Home staging

Home staging : Connaissez vous le syndrome Valérie Damidot ?

Le Home Staging s’est installé en quelques années dans les pratiques courantes liées à l’immobilier. Pour ceux qui étaient en hibernation depuis la fin de mandat de Jacques Chirac, il s’agit de refaire la décoration d’un appartement ou d’une maison. C’est schématique, mais en gros on  optimise le potentiel d’un bien en le rendant plus séduisant, en permettant aux visiteurs de se projeter. Alors pourquoi pas? Mais pas n’importe comment.

Image associée

Une approche faussée (encore une fois) par la télé

Le syndrome Valérie Damidot atteint en général le client un peu aisé qui pense que son goût est universel. Que le conseiller immobilier qui n’a jamais eu en face de lui ce spécimen de client me jette le premier pot de maroufle.

Avec les émissions télé qui fleurissent en général sur les chaînes du groupe M6, on assiste à une mise en scène des métiers de l’immobilier. Ce n’est pas un secret, les animateurs rendent l’agent immobilier sympathique, le conseiller en décoration amical. Très bien, c’est le bon côté de la médaille. On se tutoie, on plaisante et on se tape dans le dos.

Le revers de la médaille c’est le fameux « bah c’est pas compliqué, j’peux l’faire » qui du coup saisit le téléspectateur au fond de son canapé. En résulte tout un ensemble de catastrophes décoratives plus ou moins assumables. Le mur taupe, le parement en brique à moitié fini, les galets au sol dans la salle de bains… Tout ça posé de façon un peu anarchique ou à moitié fini. On ne parle pas des sommes englouties chez Casto, But, ou à « chiner » dans des marchés du samedi… Et oui, ce n’est pas si simple qu’on le croit !

Un métier de pro, pas un hobby

Tout cela nous ramène à l’époque de « Top Chef », quand on redoutait tous que l’on nous invite à manger. Même nos meilleurs amis avaient investi dans un Mixo3000 et une mandoline pour faire des verrines compliquées et des petits plats dans les grands. Cette angoisse saisissante au moment d’accepter une invitation à diner nous rappelle que malgré l’image qu’en donne la télé, les métiers des uns et des autres sont des vrais métiers. Tous les métiers s’apprennent, c’est ce qui fait que chacun est utile, avec sa spécialité et surtout son expérience. L’idée de faire appel à un professionnel du home staging c’est que sans passer nécessairement par un architecte, on va remettre entre les mains d’un spécialiste un dossier important.

En débarrassant la réflexion du côté affectif, on va se rendre service. On a déjà parlé du restaurant. C’est la même chose dans ce cas. En effet, le home staging doit prendre en compte un ensemble de facteurs pour être efficace. Ce qui est possible et ce qui est souhaitable se télescopent. En résulte, loin des caméras qui ont pour charge de tout évènementialiser, une transformation significative. Demandez à vos interlocuteurs de vous montrer leurs réalisations, de vous parler de leur vision, et de leurs convictions… C’est aussi comme cela que l’on transforme une maison, en changeant le regard que l’on porte dessus.

Des outils d’avenir pour faciliter le home staging

Si le Home staging s’est développé, c’est grâce à la télévision qui l’a démocratisé. Quand la télé en parle, des millions de gens sont impactés et favorablement. Bien que cette amorce nécessaire soit utile, il ne faut pas qu’elle nuise à l’expansion de la pratique; Et pour cela il faut que les chaînes s’intéressent un peu à autre chose. Une proposition : suivre les postiers dans leur passionnante journée, de 07H à 09H30 ? C’est juste pour plaisanter bien sur, amis facteurs…

En laissant le Home staging grandir et trouver sa place au sein des foyers français, on aidera sans doute les uns et les autres à comprendre mieux l’importance de cette discipline. Avec les nouvelles technologies, et notamment la 3D, on va bénéficier d’une expérience top. Avec la digitalisation de la maison et des équipements, le Home staging a sans doute ses plus belles heures devant lui.