Coaching immobilier

Coaching immobilier : attention aux belles promesses

Vous l’avez sans doute remarqué, il y a de plus en plus de propositions de formateur en immobilier sur les réseaux sociaux. Ils vous proposent tous de vous livrer les recettes miracles de leur succès. Celles grâce auxquelles vous pourrez rentrer plus de mandats, vendre plus vite ou encore changer l’eau en vin. Attention à ne pas vous laisser embobiner !

Coaching immobilier : une vraie nécessité

Première question à se poser, pourquoi ce négociateur talentueux a-t-il choisi de laisser de côté son métier? A priori il le faisait bien et c’était rémunérateur. Suffisamment en tous les cas pour qu’il choisisse de s’ériger en modèle. Alors chacun peut s’inventer un passé de killer chez telle ou telle enseigne. Mais en réalité dans un métier qui évolue en permanence, il faut garder un oeil ou un pied sur le terrain. Depuis la loi ALUR notamment, la pratique du métier a changé. Aussi, beaucoup de négociateurs ont vu dans ces formations obligatoires une occasion de changer de métier. En effet, de nombreuses sociétés se sont monté pour répondre aux besoins de formation. Très peu ont passé la première année.

Deuxième question que l’on est en droit de se poser, qui est le profil en face de moi? Dans quelle mesure son expérience et son enseignement sont-ils pertinents par rapport à mon secteur? Ou à mon approche du métier? En effet, on le sait tous, l’immobilier est un métier multi-facettes. A Biarritz ou à Paris, à Brest ou à Mulhouse, le métier est différent. Et l’on peut choisir de se spécialiser dans le neuf, ou dans les fonds de commerce. Pourquoi pas dans le Viager? Il faut bien s’assurer que les réponses que l’on vous apporte sont en lien avec vos questions. Sinon, il ne s’agit plus de se former et de progresser, mais de se payer les discours rassurants d’un vendeur de rêve.

Le piège de la facilité

Les conseilleurs ne sont pas les payeurs ! On le dit souvent sur ce blog, mais la Fable du corbeau et du Renard n’est pas loin. En réalité, un formateur doit vous apprendre des choses. Si il ne fait que répéter des choses déjà connues, il vous fait perdre votre temps. Et si en plus il vous fait payer pour ses sessions, alors c’est la double peine. Il y a un certain confort à se mettre devant un écran ou dans une chaise et à écouter quelqu’un vous dire comment faire. Ce n’est pas vraiment productif cependant. Les bons conseils sont à mettre en pratique. On sait tous que la Théorie et la Pratique sont deux choses très différentes…

Avec l’arrivée des formations en ligne, il est possible d’acheter un logiciel pour quelques euros par mois qui va faire office de salle de classe. Certains s’empressent d’acheter ce système, de le mettre en place et de vous proposer des conférence-miracle. Miracle? Vraiment? Loin s’en faut. Comme dans toute bonne activité marchande, on vous promettra des solutions éprouvées avant de vous demander de passer à la caisse. Normal me direz vous personne ne travaille gratuitement. Mais là où le bât blesse, c’est quand on se rend compte qu’au final il n’y a rien de vraiment concret derrière les belles promesses. « La phrase qui vous permet de décrocher des mandats », « L’attitude des winners de l’immobilier », tout cela n’existe pas. Pas sans vous.

Attention aux pièges

Il y a d’excellents vendeurs de rêves. Comme au télé-achat avec le Magimix3000, vous allez pouvoir grâce à eux faire un bond en avant dans votre carrière. Devenir top vendeur, séduire plus de femmes ou d’hommes, avoir les dents blanches et rouler en cabriolet toute l’année… Et ils vous expliquent que des centaines de personnes ont déjà rejoint leur programme. Ils exhibent des témoignages plus ou moins authentiques… Des camelots.

Un « formateur » ou un « coach » selon le terme qu’il choisira pour se nommer ne doit pas TOUT vendre. Il est important de pouvoir vérifier sur ses contributions gratuites (publications, commentaires, vidéos, e-book) si son discours est toujours en phase avec ce qui se passe encore réellement sur le terrain. Si il se contente d’alimenter sa boutique de promesses et de titres très attractifs, dans ce cas attention : la mariée est souvent trop belle…

Attention, car comme on dit les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent. Il n’y a pas de recette miracle dans ce métier. Dans aucun d’ailleurs. Le travail est la clef. Le travail est un trésor comme le disait le laboureur à ses enfants (texte ici). Assurez-vous au final que votre interlocuteur prend toujours des mandats, qu’il est toujours sur le terrain. Son discours policé peut être séduisant, est il réaliste? C’est en ayant ce minimum de vigilance que vous pourrez accéder à des formations de qualité, utiles et constructives. Des formations qui vous feront progresser et c’est bien là le plus important !