Le portefeuille idéal

Le portefeuille idéal ? Qu’est-ce que c’est?

Bien évidemment Le portefeuille idéal c’est un portefeuille qui se remplit tout seul, sans avoir à faire de la pige, et qui se vend tout seul pendant que vous êtes en vacances.
Donc cela n’existant pas, essayons de dessiner les contours de ce qui pourrait être un portefeuille plus qu’acceptable.

Le portefeuille idéal : un nombre de mandats cohérent.

Avoir cinquante mandats quand on est seul à les traiter c’est accepter que l’on ne va pas se consacrer à tous ses clients de la même manière. Les journées faisant 24H pour tout le monde, il est utopique de croire que l’on peut gérer un portefeuille trop étoffé. Il faut sélectionner les biens qui correspondent à ce que vous pouvez gérer. Un bon conseiller en immobilier va se concentrer sur des biens similaires. A quoi bon aligner un parking, un manoir et un studio? Ce sera forcément des clients différents. Alors pour gagner en efficacité, il faut cibler géographiquement, mais également par type de bien. Cela vous permet de proposer des alternatives à vos clients.

Les mandats doivent être au prix ou pas loin

Autre sujet qui fait largement débat, doit on prendre un mandat dans Le portefeuille idéal si il n’est pas au prix du marché? La réponse n’est pas tranchée. Vous pouvez prendre un mandat en expliquant bien au propriétaire que son prix n’est pas réaliste. C’est une façon de faire connaissance. Un moyen aussi de démontrer que votre estimation n’est pas une simple fantaisie destinée à vous faciliter le travail.

Estimer au juste prix c’est donner souvent aux gens un avant-goût de ce qui les attend. Ce n’est pas uniquement fixer un prix. En réalisant une estimation on va parfois froisser un vendeur. Il n’y a pas de place dans Le portefeuille idéal pour un mandat qui va pourrir pendant des mois. Car il faut être franc et direct car parfois c’est aussi ce que vos clients attendent. « Il n’est pas rare de voir des clients revenir, après réflexion, en admettant que le professionnel n’avait pas tort » nous explique Stéphane Escobossa, DG du réseau de mandataires Dr House Immo.

Des mandats similaires ou regroupés 

En capitalisant sur des mandats similaires et proches géographiquement on devient une sorte de référent. Et pour plusieurs raisons. Pour nos clients vendeurs, on pourra leur indiquer lors de la prise de mandat que l’on a vendu un bien similaire. Souvent, cela rassure et surtout cela nous permet de bien connaître le terrain. C’est un véritable plus. Pour les acquéreurs, c’est aussi la garantie de se voir proposer des solutions. C’est frustrant en effet pour un acquéreurs qui ne succombe pas aux arguments d’un bien immobilier de s’entendre dire. « Je n’ai que ça en portefeuille ». Vous allez pouvoir proposer à vos clients des alternatives et mieux cerner leurs attentes. Le portefeuille idéal c’est le chemin direct vers une meilleur efficacité. Profitez des vacances d’été : jetez un oeil à votre portefeuille et faites donc le tri !