Nicolas Jenny

Nicolas Jenny, Conseiller Immobilier en Avignon

Dans le cadre de la série d’interviews menée cet été, nous avons pu interviewer James Delabroy, Cécile Larripa et Romain Bezzina. Nicolas Jenny a gentiment accepté de participer à son tour au jeu de l’interview. A découvrir ci-dessous :

Pouvez vous vous présenter ?

Nicolas Jenny, 48 ans, je réside dans le département du Vaucluse en Avignon. Après quelques années d’études en commerce, j’ai négocié pendant 10 ans avec la grande distribution en tant que directeur commercial. Pour raisons professionnelles mon épouse et moi avons emménagé sur Annecy en 2011. Je suis rentré par hasard dans le monde de l’immobilier en agence traditionnelle et suis mandataire immobilier depuis 2015. Cela fait 8 années dans l’immobilier qui se sont écoulées et je suis ravi de cette reconversion.

Nicolas Jenny, c’est quoi un bon mandataire en immobilier selon vous?

Nicolas Jenny : L’écoute est primordiale dans notre métier pour cerner au mieux les attentes de nos clients. Une mauvaise découverte vendeurs ou acquéreurs remet en cause une vente sereine. Il faut accompagner les clients dans toutes leurs démarches et s’entourer de personnes compétentes et réactives. Une bonne dose de bonne humeur et rester vous-même bien sûr !!

Quel conseil donneriez vous à un mandataire qui débute ou qui traverse une période difficile ?

Nicolas Jenny : Notre métier est exigeant, complexe et demande un maitrise émotionnelle importante. Ne partez pas le matin sans savoir ce que vous avez faire. C’est compliqué ? Demandez des conseils à vos collègues, faites de l’inter-cabinet, nous avons tous à apprendre des autres. Vous avez pris 30 portes dans la figure ? 40 refus au téléphone ? Soyez sur que l’appel suivant sera le bon. Privilégiez les annonces qui sont en ligne depuis plusieurs mois. J’ai un dossier qui a abouti au bout de 5 ans de procédures, quelle satisfaction lors de l’acte authentique…

Nicolas Jenny, si vous aviez une baguette magique, qu’est ce que vous changeriez dans ce métier ? 

Nicolas Jenny : Une simplification de nos tâches administratives nous permettrait d’être plus sur le terrain. Je changerais l’image et l’étiquette que certains veulent nous coller. Nous sommes de vrais PROFESSIONNELS. J’interdirais aux particuliers de vendre sans l’intermédiaire d’un agent.

Les 14H de formation obligatoires, galère ou aubaine ? 

Nicolas Jenny : La législation et les réglementations évoluent tout le temps, 14h de formation loi ALUR par an, c’est une plaisanterie. Comment voulez-vous être compétent avec si peu d’heures ? Je me forme au quotidien (déjà 60h00 effectuées cette année) car chaque vente est différente et nous apporte son lot de surprises.

Un outil, un gadget qui vous semble indispensable ? 

Nicolas Jenny : Mon appareil photo grand angle avec la technologie HDR et mon drone.Et mes « CONVERSE » pour un confort maximal 😊

Nicolas Jenny, vous êtes très actif sur les réseaux sociaux. Quels conseils pour des réseaux sociaux efficaces? 

Nicolas Jenny : J’ai ouvert une boutique en Juillet 2008 en Avignon. En attendant les clients, je me suis mis sur Facebook. Je mettais des posts tous les jours sur les articles que je vendais, les nouveautés, les promos, les photos avec mise en situation. 1 an après je réalisais plus de 35 % de mon CA grâce à ce nouveau support de communication entièrement gratuit.

J’ai pu rencontrer virtuellement des personnes du monde entier et me faire remarquer. Je suis également sur Skype, Linkedin, Snapchat, WhatsApp, et l’incontournable Instagram. Ne parlez pas que de vos succès de ventes, c’est monotone et la réussite est mal vue en France !  Variez vos photos, commentaires, vidéos, vous vous démarquerez. 10-15 minutes tous les jours pour toucher sans dépenser d’argent 7,7 Milliards d’individus.

#Amazing #ILove MyJob