Réseaux de mandataires

Réseaux de mandataires Immobilier : faire le bon choix

Avec la montée en puissance des Réseaux de mandataires, en 2019 il y aura près de 20 000 mandataires en activité en France. Cette profession en pleine expansion est le terrain de jeu et d’enjeux d’une centaine de réseaux.
Mais on dénote plusieurs tendances au sein de ces structures :

Les Réseaux de mandataires leaders du marché.

Quand il n’y avait pas encore de Réseaux de mandataires, jamais on aurait pu imaginer cela. Une société de plus de 1000 personnes travaillant sur toute la France et sur le secteur si préservé et si stratégique de l’immobilier.
Depuis on a importé en France un concept déjà florissant dans d’autres pays.
Les grands Réseaux de mandataires aujourd’hui sont un peu comme des usines. On y entre et on en sort avec une façon très standardisées de travailler.

Le point fort c’est bien sûr qu’ils sont rassurants pour un débutant et proposent tout un tas d’options pas forcément indispensables. Mais qu’ils peuvent offrir du fait d’une gestion lourde s’appuyant sur une économie d’échelle.
Bien évidemment, plus il y a de mandataires dans un réseau moins la réversion est forte. Parmi les réseaux les plus importants en nombre de mandataires se trouvent les réseaux les moins généreux. Allez savoir pourquoi…

Les Réseaux de mandataires intermédiaires

Alors, bien sûr il est facile de taper sur les gros en privilégiant les plus petites structures. Il est vrai que celles-ci permettent une gestion plus humaine et bénéficient d’une plus grande souplesse. Mais sans citer de nom certaines jouissent d’une réputation peu flatteuse. Packs très chers pour compenser une réversion trop forte (si ils reversent 100% on peut se demander comment ils vivent) ou services inexistants. Il peut être utile d’appeler les mandataires du réseau pour s’assurer qu’ils existent et leur demander leur avis.

Le choix d’un réseau de ce type permet de privilégier une qualité de relation avec les membres qui composent la structure. Le réseau House Immo se distingue notamment grâce à un très faible turnover. C’est un bon indice de fiabilité et de satisfaction des hommes et femmes qui composent le Réseaux de mandataires. Entre en jeu à ce stade la notion de valeurs communes entre vous et les responsables du réseau que vous choisirez.

Les petits réseaux

Si vous aimez parier sur le cheval le moins côté, vous opterez pour un réseau de moins de 100 membres. Et c’est bien d’aimer l’aventure. Ce n’est pas gagné mais cela peut rapporter gros. En effet, si le cheval gagne alors votre gain multipliera votre mise et si le réseau choisi vous correspond vous y serez plus que bien. Et attention pas question de dire que les petits réseaux sont nuls. Juste ils sont nombreux et dans la masse il est bien compliqué d’en voir un émerger.
En effet, un petit réseau va diffuser moins d’annonces et donc payer plus cher pour communiquer. Il y a donc fort à parier qu’il proposera un pack cher ou une rémunération faible pour balancer.

Une fois ces éléments posés, faire votre choix sera espérons le, un peu moins difficile.