Burn Out

Burn Out, faites attention à vous.

Attention Burn Out ! Le Travail c’est la Santé… et ne rien faire c’est la conserver dit la chanson. Alors non burn out est un terme totalement américain et ne concerne pas les hommes qui se promènent sur les plages du cap d’Agde. On compte de plus en plus de cas dans le secteur immobilier.

Burn Out une maladie de notre époque

Le Burn Out ou Syndrome d’épuisement professionnel est une maladie récemment identifiée. En effet, avec les smartphones et les ordinateurs, avec les réseaux sociaux et les contraintes de la vie moderne nous nous exposons. Il n’est jamais vraiment plus l’heure de travailler. Si certains savent se discipliner, une affaire en cours peut rapidement changer la donne. Pour scorer, certains n’hésitent pas à travailler 7 jours sur 7 très tôt le matin et tard le soir. Il faut être capable de se ménager un temps pour soi. Un moment pendant lequel on ne s’occupe pas des autres et consacré au repos. Facile à dire quand on est indépendant, moins évident à mettre en oeuvre !

L’immobilier particulièrement touché

Le Burn Out touche les professionnels de l’immobilier. Souvent, quand on intègre un réseau de mandataire ou bien une agence en tant qu’agent commercial indépendant, on ne compte pas ses heures. On déborde d’empathie pour ses clients, et on le paye parfois le prix cher.

Car oui l’empathie c’est absorber un peu de l’énergie négative que les clients peuvent parfois dégager. Il ne faut pas se leurrer. Quand un client partage avec nous ses préoccupations, ses soucis, nous cherchons une solution pour l’épauler. C’est en tous les cas le travail d’un bon conseiller. Bien évidemment il aura préalablement écarté les clients toxiques, mais néanmoins. Nous sommes en contact direct avec des personnes qui mettent entre nos mains leur Projet. En effet c’est parfois beaucoup de bonheur, mais aussi beaucoup de pression. Il faut savoir débrayer !

Prendre soin de sa santé est primordial

Pas uniquement dans l’immobilier d’ailleurs, mais également dans tous les domaines. Pour un indépendant c’est d’autant plus vrai que les limites ne sont pas imposées par un cadre horaire. Savoir dire stop, accepter de reporter ou de dire « non » peut être une attitude que vos clients ne comprennent pas. La frontière est d’ailleurs fine. Entre le « non, je n’ai pas envie » et le « non, je ne peux pas » il n’y a qu’un pas. Prendre soin de sa santé peut faire passer à côté d’une affaire c’est vrai, mais cela permet aussi de mieux profiter. Profiter des siens, de la Vie, des autres. Un indépendant doit savoir arbitrer et juger de ce qui est le mieux pour lui et son business.