réseau de mandataires

Changer de réseau de mandataires

La tentation de changer de réseau de mandataires est parfois grande. En effet, on change de crèmerie pour gagner plus ou pour bénéficier de meilleurs outils. Les raisons sont multiples et les sollicitations nombreuses. Il y a quelques années il n’y avait que les réseaux qui recrutaient via leur siège. Aujourd’hui, tout le monde recrute, et le conseiller débutant se rêve en manager. Changer de réseau de mandataire n’est pas compliqué, encore faut il faire le bon choix.

Un mandataire est un indépendant.

On entend souvent ces derniers temps que le CDI va disparaître et que le travail du futur est un travail d’indépendant. La naissance du statut d’auto-entrepreneur a pour beaucoup contribué à faire naître une génération d’indépendants. L’immobilier est en ce domaine un précurseur. Depuis toujours, à côté des agents salariés en avance sur commission, les agences recrutent des indépendants. La prise de risque est minimale et cela permet d’offrir un salaire plus cohérent avec la fonction.

Les réseaux de mandataires n’ont fait que surfer sur cette tendance en offrant des opportunités à des indépendants sédentarisés. Travaillant depuis leur domicile.

Comme le démontre le site meilleursreseaux.com les écarts de rémunération sont parfois importants

Pensez à prévenir vos clients.

Le contrat est clair. Quand on travaille dans un réseau de mandataires on a des droits et des obligations. On ne peut pas partir du jour au lendemain, abandonner le navire et partir travailler ailleurs; Le contrat  prévoit des conditions de rupture, en général en fin de document, qui permettent à chaque partie de se libérer. Le réseau de mandataires peut mettre un terme au contrat et le mandataire également. C’est une façon de fonctionner que l’on retrouve dans tous les contrats, mandat y compris.

Le réseau demandera la réalisation d’un préavis. Le mandataire demandera la suppression de ses comptes Se Loger, Le Bon Coin et la désactivation de ses annonces à échéance. Car pour démarrer dans un autre réseau et travailler sereinement, il lui faudra prévoir quelques semaines.

Il est donc nécessaire de mettre un terme aux mandats en cours qui lient le client vendeur et l’entité titulaire de la carte de transaction. Les clients se montreront compréhensifs et signeront sans problème. Ils ne lient pas confiance avec le siège mais avec la personne qu’ils ont rencontré. Ils ne voient généralement aucun inconvénient à refaire un mandat. Au contraire, c’est le signe pour eux d’un suivi attentionné de votre part. A vous de considérer si il est opportun de modifier les conditions du nouveau mandat.

Aucun réseau de mandataires ne fera votre travail.

Que vous changiez de réseau est une décision personnelle et individuelle. En effet, elle se rapproche de la décision d’un cadre qui accepte une proposition mieux rémunérée dans une autre entreprise. Et si votre réseau vous apporte beaucoup, il ne fait cependant pas les ventes pour vous. Quand on demande à des vendeurs le nom des agences immobilières et réseaux qu’ils connaissent, très peu sont capable de citer des noms. Les dépenses faramineuses en spot télé et en sponsoring sont largement discutables. En effet, l’exposition à la marque vaut pour des produits de supermarché, mais l’immobilier concerne des produits d’un autre standing.

A vous de vous différencier et de rester présent à l’esprit de vos clients. En effet, des études démontrent que pour être incontournable sur son secteur, une notoriété locale est indispensable. Que votre « parrain » ou votre tête de réseau vous dise le contraire pour préserver leur intérêt est compréhensible. La vie d’un indépendant est qu’on le veuille ou non faite de décisions. Et on écarte volontairement ici le terme de « prise de risques » car les risques sont mesurés et pesés. Gagner plus dans une carrière est un souhait légitime. Alors si vous êtes prêts, n’hésitez plus et sautez le pas.