, vous faites quoi?

 La lecture de cet article de 2013 nous en apprend un peu plus.

Si votre conjoint à compris que vous deviez travailler un peu pendant les vacances, vous avez déjà gagné une belle bataille… Il ne reste plus qu’à vous organiser un peu de temps pendant les congés pour ne pas perdre le fil. En effet, les vacances c’est une chose, mais il ne faut pas oublier le sprint final avant pour boucler un maximum de dossier et la reprise en douceur, au retour, avec ses centaines de mails à traiter.

Pour nous, professionnels de l’immobilier, il y a des règles importantes à connaître:

– Paramétrer une réponse automatique pour vos emails. Cela permettra aux gens qui souhaitent vous contacter de ne pas s’affoler si ils n’ont pas une réponse immédiate à leurs requêtes.

– Emporter de la lecture pour se former ou juste pour se reposer. Avec le dernier roman de Musso, et le bon vieux polar de poche, pensez à apporter de la lecture professionnelle. Un peu d’immo pendant les vacances ne vous tuera pas. Et vous pouvez toujours l’emporter sur tablette, ou compenser avec la lecture d’un blog d’immobilier.

– Regarder les professionnels du coin. C’est utopique de penser que l’on fait de l’immobilier de la même manière en bord de mer et à la montagne. Alors regardez ce qu’ils font, peut-être pouvez vous adapter certaines de leurs techniques?

– Pourquoi ne pas profiter des vacances pour comprendre comment marche Twitter? Ou même un autre outil techno?

– Enregistrer un message vocal qui explique que vous êtes en vacances. Un message clair concis et sérieux, pour que vos clients n’aient pas l’impression que vous les abandonnez.

– Prévoir du temps en famille pour éviter le burn out. En famille ou avec des amis, faites autre chose. C’est important et cela vous permet de rentrer avec des idées fraiches et neuves.

– Penser réseaux sociaux et partager un peu (pas trop) de vos vacances. C’est convivial et cela montre à ceux qui vous connaissent que vous savez couper. Cela montre également que vous êtes capable de mener de front vie professionnelle et vie privée.

Garder un oeil sur l’actualité.

Une fois par jour, pas plus, mais c’est important de se tenir informé, pour ne pas rentrer et devoir tout reconnecter. Globalement, il faut laisser filer un peu, mais pas trop. L’objectif étant de ne pas perdre une énergie précieusement regagnée en reprenant le travail.

– Trier ses emails. C’est valable toute l’année, mais plus encore en vacances. Evacuez les offres promos et les spams, concentrez vous sur l’essentiel et triez ce qui est urgent et ce qui peut attendre encore un peu après votre retour.

– Si vous êtes au soleil, alors profitez de l’heure la plus chaude pour la sieste ET un peu de travail. 20 minutes par jour, mais pas plus.

– Envoyer des cartes postales à vos clients car on n’envoie plus trop de cartes postales, mais vos clients seront touchés par le geste. C’est rapide et ça ne coute pas grand chose.

Voila donc quelques conseils pour vous et pour passer de bonnes vacances. Alors pensez à la crème solaire, amusez vous, profitez, reposez vous et surtout revenez en forme!!

A propos de la pensée positive

Etre positif permet de surmonter bien des situations.
Grace à des techniques simples, ont peut parfois changer le monde qui nous entoure. En se simplifiant la vie et en véhiculant une image plus souriante, plus invitante, on crée du lien avec ceux que l’on rencontre. Ce n’est pas toujours évident, mais cela mérite que l’on en parle.
Prendre des choses en main au lieu de subir les choses.
Vous avez décider de vous lancer dans un domaine, vous avez choisi de travailler dans l’immobilier et d’en faire votre quotidien. Très bien, mais sans volonté réelle, il est utopique de penser positiver. Il s’agit d’un processus à appliquer au quotidien. A vous de décider d’être dans cette dynamique. 
Ca commence dès le réveil. Le sommeil représente une grande partie de notre vie, parce qu’il nous est indispensable. Vous avez remarqué comment le manque de sommeil peut vous rendre irritable? Essayez de mieux dormir, de vous coucher plus tôt et de vous lever reposé. Vous ne tarderez pas à voir un changement.
Listez les avantages du métier que vous avez choisi. Après tout le métier de négociateur en immobilier est plutôt un métier agréable. Vous gérez votre agenda et vous touchez des commissions plutôt importantes. Dr House Immo propose 85% de réversion sur vos commissions sans conditions. Vous rencontrez des gens nouveaux, vous choisissez vos clients, vous entrez dans la vie et dans les projets des gens.
Fréquenter des « personnes positives » est aussi un bon moyen de garder le pessimisme de certains à distance. C’est contagieux les mauvaises ondes. Il n’y a rien de plus facile que de déprimer ou de baisser les bras à chaque obstacle. Entourez vous de gens qui vous poussent et vous encouragent. Expliquez votre démarche et choisissez les personnes avec qui vous voulez construire cet nouvelle attitude, ce nouvel environnement.
Laissez tomber les choses que vous ne pouvez pas maitriser. Ca ne sert à rien de se battre contre des moulins, mieux vaut se concentrer sur ses objectifs. Soyez à la fois indulgents et honnêtes avec vous même. En avez vous fait assez? Avez vous rempli votre contrat? Si la réponse est non, persévérez. Si c’est oui, alors, autorisez vous à lâcher un peu prise. La machine humaine aussi a parfois besoin de souffler!
Attention à l’oisiveté, la procrastination. Il faut garder à l’oeil son activité et s’assurer que les choses sont faites en temps et en heure; Dans ce projet, la pire chose qui puisse arriver est de se sentir débordé de toutes parts par les tâches en attente. N’hésitez pas à rencontrer des personnes qui travaillent dans le même domaine. Sans rentrer pour autant dans la compétition, cela vous permettra de comparer leurs méthodes et la vôtre. On peut apprendre de tout le monde!
Vous pouvez également vous motiver en utilisant ce que l’on appelle le « monologue de la motivation ». Devant un miroir, regardez-vous bien en face, droit dans les yeux pendant environ 10 secondes, parlez-vous, dites vous des choses que vous diriez à un tiers. Restez courtois et positif,  à haute voix. Encouragez vous, n’attendez pas que les autres le fassent. Ce sont des choses qui peuvent bloquer, parce que l’on a peur du ridicule, mais les résultats sont impressionnants, quand il s’agit de prendre du recul et de se motiver, les méthodes utilisées par les sportifs et les comédiens font merveille. Depuis quand n’avez vous pas pris le temps de vous complimenter? Si la réponse est 10 minutes, alors cessez de le faire et sortez travailler!
Comparez vous avec des gens comparables. Napoléon, Mark Zuckerberg, Marie Curie, Victor Hugo, … Inutile de vous mesurer à des géants. Si vous étudiez leur histoire, ils ont tous eu une ambition personnelle, une envie de faire les choses. C’est tout ce que vous avez à leur envier. Vos objectifs, votre époque, vos attentes sont bien différentes, mais la méthode reste celle qui mène à la réussite. Faites vous confiance, parce que vous êtes la seule personne à pouvoir vous améliorer durablement.
Parmi les autres conseils que l’on pourrait lister: Riez, lisez, cultivez votre différence. Pour que les gens s’intéressent à vous, inutile de rentrer dans le rang. Vous avez besoin, sans être totalement loufoque de laisser votre personnalité s’exprimer. C’est elle qui séduira les gens, car oui, il s’agit de séduire vos clients, vos interlocuteurs, vos proches. Pour qu’ils vous encouragent et vous motivent.
Ecoutez vos interlocuteurs, accordez leur toute votre attention et soyez aimables. La courtoisie et la politesse disparaissent si chacun regarde comment les autres se comportent. Il faut savoir intégrer dans votre nouvelle personnalité une bienveillance à l’égard d’autrui, cette bienveillance vous amènera à aborder les gens sous ce qu’ils ont à partager avec vous et non plus comme une menace ou une contrainte à affronter. La différence se fera sentir rapidement dans votre quotidien!
Cet article a été rédigé en collaboration avec un coach de vie. Pour plus d’infos contactez-nous!
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A propos de la première vente

Cet article s’adresse aux mandataires en immobiliers, indépendants ou bien même aux agents commerciaux exerçant en agence.

Il est parfois difficile d’amorcer la pompe, les premiers mois, les semaines s’enchainent rapidement et on peut avoir l’impression de se battre contre des moulins, de perdre son temps. L’immobilier est un métier de long terme. Rien qu’à voir les 3 mois qui séparent la signature d’un compromis et de l’acte authentique, on comprend qu’il ne sera pas possible de faire fortune du jour au lendemain, sans travailler pour déclencher des résultats.

Quand on veut se lancer dans les métiers de l’immobilier, la question que l’on se pose souvent : « Il me faudra combien de temps pour réaliser ma première vente? ».

Il y a des cas exceptionnels, où une vente se signe dans les premières semaines. Mais c’est assez rare admettons le. Souvent c’est parce que le travail avait été commencé en amont ou que le négociateur avait déjà un bien sous la main. Cela peut aussi se produire de façon exceptionnelle grâce au mandat de recherche, plus simple à manier, il permet aussi de travailler de façon ciblée sur un client. Encore faut il que le client sache énoncer clairement sa recherche.

Généralement, le processus complet entre les premiers appels en les premier contacts sérieux prend environ un mois. Il faut, pour quelqu’un qui commence du début à exercer une profession en lien avec l’immobilier, que les premiers jours lui permettent de se faire une vitrine. Via la prospection, quelle que soit sa forme, il va pouvoir entrer en contact avec des vendeurs et mettre en communication, si il a obtenu mandat de vente, les biens immobiliers de ses clients.

Ensuite il faudra que les clients acquéreurs le contactent, puis qu’ils organisent une visite. Parfois cela prend du temps, de caler les agendas, pour peu que ce soit un couple et que les deux personnes aient des plannings différents. En ce cas il y aura peut-être même une contre visite. Le temps de décision d’un client est parfois rapide. Mais il est important de noter qu‘il sera d’autant plus rapide que le prix affiché pour la vente correspond à la tendance du marché. Et ça c’est ce qui peut prendre du temps. Entre le moment où vous prenez le mandat, et le temps qu’une relation de confiance s’instaure entre vous et le ou les vendeurs, il peut vous sembler qu’une éternité se passe. Gardez confiance; Un bon travail et un reporting régulier, vous permettront de voir avec le vendeur pour optimiser les conditions de vente. Aménagement ou baisse de prix, certaines pratiques sont à mettre en oeuvre pour avancer dans un projet. Et même si la baisse de prix peut vous sembler problématique pour un vendeur, il ne s’agit pas de baisser pour baisser, mais bien de baisser pour corriger une surestimation.)

Certains mettront jusqu’à 6 mois pour faire leur première vente. Plusieurs raisons justifient cet état de fait :  Un manque d’organisation, qui génère un éparpillement. En ce cas là, une énergie folle est effectivement dépensée, mais malgré la frustration, il faut accepter de se remettre en question, de prendre un peu de recul et d’analyser ce qui peut être amélioré. Souvent un détail fera la différence! Mieux cadrer son travail, son secteur géographique, le type de biens que l’on commercialise est un changement bénéfique pour une personne qui cherche à avancer.

Soyez conscient de l’importance de la relation de confiance! En tous les cas, prenez le temps pour vos clients, qu’ils vendent ou qu’ils visitent, soyez professionnels. Cela les rassurera et vous permettra de gagner du temps.

Si tout à bien été expliqué lors de la prise de mandat ou lors de la visite, alors il y a des chances pour que cela soit posé dans la relation commerciale une fois pour toute. N’hésitez jamais à rédiger des emails de compte rendu pour que l’écrit vienne soutenir vos informations données à l’oral. Travailler peu de biens, soyez à l’écoute du marché, il se peut aussi qu’il soit en attente d’un évènement, fin des vacances, début d’année, élections…

A ce prix vous pourrez prétendre à une réussite rapide dans les métiers de l’immobilier. C’est un métier humain et social où vous rencontrerez 90% de gens biens et peu de gens qui sont tordus, il ne faut pas voir uniquement les choses sous leur moins bon aspect. Soyez patients et réfléchis, vos victoires n’en seront que meilleures. Une bonne réputation commence par des clients satisfaits et la suite peut s’enchainer très vite.

Si vous avez des questions l’équipe de Dr House Immo reste à votre disposition pour y répondre.

 

A propos de Snapchat

Pour de nombreux observateurs, nous sommes à l’aube d’un grand changement la fois culturel et technologique. Internet n’a que quelques décennies au compteur, et déjà, des entreprises comme Amazon commencent à livrer des paquets avec drones, et d’autres comme Uber, bousculent des codes établis. Il n’y a pas de jugement de valeur, mais juste un constat d’époque. Nous sommes tous équipés de smartphones et la technologie s’impose à nous. Utiliser un iPhone pour ouvrir sa porte d’entrée, allumer les lumières dans le salon, lancer la machine à café, ou réguler la température des pièces… Depuis son lit ou même depuis l’extérieur.

Depuis quelques mois, on ne parle que de Snapchat.

Comme lors de l’avènement d’Internet, il s’agira de prendre un virage avant d’aller dans le mur. C’est un tournant cette fois ci non plus lié aux contenants, mais aux contenus. Avant, il fallait exister sur Internet, avoir un site et des gens qui visitent ce site. Avec Snapchat, on entre dans l’ère du contenu jetable. Une image s’affiche et quelques secondes après, elle n’est plus disponible. Cela peut perturber. Depuis toujours, Internet ce sont des vidéos que l’on se partage, que l’on voit et que l’on revoit, que l’on poste sur ses propres réseaux sociaux. A l’heure actuelle, il y a sur Youtube (voir les statistiques complètes) 600.000 heures de vidéo uploadées chaque jour. Impossible de tout voir dans une vie entière (une vie de 80 ans, c’est 700000 heures environ)

Les professionnels de l’immobilier doivent choisir d’adopter la technologie et les médias sociaux avant les autres. Au risque de se tromper de voie, il reste intéressant de parier sur des supports innovants et ayant fait leurs preuves. Combien on tarder avant de rejoindre Facebook devenu incontournable? Avec Facebook Ads, aujourd’hui, nous pouvons cibler une audience de personnes dans une certaine tranche d’âge, dans une certaine région….

Facebook est un acteur majeur, mais il ne l’a pas toujours été. Les spécialistes voient Snapchat comme le réseau social de l’avenir, et l’avenir se joue dès maintenant. Il s’agit ici d’être ce que les américains appellent un early adopter, un « adopteur-tôt ».

Mais qu’est-ce que c’est Snapchat?

A la base, Snapchat est une simple application de messagerie qui permet de prendre des photos ou des vidéos, d’y ajouter du texte de les partager à vos amis. Les contenus ainsi envoyés sont appelés des « Snaps ». L’utilisateur peut fixer la durée, de 1 à 10 secondes, pendant laquelle les destinataires peuvent visualiser leurs Snaps. Les contenus sont ensuite effacés! Cela permet d’accroitre le taux d’attention de votre auditoire.

Si Netflix a mis à genoux l’industrie cinématographique, si Uber a bousculé les codes établis dans le monde entier chez les taxis et si Airbnb est valorisé à de tels prix c’est à cause de nous, les consommateurs. Nous voulons tout à la demande, nous sommes exigeants sans pour autant nous demander les implications de ces exigences. Snapchat permet à nos clients de voir nos Snaps quand ils veulent et peuvent les voir.

Si vous n’êtes pas convaincu, testez par vous-même! Vous verrez les classiques, la tête de chien qui tire la langue, la couronne de fleurs… Vous rejoindrez ainsi les 150 millions d’utilisateurs actifs chaque jour de ce réseau social.

Ca ne permet pas d’acheter une maison, ça ne permet pas de vendre son bien, mais c’est encore une fenêtre sur laquelle il faut non seulement exister, mais également avoir un oeil attentif. Peut-être que comme d’autres réseaux, on n’en parlera plus dans six mois, c’est l’époque qui impose cela, mais peut-être trouverez vous sous cet usage une forme ludique et commerciale de présence qui vous permettra de vous différencier dans un marché immobilier très concurrentiel.
Bien que Snapchat soit un moyen idéal pour dialoguer avec les plus jeunes de nos clients potentiels, le changement ne se produira pas du jour au lendemain. Il n’est pas question ici de dire que Snapchat va remplacer SeLoger. Il faut du temps pour élaborer son profil, le tester et le développer. Une fois que vous aurez des followers, vous pourrez les orienter vers votre site Web et vos autres réseaux sociaux. Comme toute autre forme de marketing immobilier, il faut du temps et de la cohérence pour obtenir des résultats, c’est un travail à long terme.

Snapchat pour le marketing immobilier
L’immobilier est un métier très visuel. Vidéos et photos sont cruciaux dans l’exercice de la profession. C’est exactement ce que Snapchat est : vidéos et photos, mais on y ajoute du fun! Enregistrez vos vidéos Snap lorsque vous visitez une maison. vous pourrez raconter une histoire et la garder dans votre Story. C’est un angle de présentation différent pour votre portefeuille de biens.
Si vous êtes fans de technologie, les filtres et la géolocalisation de Snapchat devraient vous séduire. Vous pourrez ensuite partager les possibilités visuelles infinies du réseau social avec vos clients et les évangéliser sur ce nouveau support. Ils penseront ainsi à vous à chaque fois qu’ils enverront un message à un de leurs amis.

A propos des photos

Quand on achète un bien immobilier, on regarde tous les mêmes sites et on procède tous de la même façon. Si il y a quelques années encore on attendait d’être chez soi pour se connecter à Internet, aujourd’hui, on est connecté tout le temps et partout grâce à la 3G ou même la 4G. Sur un écran qui tient dans la main, l’importance de la photo est cruciale. On doit capter un auditoire qui est de plus en plus volage. L’attention est une denrée rare. Quand on regarde son téléphone dans le métro ou même en voiture (pas bien!!), il faut que la photo nous interpelle. Elle sera le point d’entrée de la relation client. Avant toute chose elle suscite de l’intérêt. 

A lire également:

10 Photos à ne pas utiliser pour illustrer votre annonce immobilière

Il est donc indispensable de ne pas négliger cette étape! Voici quelques conseils pour que votre photo soit pertinente et efficace  :

En premier lieu, attention à la lumière ! C’est la clef. Pour vendre un appartement une bonne lumière peut permettre de mettre en valeur un bien ou de le détruire. Une pièce sombre et personne ne voudra habiter là!, Une pièce lumineuse génèrera de l’intérêt. Un photographe,  « écrit avec la lumière »,  c’est l’élément essentiel d’une photo. Les photos seront prises de préférences par beau temps, avec les fenêtres ouvertes et les lumières allumées. Vous pourrez retoucher vos images ensuite sur Photoshop, mais pas les sauver si elle sont trop sombres.

Simplifier : il est complexe pour un étranger qui pénètre dans une pièce de se faire une idée du volume sans voir clairement les murs. Une pièce est encombrée avec des meubles obstruants paraîtra plus petite en photo. Demandez si vous pouvez enlever un maximum de choses qui partiront avec le propriétaire.

Nettoyer : cela peut paraître évident mais il peut-être bon de le dire : une photo doit montrer une pièce qui soit parfaitement clean et bien rangée. On enlèvera les fils électriques dénudés ou les papiers peint qui pendent… Souvent le diable est dans le détail, un petit rien peut devenir la seule chose que l’on verra sur votre photo.

Rendre neutre : pour que l’acquéreur puisse se projeter facilement dans l’appartement ou la maison qu’il va peut-être visiter dans un premier temps, il faut enlever tout ce qui est trop personnel. Les gouts et les couleurs… bibelots, photos d’enfants, souvenirs de voyages, plus il y a de choses sur la photo, moins l’acheteur potentiel se sentira à l’aise dans un univers qui n’est pas le sien. C’est comme sur les sites de rencontres, pour provoquer un premier contact, il faut que l’on voit l’essentiel et pas le superflu. 

Prendre son temps : réussir une photo, ça prend du temps. On ne fait pas les photos en coup de vent. Quitte à reprendre un rendez-vous dédié avec un propriétaire. Prendre plusieurs clichés de différents angles de chaque pièce, et chercher le meilleur angle non pas uniquement à la prise de vue, mais pour avoir de la manoeuvre par la suite. Souvent une photo prise un peu au hasard ou en secours pourra vous être utile ensuite pour compléter un dossier ou montrer le bien sous un jour différent. 

Vous pouvez retrouver d’autres idées sur ce vieil article.

La vidéo de la conférence sur la photo de Dr House Immo est disponible sur simple demande à l’adresse agence@drhouse-immo.com

A propos de TRACFIN et du blanchiment

Un agent immobilier est mis à contribution à la lutte contre le blanchiment. Les obligations des professionnels ont été renforcées depuis le décret ALUR et les premières condamnations sont constatées.

De nombreux réseaux immobiliers ont du avertir leurs membres pour les sensibiliser. En réalité, cela semble toujours un peu vague et évoque l’argent russe ou chinois qui circule uniquement dans certaines villes. Mais il faut savoir qu’en 2013, la chambre des notaires annonce près de 1000 déclarations, pour seulement une cinquantaine de la part des professionnels de l’immobilier. Alors comme d’habitude, quand on veut faire passer un message au niveau légal on tabasse avec des sanctions lourdes. (Si cet homme entre dans votre agence, pensez à redoubler de vigilance, même si il vous parle droit dans les yeux…)

Qu’appelle-t-on le blanchiment ?

Le blanchiment pour des dents, c’est assez clair, mais pour des transactions immobilières, cela décrit la transformation d’une opération ou de fonds de provenance douteuse en une somme d’argent fiscalisable. De l’argent que l’on gagne au casino est blanchi, on sait d’où il vient et où il va, il est traçable. Le butin d’un cambriolage ou de tout autre activité répréhendée par la Loi est sale, on doit donc le… Blanchir. Avec sa position d’intermédiaire, un agent immobilier est impliqué car la loi punit également celui qui va apporter son concours à une opération ayant pour but de camoufler la réelle origine de certains mouvements financiers.

Acheter un bien avec de l’argent issu d’activités illicites, trafic de drogues, ou prostitution par exemple est une opération de blanchiment. Généralement, dans la profession, on est surtout tracassé par les problématiques de revenus non-déclarés, qui sont soustraits aux charges sociales et qui à ce titre sont concernés par la Loi contre le blanchiment de fonds.

Le professionnel de l’immobilier a une obligation de vigilance à l’égard de ses clients et on lui demande de mettre en place une procédure adaptée dans le cadre de l’exercice de sa profession.

Il y a bien évidemment une obligation de vigilance permanente

Un agent immobilier doit connaître son client pour pouvoir mener à bien une affaire. S’agit-il d’une société ou d’un intervenant intermédiaire qui agit en prête nom. Il conviendra de se renseigner sur le projet en profondeur, pour assurer un meilleur service, mais également dans le cadre de cette fameuse VIGILANCE. Attention au rapport que vous entretenez avec vos clients, si un client vous propose une rémunération non-officielle, il est doublement dangereux d’intervenir. D’abord parce que cela constitue une infraction, c’est certain, mais également parce que vous pourriez être inquiété par la suite pour participation à une opération financière illégale. Accepter de jouer ce jeu est le meilleur moyen de terminer de façon précoce son rapport à l’immobilier. Mais je suis sur que les lecteurs de ce blog ne mangent pas de ce pain là…

Attention donc à la clause de substitution qui ouvre une porte à  l’intervention d’une personne tierce. Jetez un oeil à la rédaction si vous n’en avez pas la charge et assurez vous qu’elle ne propose pas un cadre élargi, mais bien un cadre conforme aux lois en vigueur.

Mais également une vigilance complémentaire

Les cas où il faut redoubler de vigilance sont typiquement :

– si le client n’est pas présent physiquement, si il est à l’étranger

– si le client a un lien avec des fonctions politiques, juridictionnelles ou administratives,

– si son pays de résidence figure sur la liste du GAFI (Groupe d’action financière) et refuse de participer à la lutte contre le blanchiment ou le terrorisme.

– si c’est le monsieur en photo un peu plus haut ou un de ses amis.

A propos de TRACFIN et de la déclaration de soupçon

La cellule Tracfin (Traitement du renseignement et action contre les circuits financiers) a pour but de contrer et d’empêcher les opérations de blanchiment quelle que soit l’échelle à laquelle elle se déroule. Elle reçoit donc des déclarations de soupçon, comme des lettres de délation, provenant de professionnels. Elle a la possibilité de demander pendant 5 jours un report de la conclusion d’un acte. Pendant ce délai elle fera le nécessaire pour préparer un recours en justice.

En tant que professionnel de l’immobilier, nous avons l’obligation de faire la déclaration d’un éventuel soupçon auprès de Tracfin, via le service Internet Ermes, ou par courrier. La déclaration est effectuée en toute confidentialité par le déclarant Tracfin. La confidentialité de la déclaration est assurée par la Loi. Il ne faut bien sur pas parler de sa déclaration de soupçon à qui que ce soit, tant que ce n’est qu’un soupçon. Ce pourrait avoir des conséquences désastreuses pour tout le monde. Un professionnel qui aurait réalisé une déclaration de soupçon qui ne se révèle pas vérifiée ne verra pas sa responsabilité engagée.

Les procédures internes et les contrôles réalisés pa l’agence

Le professionnel de l’immobilier doit évaluer les risques et, le cas échéant, former ses collaborateurs.

Il n’y a pas à ce titre et à l’heure actuelle de dispositif particulier. Cependant, par sécurité, il s’agit de désigner un responsable du dispositif, d’élaborer une classification des risques, et de conserver comme mot d’ordre une vigilance accrue. Même lorsqu’une belle commission est compromise.

Le contrôle exercé sur l’agent immobilier

Les agents de la répression des fraudes sont en charge de la mise en place et du respect de cette vigilance, ils peuvent réclamer tout document nécessaire à leurs investigations.

Le fait de blanchir des fonds est passable de 5 ans de prison et peut coûter jusqu’à 37 500 euros d’amende. Le non-respect de cette réglementation constaté par la Commission nationale des sanctions, induit des sanctions allant du simple avertissement au retrait immédiat de la carte professionnelle. Plusieurs millions d’euros, pour les cas graves et avérés peuvent être réclamés aux professionnels de l’immobilier impliqués dans de telles pratiques.

A propos de Twitter

Nous avons réalisé récemment avec un plaisir certain, un tour d’horizon de ce que proposent les réseaux sociaux aux professionnels de l’immobilier. Facebook a été notre premier sujet d’étude et c’est bien normal puisqu’il fait figure de grand frère des autres réseaux avec ses utilisateurs en grand nombre et sa politique globale évolutive qui est un modèle du genre.

Nous avons ensuite consacré un article à Instagram qui reste dans la famille facebook, mais qui permet de travailler à la fois sur le hashtag et sur la photo, autre sujet clef pour tous les professionnels de l’immobilier.

Naturellement, LinkedIn, Viadeo, Youtube, Snapchat, ou même Pinterest mériteraient un article, mais, cela ferait de ce blog un blog dédié au sujet tellement les réseaux sociaux sont nombreux en 2016. Il est un sujet important à prendre en compte, c’est le lien fort entre présence sur les réseaux sociaux et référencement. Voila pourquoi le sujet est intéressant, pertinent et urgent pour certains professionnels. Les réseaux sociaux boostent votre visibilité. C’est aussi pour cela qu’il faut s’en méfier. A trop vouloir être vu, on risque de passer son temps à devenir community manager. Oui, « comiunitimanadgeur », ce sont ces personnes payées par les marques pour répondre aux clients, la communauté donc, sur les réseaux sociaux.

Allez c’est cadeau: http://www.topito.com/top-perles-cm-meilleures-reponses-hein-beubeu

Quelques années en arrière, Twitter semblait être une obligation. On voyait fleurir partout des « retrouvez-nous sur Twitter » et le fameux petit oiseau qui représente le gazouillis des twittos. Mais depuis, le monde a changé d’avis. Et ce qui était un réseau prometteur tarde à confirmer les attentes que l’on avait placé en lui.

Cet article date de fin 2015:  L’action Twitter chute et atteint son prix d’entrée en Bourse et depuis, on ne peut pas vraiment dire que Twitter va mieux. Cet article est plus récent : Pour relancer Twitter, bientôt plus de place pour publier photos et vidéos?.

Le réseau qui fut valorisé 3,7 milliards de dollars en 2010, cherche des solutions pour s’adapter. Photos? Vidéos? Les moyens ne manquent pas au siège de la firme. On peut imaginer bientôt un rebond de la part des services de Jack Dorsey. Il le faudra pour redonner du lustre à Twitter. Comme on l’a déjà dit, savoir s’adapter est l’une des clefs du succès sur Internet. Et toutes les hypothèses sont envisageables.

On avait déjà parlé de Twitter en 2016. Pour l’immobilier, il est délicat d’y valider une stratégie autre qu’une stratégie de présence ou une stratégie de veille. Pour un négociateur, vendre un bien via Twitter est une utopie. Néanmoins, dans cette logique de réseau que l’on construit autour des biens que l’on commercialise il reste intéressant d’utiliser les messages limités à 140 caractères. Même si…

Vous l’aurez compris, utiliser Twitter de façon régulière n’est pas à nos yeux la priorité en terme d’usage des réseaux sociaux en lien avec l’immobilier. Cependant, du fait de sa large implantation et de sa notoriété acquise, le réseau reste à surveiller. Ses innovations ou acquisitions, comme Périscope récemment rendu célèbre par le monde du ballon rond, peuvent rapidement changer la donne. Qui sait peut-être le second souffle que ne manquera pas de trouver Twitter sera utile à l’agent immobilier connecté que nous devons tous être ou devenir?