Mandataires en immobilier

Mandataires en immobilier : améliorez vos résultats

Les Mandataires en immobilier sont indépendants. A ce titre ils peuvent attendre de leurs réseaux qu’ils fassent leur chiffre pour eux, mais ils courent à leur perte. Un réseau n’est qu’une boite à outils et ceux qui s’en sortent sont ceux qui prennent de leur propre chef des initiatives. En effet, on ne parle pas ici de survivre, mais de trouver dans l’exercice de la profession une source de revenus acceptables. C’est ce qui permettra de faire cette activité sur le long terme. Voici 3 règles à mettre en pratique :

Mandataires en immobilier, écoutez les conseils mais restez décideur

Vous trouverez sur Internet tout un tas de bons conseils; Ici sur le site aproposdimmo.com bien sur, mais aussi ailleurs. Les excellentes vidéos de Dominique Piredda sur son blog sont un moyen de découvrir le métier et de commencer du bon pied. Et pour les plus expérimentés, on aime parler de piqure de rappel sur des fondamentaux.

Mais ne dit on pas que « les conseilleurs ne sont pas les payeurs »? Il faut se méfier des conseils à bon prix, donnés sur Internet. Les phrases toutes faites, posées sur un fond esthétisé ne font pas le travail pour vous. Il y a un paquet de coaches, de formateurs et de donneurs de leçons en tous genre; Certains n’ont pas signé un mandat depuis la fin de la guerre froide. Ils ont juste trouvé un créneau où ils n’ont plus à prospecter. Et pourtant ils vous expliquent comment le faire. A la fin, vous restez le capitaine de votre bateau. Si il coule, ce sera vous le responsable. Si il arrive à bon port c’est uniquement grâce aux décisions que vous aurez prises et assumées.

Comme toujours, seul le (bon) travail paie

Quelle que soit la forme prise par votre activité, et que vous fassiez de la transaction ou de la location, la règle reste immuable. En effet, le travail paie et ce n’est pas une légende. Seuls ceux qui travaillent sans se remettre en question risquent de travailler dans le vent. Faire beaucoup de choses ne signifie pas que l’on est efficace. Parfois, peu d’actions bien coordonnées suffisent. C’est aussi ce que l’on apprend avec l’expérience.

Etre indépendant c’est un luxe. Mais toute rose à ses épines, il faut s’auto-discipliner et  c’est la partie la plus complexe de ce travail de mandataire indépendant en immobilier. Bien se former, bien s’organiser, c’est aussi faire en sorte de se ménager du temps avec ses amis et avec sa famille pour un bon équilibre. Le bon travail est fait dans un environnement sain. En effet, l’immobilier est une course de fond, pas un sprint. Et ceux qui durent sont ceux qui savent gérer leur souffle.

Choisissez une formation de qualité

Si on doit s’organiser en fonction des attentes que l’on a, la loi ALUR oblige chacun à se former. S’organiser est donc un conseil que chacun adaptera à ses convictions, quand se former est devenu une obligation incontournable. 14 heures par an, ce n’est pas le bout du monde, mais quitte à faire ses heures, autant les faire dans de bonnes conditions. Il y a la formation face à un écran qui est un choix, mais est ce vraiment ce qu’il y a de mieux pour vous?

Face à d’autres Mandataires en immobilier ou d’autres professionnels, dans un contexte de travail, vous serez plus stimulés. Choisissez des intervenants qui vous sont familiers, qui sont actifs sur le terrain et qui ne se contentent pas de rabâcher de la théorie. L’immobilier évolue et assurez vous que vos formateurs soient à jour. Ces formations sont aussi un bon moyen d’échanger avec d’autres professionnels, confrères ou non, travaillant sur d’autres secteurs ou sous d’autres marques.

La formation des Mandataires en immobilier doit comporter des modules obligatoires, mais elle peut être ludique. Avec des ateliers, des jeux de rôle, des vidéos pourquoi pas ! Demandez le programme et pensez à vous former. C’est un argument de poids quand il s’agit de présenter votre offre à vos clients vendeurs.