Applications d'immobilier

Les applications d’immobilier à ne pas louper

Nous sommes en 2018, et les applications d’immobilier sont dans le quotidien des français. Pas seulement celles d’immobilier bien sur, mais comme le blog s’appelle à propos d’immo, je ne vois pas pourquoi on parlerait de Candy Crush. Encore que entre deux visites…

Les applications d’immobilier sur quels outils?

La première question à se poser est : quel device utilisez-vous? Le device c’est le portable ou la tablette et selon le modèle, l’OS qui tourne dessus. Vous êtes perdu? Petit cours rapide sur le sujet. Les tablettes et les téléphones dits « smartphones » sont des outils précieux, mais des petits cousins des ordinateurs au final. Si vous optez pour Apple et ces I-trucs, vous aurez un OS ( Opérating system) Apple bien sur. Cela veut dire que le programme qui fait fonctionner votre outil est conçu et mis à jour régulièrement par Apple. Vous achèterez dans l’AppStore des applications adaptées.

Si vous avez un autre téléphone, d’une marque type Samsung, HTC, Huawei, vous aurez alors Android, un système développé et maintenu à jour par Google. Le fonctionnement est le même, vous pourrez télécharger des applications sensiblement différentes, mais l’offre reste la même. Alors, ce n’est pas la FNAC ici, on ne va pas vous dire quel système choisir, mais en fonction, vous utiliserez sans doute différemment le potentiel de votre smartphone ou de votre tablette. Un professionnel de l’immobilier doit investir dans un matériel à la hauteur du service qu’il offre. Ordinateur, appareil photo, ET téléphone pour répondre aux appels et plus donc.

Les applications pratiques pour l’immobilier

Nous avons demandé à Serge Dmitrievsky, négociateur immobilier depuis de nombreuses années, et coach au sein du réseau Dr House Immo, de nous donner ses astuces. En technophile averti, Serge nous a donné une liste d’applications qu’il utilise qui ne sont pas forcément en lien direct avec l’immobilier. Mais dont l’utilisation est totalement adaptée au métier. Il utilise donc « L’agenda pour les rendez-vous et  Waze pour éviter de me faire flasher et trouver les adresses des clients ». Pour les anciens, ce sont les agendas papiers en bordel et le plan de la ville qui disparaissent de la sacoche. Soit 5kg en moins à transporter dans la sacoche !

« Il y a aussi camscanner qui évite de devoir tout mettre dans le scanner, la qualité est très bonne et c’est tellement pratique ». Quand on pense aux progrès réalisés par la technique en 10 ans, c’est bluffant. « On prend ses mandats électronique via Protexa, on accède à SeLogerPlus pour gérer son portefeuille. Et on gère également ses réseaux sociaux, Facebook, Instagram… » Enfin, parmi les coups de coeurs de Serge notons, Homepad pour les états des lieux, ou Izika pour les frais kilométriques. Il y a aussi simulateurlocatif pour les biens vendus loués. Magicplan pour réaliser facilement des plans des biens en vente. Et géoportail pour vérifier un plan de cadastre.

Toujours rester à l’écoute

La liste des courses de Serge reste sans doute à compléter. En effet, chaque jour des nouvelles applications sont conceptualisées. Le RENT qui se tient ces jours ci est un rendez-vous annuel des Géo Trouvetout de l’immobilier. Un salon à visiter au moins une fois dans sa vie de professionnel de l’immobilier pour capter les tendances.

Parmi les applications d’immobilier, notons également LICI, dont le réseau Dr House Immo est partenaire et qui permet de travailler en inter-cabinets. On peut conseiller également Immonot qui s’avère bien pratique quand il faut trouver l’information. Ces applications nécessitent un temps de prise en main. Mais ce temps investi sur les applications d’immobilier sera largement rentabilisé par la suite. Pour s’en convaincre, il suffit de les tester. Un peu de persévérance et de patience devraient vous permettre de maîtriser ces outils. Et ainsi devenir rapidement un professionnel de l’immobilier 2.0.