réseau de mandataire

Travailler au sein d’un réseau de mandataire, les pièges à éviter

L’avenir de la profession d’agent immobilier se fera avec le réseau de mandataire. En vrai rien de bien nouveau, les mandataires en immobilier sont des agents commerciaux un peu plus éloignés de leur siège. Le statut est le même, seul le terrain d’exercice change. Si certains pouvaient encore en douter il y a quelques années, aujourd’hui ce sont plusieurs milliers de professionnels qui exercent sous ce statut.

Réseau de mandataire ne pas être seul

Sans doute que le pire dans cette aventure est lié à la structure même de ce travail. L’avantage que l’on trouve à être indépendant c’est une meilleure réversion. L’écueil étant qu’au lieu d’être dans une agence, au sein d’une équipe, on se retrouve seul chez soi. Certains s’en accommodent, d’autres jamais. En effet, cela peut sembler insurmontable de se motiver seul le matin. Car il faut une certaine force de caractère pour s’astreindre à sortir pour la prospection. Il faut une motivation et une confiance en soi pour décrocher son téléphone et faire sa pige.

Au sein du réseau Dr House Immo, l’organisation d’une Matinale, une session de web-échange fonctionne très bien. Si cette formule séduit les membres du réseau c’est parce qu’elle permet à chacun selon son besoin de poser des questions aux autres mandataires du réseau. Ainsi, chacun n’est plus tout seul face à ses interrogations, mais peut partager ses expériences, heureuses ou non, avec des mandataires de son réseau.

Ne pas prospecter sur son secteur

Un autre piège fréquemment rencontré est lié à une erreur de débutant. Quand on commence en effet, on a tendance à ne pas être difficile. C’est difficile de ne pas être difficile dirait-on. On veut avoir des mandats, on accepte un peu tout et on finit par s’éparpiller. Les mandataires qui ont du succès sont souvent des professionnels d’un tout petit secteur. Ils se réservent pour un quartier, un village, une commune ou deux. Parfois dans les grandes villes certains ne travaillent que quelques pâtés de maisons. Il se peut aussi dans certaines villes que les résidences soient très similaires. En ce cas, se spécialiser peut être un énorme avantage. Alors que tous les concurrents seront généralistes, le professionnel de l’immobilier qui fait le choix de se spécialiser deviendra rapidement incontournable. Faire une demie heure de voiture à chaque visite sera au contraire contre-productif, éreintant et rarement profitable.

Penser que le réseau va faire le travail pour vous

Il serait dommage de ne pas être fier de son réseau de mandataire. Si on choisit une marque c’est parce que ses valeurs, son ADN nous correspondent. On est en accord avec un discours général et on l’adopte d’autant plus facilement. Cependant attention, même si certains réseaux de mandataires promettent des solutions miracles, il ne faut pas croire que vos clients finaux sont dupes.

En effet, dans l’immobilier, le client à un projet. Contrairement à la grande distribution par exemple ou un client préfèrera tel supermarché pour des raisons plus ou moins valables, en immobilier il n’en est rien. A vrai dire, la marque ne sert pas à grand chose sinon à porter vos efforts et à faire en sorte que le client se souvienne de vous. Les outils du réseau de mandataire non plus ne sont pas au service de votre client. Au final seul vous serez l’interface humaine directe entre le projet de vos clients et sa réalisation.

N’attendez donc pas d’un réseau de mandataire, d’un manager, d’un « parrain » ou encore d’un coach qu’il vous aide. Aidez-vous vous-même pour avancer dans votre business. Dans une époque qui détruit l’emploi et valorise l’entreprenariat vous êtes capitaine de navire et c’est à vous de prendre les bonnes décisions. Sans vous isoler (point 1), sans vous éparpiller (point2) et en ayant confiance en VOUS !